• DIMES ET OFFRANDES

    Vivre pour Jésus

    Leçon 12

     


     

    DONNER A L’OEUVRE DE DIEU

    Comme le rappelle l’apôtre Paul dans Actes 20:35, Jésus a dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ». La plupart d’entre nous n’avons pas, comme Paul, la possibilité de contribuer à plein temps à l’œuvre de Dieu. Cependant, Dieu permet à chacun de nous de soutenir l’œuvre de l’Evangile en y contribuant financièrement. Nous découvrons dans la Parole de Dieu que ce n’est pas seulement un privilège, mais également une responsabilité donnée à chaque chrétien. Ce soutien est mentionné précisément dans la Bible comme étant la dîme et les offrandes.

     

    QU’EST-CE QUE LA DIME ? L’Ancien Testament est riche d’enseignements sur la dîme. Nous y découvrons des principes spirituels pour notre vie chrétienne.

    Le mot « dîme » signifie littéralement « le dixième ».

    Dans Lévitique 27:30-32, nous trouvons quelques éléments importants  :

    : 1. La dîme est consacrée à l’Eternel. Elle appartient à Dieu et non pas à l’individu.

    2. La dîme était prélevée sur les récoltes de la terre, le fruit des arbres, le gros et le menu bétail, c’est-à-dire sur toute source de revenu. Pour l’homme de la terre de l’Ancien Testament, c’était l’agriculture.

    D’autre part, les offrandes sont un don librement offert à Dieu par une personne qui exprime ainsi son amour et sa reconnaissance. Une offrande s’ajoute à la dîme qui appartient déjà à Dieu.

     

    LA DIME EN TANT QUE RESPONSABILITE

    Le prophète Malachie prononce la condamnation de Dieu sur Israël pour avoir failli à sa responsabilité concernant la dîme (Malachie 3:7-10). Cela nous montre l’importance que Dieu accorde à la dîme et aux offrandes.

    Ces versets nous indiquent l’endroit où nous devons apporter nos dîmes et ce à quoi elles sont destinées.

    Notre dîme appartient à la « maison du trésor », c’est-à-dire pour nous chrétiens, l’église locale où le Seigneur nous a placés.

    Elle fournit « de la nourriture dans la maison de Dieu », il s’agit là du ministère de la prédication et de l’enseignement de la Parole de Dieu (Matthieu 4:4).

    Nombres 18:21-24. Les lévites, de la tribu de Lévi, n’avaient pas reçu de possession et ils n’avaient pas la possibilité de gagner leur vie car ils étaient appelés à servir Dieu dans le sanctuaire. La dîme du peuple d’Israël leur revenait.

    De la même manière, Paul souligne la responsabilité financière du chrétien envers l’œuvre de l’Évangile.

    Ceux qui reçoivent les choses spirituelles se doivent de soutenir matériellement ceux de qui ils les reçoivent (Romains 15:27 ; 1Corinthiens 9:11).

    Il poursuit en disant que l’offrande des chrétiens est nécessaire à l’œuvre missionnaire, afin d’ouvrir de nouveaux champs pour la prédication de l’Evangile (2Corinthiens 11:9).

     

    LA DIME EN TANT QUE CONDITION POUR LA BENEDICTION DE DIEU

    Donner la dîme et les offrandes n’est pas seulement la responsabilité de chaque chrétien devant le Seigneur, mais c’est aussi une clé qui libère d’abondantes bénédictions divines dans notre vie personnelle. Dans Malachie 3:10-12, Dieu décrit la bénédiction qui résulte de l’offrande, fidèlement apportée, comme l’ouverture des « écluses des cieux », qui déverse bénédiction et protection en abondance.

    Salomon aussi nous conduit à adorer (honorer) Dieu avec nos richesses. A Son tour, Il remplira abondamment « nos greniers » et « nos cuves » (Proverbes 3:9,10).

    Jésus exprime la même promesse d’abondance dans Luc 6:38. Plutôt que d’annuler le principe spirituel de la dîme, Jésus le confirme – Matthieu 23:23.

    Paul insiste également sur le désir de Dieu de nous bénir « abondamment » tandis que nous Lui donnons abondamment (2Corinthiens 9:6-8).

    Dieu pourvoit à tous nos besoins lorsque nous lui donnons ce qui lui revient et même davantage (Philippiens 4:16-19). Nous pouvons avoir une entière confiance que Dieu tient Sa promesse de pourvoir à nos besoins financiers lorsque nous lui donnons en premier (2Corinthiens 1:20).

     

     

    DONNER EN TANT QU' EVIDENCE DE LA BENEDICTION DE DIEU

     

    La réaction des premiers chrétiens à la venue du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte fût surprenante. Ils réagirent à la bénédiction de Dieu en vendant leurs propriétés et leurs possessions, afin de pourvoir aux besoins de la communauté chrétienne (Actes 2:45 ; Actes 4:34-37). Bien que ce ne soit en aucun cas une exigence de la vie chrétienne, cela montre que lorsque Dieu touche une vie, la personne éprouve le désir de donner généreusement pour son oeuvre.

     

    L'église de Macédoine, bien qu'étant confrontée à la pauvreté, voyait ses membres donner avec libéralité à cause de la joie qu'ils expérimentaient en tant que chrétiens. Ils soutenaient les chrétiens d'autres régions, au-delà de ce que Paul avait espéré (2Corinthiens 8:1-5).

     

    Paul exhorte les Corinthiens à donner, non pas simplement en réponse à un commandement, mais comme étant une expression et une preuve de leur amour pour Dieu et pour son peuple (2Corinthiens 8:8).

    LES CARACTERISTIQUES DE L’OFFRANDE QUI PLAIT A DIEU

    1. La joie 2Corinthiens 9:7

    2. La libéralité 2Corinthiens 9:11

    3. La régularité 1Corinthiens 16:2

    4. Le sacrifice Marc 12:41-44

    Tout comme la veuve qui, donnant de son nécessaire et non de son superflu, reçut les louanges de Jésus, puissions-nous nous aussi plaire à Dieu dans nos offrandes (Luc 21:1-4). Nous Lui exprimons ainsi que tout ce que nous sommes, tout ce que nous avons Lui appartient.

    REFLECHISSONS ENSEMBLE 

    QUESTIONS

    Les questions suivantes traitent de notre responsabilité de chrétien à soutenir l’œuvre de Dieu financièrement et des bénédictions divines qui en résultent. Les réponses trouvées dans la Bible vous donneront davantage d’éclaircissements sur cet important sujet.

    1. Pourquoi Dieu a-t-il pu bénir Job matériellement ? Job 1:1-3,10

    2. En quoi la déclaration de Jésus dans Matthieu 22:21 se rapporte-t-elle à la dîme ?

    3. Pourquoi le jeune homme refusa-t-il finalement de suivre Jésus ? Marc 10:17-23

    4. Comment la merveilleuse promesse donnée par Jésus dans Matthieu 6:31-33 s’applique-t-elle aux dîmes et aux offrandes à Dieu ?

    5. Pourquoi Paul fut-il particulièrement heureux de recevoir l’offrande des Philippiens ? Philippiens 4:15-17

    6. Comment la bénédiction qui résulte de l’offrande à Dieu est-elle illustrée dans l’histoire du prophète Elie et de la veuve ? 1Rois 17:9-16

    7. Quel principe important les chrétiens de Macédoine et d’Achaïe avaient-ils compris ? Romains 15:26,27

    8. L’église primitive, que faisait-elle pour recevoir les dîmes et les offrandes ? 1Corinthiens 16:1,2

    9. Qu’est-ce qui ne convenait pas dans l’attitude du Pharisien concernant sa dîme ? Luc 18:10-14

    10. Quelle est l’attitude qui convient pour donner ?

    Matthieu 6:3,4 82

    « »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :