• 10. COMBIEN DE POISSONS ?

    10 – COMBIEN DE POISSONS ATTRAPEREZ-VOUS ?

    Texte : Luc 5:1-11

             

              Après cette pêche miraculeuse, Jésus annonce un changement professionnel pour Pierre.

     

              v10 « Ne crains pas, désormais tu seras pêcheur d’hommes ».

     

              Dans cette déclaration Jésus compare des personnes inconverties à des poissons et identifie un ministre de l’Evangile à un pêcheur d’hommes. Des hommes doivent être « attrapés », selon Jésus, comme des poissons.

     

              Quand Jésus appelle ses disciples pêcheurs d’hommes, il réalise une prophétie de l’Ancien Testament – Jérémie 16:14 -16.

              Après la dispersion et la captivité Dieu rassemblera son peuple en utilisant des pêcheurs.

             

              Plusieurs années plus tard, le prophète Ezèkiel apporte sa vision du fleuve de Dieu. Ce fleuve est source de vie et dedans il y a de nombreux poissons. Sur les bords de ce fleuve se trouvent les pêcheurs qui lancent leurs filets – Ezekiel 47:9,10.

     

    ATTRAPEPREZ-VOUS UN, DEUX, OU CINQ POISSONS ?

              Toue le monde peut en attraper un

              Certains en attraperont deux

              Il est également possible d’en attraper cinq (au moins) 

     

              Ici, nous faisons allusion à une parabole de Jésus souvent mal comprise. C’est la parabole des talents dans Matthieu 25:14-30.

             

              Quand nous voyons le mot « talent », nous pensons immédiatement à nos capacités naturelles. L’interprétation superficielle de cette parabole serait la suivante :

              Nous avons tous des dons, tels que le chant, l’administration, la prédication, etc. Si nousl es utilisons fidèlement pour le Seigneur en attendant son retour nous recevrons une récompense.

     

              Cependant, le mot traduit « talent » en français n’a strictement rien à voir avec nos capacités naturelles. Il s’agit d’une mesure de poids d’or ou d’argent.

              Il parle d’un dépôt reçu de Dieu, un potentiel d’investissement à faire fructifier.

     

    LES INDICATIONS QU’Il S’AGIT DE GAGNER DES AMES A CHRIST

    1. La référence à l’image de semer et moissonner dans la parabole.

    C’est l’image par excellence dans le Nouveau Testament de l’évangélisation qui réussit – Luc 10:1,2 ; Matthieu 13:1-23

     

    1. A son retour le maître invite les serviteurs fidèles à entrer dans sa joie. La joie du ciel a comme source un pêcheur qui se repent – Luc 15:7,10.

     

     

     

    LE MOT « GAGNE »

              C’est le mot utilisé par les deux serviteurs productifs « Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres » v20.

              Le mot grec traduit « gagné » est « kerdaino » et nous le retrouvons dans 3 autres passages du Nouveau Testament.

     

    1. Matthieu 18:15 – un frère en Christ qui est dans le pêché peut être « gagné ».

     

    1. 1Pierre 3:1 – un mari non chrétien peut être gagné par la façon dont son épouse chrétienne vit sa vie.

     

    3.1Corinthiens 9:19-24 – dans ce passage classique sur l’évangélisation Paul veut « gagner » différentes catégories de personnes avec l’Evangile.

     

              Dans ces trois passages « kerdaino » (gagner) signifie gagner des personnes spirituellement. C’est « kerdaino » qui est utilisé par Jésus dans la parabole des talents.

              Il serait raisonnable de déduire que dans cette parabole les talents gagnés (5,2,1) sont des personnes à Christ.

     

    LES LECONS A TIRER

    1. Tout le monde reçoit le potentiel de gagner au moins une personne à Christ.

     

    1. La peur est le plus grand obstacle à surmonter pour réussir à amener quelqu’un à Christ. Celui qui a enterré son talent a crié « j’ai eu peur » v25.

     

    1. Si quelqu’un a enterré son « talent », à tout moment il peut encore le retrouver et le faire fructifier. Beaucoup de chrétiens pourraient déterrer ce « talent » enterré.

     

    1. Les personnes gagnées avec les « talents » donnés par le maître sont laissées au serviteur. Celui qui en reçoit 5 en fait 5 de plus et reçoit le talent du serviteur paresseux.

    Au début de l’histoire il n’en a pas, mais quand l’histoire se termine, le serviteur possède 11 talents v28,29.

     

              La joie des fruits que nous amassons personnellement devient notre salaire, notre récompense, pour le travail efficace que nous avons fait – voir Jean 4:36.

     

              Ceux que nous avons « gagnés »  à Jésus deviennent source de joie pour nous pour l’éternité.

     

    Il y a encore le temps de déterrer son talent et de gagner une âme à Christ.