• 11. OUVRIR LA PORTE DU CŒUR... 1

    11 – OUVRIR LA PORTE DU CŒUR DU NON CHRETIEN – (1)

    Texte : Apocalypse 3:20

     

              Ce texte, qui s’applique dans un premier temps à une église, peut valablement s’appliquer également à une vie humaine.

              En fait, l’invitation à ouvrir la porte de son cœur ou de sa vie à Jésus qui frappe et qui veut entrer est une des plus belles images de l’appel de l’Evangile.

     

              La connaissance de l’être humain nous apprend qu’il a un cœur qui peut s’ouvrir ou se fermer comme une valve – voir 2Corinthiens 6:11-13 – le cœur qui s’élargit ou qui se rétrécit.

     

    OUVRE-MOI LA PORTE

              Dans une parabole sur la prière – Luc 11:5-8, un homme cherche à faire ouvrir la porte de la maison d’un ami qui pour raison de la nuit tombée est fermée et verrouillée.

              Sa première approche est celle de l’amitié (v5), mais la porte reste fermée.

              Il essaie une deuxième approche, celle d’un homme dans le besoin qui n’a rien à manger, mais la porte reste fermée. Le propriétaire de la maison reste insensible. Il faut une approche encore plus forte pour que la porte s’ouvre.

              Enfin le voisin dérangeant menace de passer toute la nuit à frapper à la porte empêchant à toute la famille de dormir.

              C’est l’approche efficace et la porte s’ouvre.

     

              La leçon à tirer dans l’approche de l’Evangile n’est pas d’importuner le non chrétien, mais de trouver la bonne approche qui l’aidera à ouvrir la porte de son cœur.

     

    CE QUI REFERME LE NON CHRETIEN

              Avant d’aborder les 7 clés qui ouvrent la porte du cœur du non chrétien il nous faut d’abord identifier les 8 choses qui le referment.

              Si notre approche est une qui le referme ne soyons ni étonnés, ni déçus de le trouver fermé.

              Cependant ce ne sera pas une surprise de le voir ouvert si dans notre approche nous lui avons donné les choses qui l’ouvrent.

     

              8 choses qui referment le non chrétien :

     

    1. Un parler religieux

              Il est épidermique à toute notion d’étiquette et de système imposé

              Il faut éviter les slogans.

     

    1. L’impression de pouvoir tout expliquer

              C’est la suite logique du « système » – la réponse à tout trop facile.

              Nous avons certes, la Bible et toute sa vérité, mais nous ne pouvons pas pour autant tout expliquer.

     

    1. Un parler moralisateur

              La notion du bien et du mal dans la société est souvent très différente de celle des chrétiens.

              Exemple : Sida – est-ce un jugement de Dieu ou un fléau à combattre comme toutes les maladies ?

     

    1. L’impression d’intolérance

              Le chrétien défend son droit à la liberté de conscience et de pratique religieuse, mais souvent s’oppose au droit à la liberté de conscience et de pratiques qui ne sont pas les siennes.

     

    1. La tension dans une conversation

              Dès qu’un moment de partage devient tendu, polémique, discussions, arguments contradictoires, d’accord pas d’accord, les cœurs se referment.

     

    1. Les explications théoriques

              Le Français aime la théorie et l’analyse. L’explication du plan de Dieu pour le salut des hommes peut être assez compliqué pour celui qui ne connaît pas la Bible.

              Si le partage n’est pas personnel il ne trouvera jamais le cœur.

     

    1. Commenter l’actualité

              Le chrétien et le non chrétien ont tendance à voir l’actualité différemment.

              Exemple : le conflit entre Israéliens et Palestiniens.

              Même si la conversation évite la polémique, elle ne sera que superficielle.

     

    1. Le témoignage personnel trop exceptionnel

              Quand le chrétien entend un témoignage de conversion d’une vie qui est tombée très bas il crie « Alléluia ». Le non chrétien s’inquiète ou pense qu’il n’était qu’un pauvre type qui avait besoin de quelque chose à quoi s’attacher. Evidemment il ne voit pas facilement ce que Dieu a fait.

     

              Déjà, si nous éliminons ces 8 « virus », nous aurons des personnes devant nous qui veulent parler avec nous.