• 12 OUVRIR LA PORTE DU COEUR (2)

    12 - OUVRIR LA PORTE DU COEUR DU NON CHRETIEN - (2)

                Nous avons vu que le coeur de l'être humain est comme une valve qui s'ouvre ou qui se ferme, qui s'élargit ou qui se rétrécit - 2Corinthiens 6: 11-13.

                Il y a 8 choses (abordées dans la première partie de cette étude) qui ferment la porte du coeur du non - chrétien. Si nous voulons l'aider à s'ouvrir il faudra s'assurer que nous avons éliminé ces 8 « virus » de notre approche.

               

                Maintenant, nous découvrons les 7 clés qui ouvrent la porte de son coeur.

     

    1. LA BONTE ET LA GENTILLESSE

                La bonté qui s'exprime concrètement par la gentillesse est un des 9 fruits du

    Saint-Esprit – Galates 5:22.

                Elle est également l'expression de l'amour de Dieu – 1 Corinthiens 13:4.

                Paul écrit à Timothée et lui partage comment retourner un adversaire en tant que serviteur du Seigneur... être affable – 2Timothée 2:23-26. « Etre affable » signifie tout simplement « userde bonté et de gentillesse ».

                Tout le monde peut le faire et l'effet sur les personnes non chrétiennes est spectaculaire.

                La gentillesse peut se traduire par être serviable, une carte d'anniversaire, un cadeau, un appel téléphonique, une parole d'encouragement, une invitation à dîner, ou à prendre un café.

     

    1. LA SINCERITE

                Le non chrétien ne recevra rien de notre part s'il ne nous estime pas.

                Paul dit que nous sommes tous des lettres « connues et lues de tous les hommes »

    2Corinthiens 3:2,3.

                Que lisent-ils dans nos vies?

                Pour s'ouvrir à nous ils doivent nous découvrir, des gens vrais, courageux, profonds, des gens de coeurs.

                Nous ne sommes pas les vendeurs d'un produit, ni les justiciers de Dieu. Nous ne sommes pas meilleurs que les autres et nous ne voulons rien imposer.

                Nous avons simplement vécu une belle expérience à partager avec d'autres.

     

    1. LA SIMPLICITE

                Le non chrétien répond à la simplicité. C'est une approche qui est décontractée,

    personnelle et naturelle. Nous aimons la vie, nous avons la joie de vivre et nous avons le temps de vivre.

                L'approche personnelle nous oblige à dépasser les codes de la politesse et d'apprendre à utiliser les prénoms des gens autour de nous.

                Curieusement, dans les Evangiles, on retrouve Jésus souvent à table et ceci avec toutes les différentes catégories de personnes. Quand on mange ensemble on passe du temps ensemble, on se parle, les coeurs s'ouvrent.

                Jésus a envoyé ses évangélistes avec cette même stratégie – Luc 10:5-9 – manger et boire, voilà une bonne évangélisation !

     

    1. 'HUMOUR

                Rire ensemble, c'est non seulement créer une ambiance de détente, mais établir une

    complicité. Quand on rit ensemble, on se comprend. .,. .

              La joie est le deuxième fruit de l'Esprit - Galates 5:22 et le Saint-Esprit agit dans un climat de joie- Romains 14:17. i

              Dans la parabole de la drachme perdue quand la femme retrouve la pièce elle est joyeuse 1et fait partager sa joie avec tous ses amis - Luc 15:8-10.

     

     

     

                L'humour n'est pas raconter une succession de blagues mais de voir le côté joyeux des choses. Notre joie attire des gens à nous qui ensuite découvrent la source de notre joie.

     

    1. L'ECOUTE SANS REACTION

                Le chrétien évangélique est très réactif quand il entend quelque chose qui lui déplaît. Sa réaction referme le non chrétien qui n'ose pas trop s'exprimer.

                Pour que le coeur reste ouvert il faudra le laisser parler et répondre à ce qu'il dit

    positivement. Convaincre une personne, l'éclairer et la transformer est le travail du Saint-Esprit, pas le notre, écoutons le avec respect.

                Rappelons nous que deux des fruits de l'Esprit sont la paix et la maîtrise de soi.

     

    1. PARLER VRAI

                Dans la parabole du semeur et des terrains la bonne terre est un coeur bon et honnête – Luc 8:15.

                La personne qui a un coeur honnête et bon reconnaîtra la vérité et le bon sens dans ce qu'elle entend.

                Il ne s'agit pas d'une vérité théologique mais simplement une bonne perspective sur la vie. Une vue juste des choses. S'il commence à faire confiance à ce que dit le chrétien sur les choses de la vie il acceptera les vérités spirituelles qui sont partagées.

                La vérité sous toutes ces formes a un effet libérateur pour celui qui aime la vérité

    Jean 8:32.

     

    7 - PRONONCER DES CHOSES POSITIVES SUR LA PERSQNNE

                Les relations humaines sont marquées par une mentalité qui peut être résumée par cette phrase «je t'aiderai en soulignant tes lacunes et tes erreurs ». Nous retrouvons cela dans les relations père/fils, prof/élève, patron/employé et aussi pasteur/fidèle.

                Tout le monde respire un air négatif et se trouve systématiquement sur la défensive

    cherchant à se justifier.

     

                Si le chrétien décide de briser ce cercle vicieux et de commencer à prononcer des choses positives et encourageantes qui mettent en valeur l'effet est remarquable.

     

                Après une première réaction de méfiance « pourquoi me parle t il comme cela? Que veut il?» Il répond à cette encouragement et recherche la personne qui l'encourage.

                Le coeur s'ouvre.

     

                Voici ce que Jésus a dit à un scribe - Marc 12:28, 34

    « Tu n’es pas loin du Royaume de dieu ».

     

    AVEC CES 7 CLES LA PORTE DU COEUR DU NON CHRETIEN S'OUVRIRA.

    QUANDELLE S'OUVRE NOUS POUVONS ENTRER ET AVEC NOUS RENTRE JESUS.