• 2. L’OUVRIER DE LA MOISSON

    2 – L’OUVRIER DE LA MOISSON

    Texte : Luc 10:1,2 ; Jean 4:34-38

    Dans Luc 10 Jésus donne un titre à Dieu qui est de toute première importance : le Maître de la moisson. Il introduit l’image de l’agriculture et notamment de la moisson dans sa présentation du Royaume de Dieu et les conversions qui résulteront de la prédication de l’Evangile.

    Jésus demande aux disciples de prier que Dieu envoie une nouvelle catégorie de croyants…. des ouvriers de la moisson.

     

    Nous découvrons des différences réelles entre un simple disciple de Jésus et un ouvrier de la moisson.

     

    DANS QUELLE SAISON SPIRITUELLE SOMMES-NOUS ?

              C’est la question posée par Jésus à ses disciples dans le passage de Jean 4.

    Sommes-nous dans une saison de pré moisson où, après la semence, il faut arroser et attendre ou, sommes-nous déjà dans une saison de moisson, où les gens sont prêts à se convertir. Si c’est la moisson, c’est un temps de mobilisation intense pour récolter ce qui est prêt.

              La réponse que nous donnerons à cette question révèlera si nous sommes de simples disciples de Jésus ou des ouvriers de la moisson.

     

    TROIS CARACTERISTIQUES D’UN OUVRIER DE LA MOISSON

              Avant d’aborder les caractéristiques d’un ouvrier de la moisson dans Jean 4:34-38 nous pouvons déjà identifier une première différence avec le disciple de Jésus.

              Un disciple de Jésus est « fait » par d’autres disciples – Matthieu 28:19:20

     

              Cependant, l’ouvrier de la moisson est envoyé par Dieu – Luc 10:2.

    Mais Jean nous révèle d’autres différences.

     

    1. L’OUVRIER DE LA MOISSON A UNE VISION SPIRITUELLE DES CHAMPS

              Les disciples étaient convaincus d’être dans une saison de pré moisson « ne dites vous pas qu’il y a encore 4 mois jusqu’à la moisson » – Jean 4:35.

              Les disciples voyaient les champs verts, mais Jésus les voyait blancs !

              Ils avaient une vue limitée quand Jésus avait une vue « élevée » sur les champs.

              Un ouvrier de la moisson voit ce que Dieu fait. Il ne voit pas ce que Dieu ne fait pas. Il a donc une vision spirituelle que le disciple n’a pas.

              Le disciple avait une vision future de l’œuvre de Dieu. Jésus vivait dans le « maintenant » de Dieu.

     

    ã Dans la bible, le salut n’est pas pour dans 4 mois.

     

              Jésus, sur la croix a dit au brigand « aujourd’hui tu seras avec moi au paradis » Luc 23:45.

          

              A Zachée, Jésus a dit « Il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison »

    Luc 19:5

              Beaucoup de chrétiens ont la mentalité des disciples …. « Demain, c’est le jour du réveil ».

              Mais, pour l’apôtre Paul, un ouvrier de la moisson par excellence, c’est autre chose « voici maintenant le jour du salut » – 2Corinthiens 6:2.

    Hébreux le confirme « Dieu fixe de nouveau un jour – « aujourd’hui» – Hébreux 4:7

     

    1. L’OUVRIER DE LA MOISSON AMASSE DES FRUITS – Jean 4:36

              Les fruits qu’il ramasse sont sa récompense.

              C’est la différence entre l’activité d’évangélisation et gagner des âmes à Christ.

              Il n’est pas porté sur l’activité mais sur les fruits

              Les gens gagnés à Christ sont comme des fruits cueillis et mis dans un panier par l’ouvrier de la moisson.

              Le panier pour ces fruits, c’est l’église locale.

     

              Sa foi, sa prière, son action ne se portent que sur une seule chose – amasser des fruits.           Sa rémunération de la part de Dieu est liée aux fruits qu’il produits.

              Toute église devrait être un plateau de fruits nouvellement cueillis.

    1. L’OUVRIER DE LA MOISSON EST UN GENERATEUR DE JOIE

              La moisson qu’il récolte est source de joie pour lui, mais aussi pour tous ceux qui s’associent au champ « Celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble » – Jean 4:36

     

              Dans la Bible il y a deux sources de joie spirituelle :

              la présence de Dieu – Psaume 16:11 et la moisson « ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse » – Psaume 126:5

              L’ouvrier de la moisson est une personne de joie parce qu’elle boit à la vraie source de joie.

              Se mettre au travail pour amener une âme à Christ c’est la meilleure formule pour celui qui veut vivre dans la joie. Il sera communicateur de joie autour de lui.

     

              L’église aujourd’hui a plus besoin d’ouvriers de la moisson que des disciples de Jean 4. Elle a besoin de fruits et de la joie que cela apporte.