• Hebreux chapitres 6-9

    Hebreux chapitres 6-9EPITRE AUX HEBREUX

    CHAPITRE 6 – RÉUSSIR SA VIE CHRÉTIENNE

     

     

     

     

     

    Le chapitre précédent s’est terminé par une crainte exprimée par l’auteur de l’épître

    – les Hébreux risquent de rester dans l’immaturité spirituelle parce qu’ils sont devenus lents à comprendre.

    Dans les premiers versets de ce nouveau chapitre, l’inquiètude de l’auteur devient plus profonde. Il craint que les Hébreux se détournent de leur expérience de salut et soient perdus pour l’éternité.

    LES FONDEMENTS DOCTRINAUX DE LA FOI CHRETIENNE

    Les 6 priorités doctrinales de l’église primitive sont résumées

    1. Renoncement aux œuvres mortes

    Une référence à la repentance, se détourner du péché, les œuvres qui ont produit notre mort spirituelle et les œuvres de la loi qui ne peuvent pas amener quelqu’un à la vie – Galates 3:10

    1. La foi en Dieu

    Le message de l’Evangile est que l’homme soit justifié devant Dieu par sa foi et non pas les œuvres – Romains 4:1-3

    1. La doctrine des baptêmes

    Il s’agit des deux baptêmes enseignés par les apôtres

    Le baptême d’eau – l’engagement public du nouveau converti à Christ – Matthieu 28:19,20

    Le baptême du Saint-Esprit – expérience spirituelle qui revêt le chrétien de la puissance de l’Esprit – Actes 1:5, 8

    1. L’imposition des mains

    Pratique utilisée dans le Nouveau Testament pour guérir les malades, communiquer le Saint-Esprit, reconnaître des responsables d’églises – Marc16:17, 18 ; Actes 8:17 ;

    1 Timothée 4:14

    1. La résurrection des morts

    Une différence fondamentale avec le judaïsme qui n’avait pas une doctrine élaborée sur une résurrection éternelle. Sans la résurrection du Christ, l’Evangile n’a plus de sens. L’espérance de tout chrétien, c’est la vie éternelle par une réelle résurrection –

    1 Corinthiens15:13-19

    1. Le jugement éternel

    Tout homme est responsable pour sa vie devant Dieu parce et chacun devra rendre des comptes lors du jugement final – Apocalypse 20:11-15

    La maturité chrétienne n’est seulement possible que si la vie et l’expérience spirituelle sont fondées sur ces bases.

    LA CONVERSION A CHRIST

    Les fondements doctrinaux posés, l’auteur souligne que la conversion à Christ est loin d’être simplement une adhésion intellectuelle à ces vérités.

    Il élabore 5 éléments qui doivent faire partie d’une réelle expérience de conversion.

    1. Eclairé – La lumière de Jésus doit briller dans le cœur – 2 Corinthiens 4:6
    2. Goûter les dons célestes

    Le don gratuit de Dieu est la vie éternelle – Romain 6:23

    Il s’agit entre autre de l’assurance dans le cœur d’avoir reçu la vie éternelle

    Jean 5:12

    1. Avoir part au Saint-Esprit

    Signifie le travail de régénération d’une vie par le Saint-Esprit

    Tite 3:5 ; Jean 3:5-8

    1. Goûter la bonne Parole de Dieu

    Ayant reçu la révélation et l’inspiration de la Parole de Dieu

    Psaume 119:17, 18

    1. Goûter les puissances du siècle à venir

    Commencer à comprendre le monde spirituel et la gloire de Jésus dans le Royaume de Dieu - Apocalypse 19:11-16

    Quelqu’un ayant vécu une telle conversion ne pourra y revenir s’il s’en détourne. Heureusement que pour un tel rétrograde Dieu est le Dieu de l’impossible - Matthieu 19:26

    HERITER LES PROMESSES vv9-12

    Les conditions pour qu’une personne puisse voir se réaliser les promesses de Dieu dans sa vie

    1. Un travail au service des chrétiens fait avec l’amour pour Dieu v10
    2. Etre spirituellement zélé v11
    3. Garder une pleine espérance jusqu’à la fin v11
    4. Ne pas se relâcher v12
    5. Avoir la foi et la persévérance v12
    6. Imitez ceux qui ont déjà hérité les promesses de Dieu v12

    Une vie chrétienne réussie est celle qui remplit toutes ces conditions et possède la promesse de Dieu.

    QUELLES GARANTIES AVONS-NOUS ? v13-20

    Dieu n’est pas injuste et il n’oublie pas notre travail v10

    Afin que ces promesses soient certaines pour nous, nous avons deux garanties

    1. La promesse elle-même – Dieu ne peut pas mentir v18
    2. Le serment solennel – « certainement » v14

    L’ancre – quand l’espérance que nous avons en Dieu est fondée sur sa Parole non rétractable et sur son engagement solennel.

    Notre foi est comme une ancre qui s’accroche aux réalités célestes. Peu importe les tempêtes sur terre la vie restera sûre et solide.


    Pourquoi une telle certitude et une telle assurance ?

    Parce que Jésus est entré au ciel et agit en souverain sacrificateur pour nous auprès du Père.

    Le chrétien qui comprend ces vérités aura une vie solide comme le roc parce qu’elle est ancrée sur le ROC et ce rocher est Christ lui-même – 1 Corinthiens 10:4


     

     

    EPITRE AUX HEBREUX

    CHAPITRE 7 – JÉSUS LE MEDIATEUR PARFAIT

     

    Le thème principal de l’épître peut être résumé de cette façon : avec Jésus comme médiateur entre Dieu et les hommes, nous avons un accès efficace à Dieu. Nous pouvons donc, nous approcher avec une pleine assurance.

    Ce chapitre sept a toute son importance car il développe la pensée que Jésus remplace le souverain sacrificateur de l’Ancien Testament comme médiateur entre Dieu et les hommes.

    Le souverain sacrificateur selon la loi de Moïse était le représentant du peuple devant Dieu. Etant tiré des hommes, il était imparfait, impuissant et inutile (v18).

    Son sacerdoce était basé sur l’ordre d’Aaron, frère de Moïse, de la tribu des Lévites.

    MELCHIZEDEK

              Hébreux présente Jésus comme souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchizedek, un ordre complètement différent de celui d’Aaron.

              L’auteur s’appuie sur un psaume messianique – Psaume 110 - qui prophétisait un lien entre le Messie qui devait venir et Melchizedek, un contemporain d’Abraham.

    Qui était Melchizedek ? Genèse 14:17-20

    Hébreux le présente comme celui qui préfigure Jésus et établit des comparaisons

    ­Il est roi

    ­Il est sacrificateur du Dieu Très Haut

    ­Son nom signifie « roi de justice »

    ­Il est roi de Salem – paix, salut

    ­Il est sans généalogie – éternel

    ­Son sacerdoce n’est pas repris par un autre – perpétuel

    Melchizedek – Abraham

              Après la victoire d’Abraham sur ses ennemis, Melchizedek et Abraham se rencontrent.

    Rappelons-nous qu’Abraham est le père spirituel de tous ceux qui croient en Jésus

    Galates 3:7-9, 13, 14, 16, 29

    Dans la rencontre de ces deux personnages antiques, nous avons une image de la rencontre entre Jésus et les chrétiens.

    Trois évènements vont marquer cette rencontre

    ­ Melchizedek vient avec pain et vin

             Image de la nouvelle alliance en Jésus – Luc 22:19, 20

    ­ Melchizedek, roi de justice et paix, bénit Abraham – 1 Corinthiens 1:30 ; Ephésiens 2:14

    ­ Abraham donne à Melchizedek la dîme de tout.

    La dîme représentait 10% du butin

    Ce pourcentage des gains ne lui était pas imposé par une loi mais était l’expression de deux choses

    1. Le rôle de Dieu dans la victoire d’Abraham
    2. La soumission à Melchizedek, son supérieur spirituel.

    Apporter sa dîme au Seigneur signifie pour le chrétien

    1. Reconnaître que Dieu est la source de sa vie
    2. Exprimer sa soumission à la Seigneurie de Jésus.

    D’autres passages qui parlent de la dîme – Proverbes 3:9 ; Malachie 3:8-10 ;

    Matthieu 23:23

    Le parallèle entre la rencontre de Jésus et le chrétien avec celle de Melchizedek et Abraham est évident.

    JÉSUS – LE MÉDIATEUR PARFAIT

    Le médiateur impuissant et inutile a été aboli et remplacé par celui selon l’ordre de Melchizedek v18

    « Abolitio » est le terme légal pour l’annulation d’un contrat ou l’irradiation d’un nom d’un registre.

    Hébreux nous fait découvrir l’extraordinaire richesse de Jésus dans son rôle de souverain sacrificateur.

    1. Il vient de la tribu de Juda (v14) qui signifie « louange »
    2. Il est établi non par filiation, mais par décret personnel de Dieu – un serment (v21)
    3. Il exerce cette fonction selon la puissance d’une vie impérissable (v16) – il est éternel, permanent.
    4. Il apporte une garantie à l’alliance (v22)
    5. Il peut sauver parfaitement (v25)
    6. Il est saint ayant la pureté de Dieu (v26)
    7. Il est innocent et son innocence déteint sur ceux qui viennent à Dieu par lui – le coupable devient innocent
    8. Il est sans tâche – étant parfait son salut est parfait (v26)
    9. Il est séparé des pécheurs – étant séparé du péché (v26)
    10. Il est plus élevé que les cieux. Notre médiateur est glorifié à la droite du Père (v26)

    NOUS NOUS APPROCHONS DE DIEU

    C’est possible parce que Jésus nous donne un accès libre qui n’est pas souillé par les imperfections des hommes (v19).

    C’est lui qui intercède en notre faveur (v25)

    Nous ne pouvons pas mieux être introduit auprès de Dieu.

              Celui qui s’approche de Dieu par Jésus sera tout simplement parfaitement

    sauvé (v25)

    Quelle grâce il nous fait !

     


     

    EPITRE AUX HEBREUX

    CHAPITRE 8 – UNE NOUVELLE ALLIANCE, UNE nouvelle relation avec dieu

     

    Au chapitre 7, l’auteur présente Jésus comme le nouveau souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchizedek qui remplace celui selon l’ordre d’Aaron de l’Ancien Testament.

         Chapitre 8 présente Jésus comme le médiateur d’une nouvelle naissance.

     

    MEDIATEUR

    ­Le verset 6 est le verset clé de ce nouveau chapitre

    Le nouveau souverain sacrificateur est appelé « médiateur » – Hébreux 8:6, ce qui dépasse le simple rôle d’un sacrificateur.

    Le mot grec traduit « médiateur » est « Mesites », titre donné à une personne qui était nommée quand deux individus étaient en conflit. Le médiateur avait comme objectif de trouver la solution au contentieux et travailler pour la réconciliation des deux parties.

              « Mesites » pouvait également être utilisé pour un garant qui se portait caution pour la dette d’un homme. Dans les deux cas, l’image est parlante concernant Jésus.

              Jésus, le parfait souverain sacrificateur obtient un ministère supérieur (v6). Il n’exerce pas son service dans le tabernacle de Moïse, ni dans le temple de Salomon, mais dans le sanctuaire céleste (vv1, 2).

     

    ALLIANCE

              La nouvelle alliance à laquelle Jésus est au service est plus excellente (v6)

              Le mot grec traduit alliance est « diatheke ». Ce mot n’est pas utilisé pour des contrats entre deux égaux, (mariage, affaires) qui doivent chacun respecter des conditions.

    « Diatheke » parle d’un testament où le testamentaire fait don au bénéficiaire qui n’a à priori aucun droit à l’héritage. L’initiative et la responsabilité appartiennent entièrement à Dieu.

              C’est le salut par la grâce et non par les œuvres.

              La question d’alliance avec Dieu peut être plus simplement présentée comme la relation avec Dieu.

              Jésus permet au croyant une nouvelle relation avec Dieu. Elle dépendra non pas de la capacité de l’homme mais de la miséricorde de Dieu.

    PROMESSES

              Le souverain sacrificateur est parfait, son ministère est meilleur, l’alliance est plus excellente et les promesses meilleures.

    Elles sont meilleures parce que Dieu promet d’aider l’homme à les obtenir

    Philippiens 2:13

     

    L’OMBRE DES CHOSES CELESTES

              C’est un contraste souvent mis en lumière dans Hébreux. L’Ancien Testament et notamment le Judaïsme, est une image floue de la réalité du ciel auquel nous avons accès en Jésus – Hébreux 8:5 

              L’apôtre Paul abonde dans le même sens – Colossiens 2:16,17.

              La notion que, sur la terre, ce n’était que l’ombre imparfaite d’une autre réalité, était très présente dans la philosophie grecque qui s’inspirait de Platon. Les lecteurs de Hébreux comprenaient parfaitement l’image.

    LE PASSAGE DE JEREMIE

              Le restant du chapitre est une citation en bloc d’un passage du prophéte Jérémie – Jérémie 31:31-34

              L’objectif de l’auteur est de montrer que la nouvelle alliance, la nouvelle relation avec Dieu, possible en Jésus-Christ, avait été annoncée dans l’Ancien Testament.

    D’autres passages tirés des prophètes parlant de la nouvelle alliance à venir sont les suivants : Jérémie 32:40 ; Ezechiel 11:19,20 ; Ezéchiel 34:25-31 ; Ezéchiel 36:24-30 ;

    Ezéchiel 37:26-28.

                        Suit toute la richesse de cette nouvelle alliance annoncée.

    LES CARACTERISTIQUES DE LA NOUVELLE ALLIANCE

    (donc, les caractéristiques d’une nouvelle relation avec Dieu)

     

    Les passages bibliques concernés : Jérémie 31:31-34 ; Jérémie 32:40 ; Ezéchiel 11:19, 20 ; Ezéchiel 34:25-31 ; Ezéchiel 36:24-30 ; Ezéchiel 37:26-28.

     

    1. Dieu pardonne nos péchés et ne s’en souvient plus – Jérémie 31:34 
    2. Dieu nous purifie de toutes nos souillures et de toutes nos idolâtries

    Ezéchiel 36:25

    1. Dieu remplace notre cœur de pierre par un cœur de chair – Ezéchiel 36:26
    2. Dieu met sa loi dans notre esprit (intelligence) – Jérémie 31:33
    3. Dieu écrit sa loi dans nos cœurs – Jérémie 31:33
    4. Dieu met sa « crainte » (profond respect de sa sainteté) dans nos cœurs afin que nous ne nous éloignions de lui – Jérémie 32:40 
    5. Dieu place son sanctuaire (sa présence) au milieu de nous – Ezéchiel 37:26
    6. Dieu est notre Dieu et nous sommes son peuple – Jérémie 31:33
    7. Dieu permet que tous le connaissent, du plus grand au plus petit

    Jérémie 31:34

    1. Dieu met son esprit en nous – Ezéchiel 36:27
    2. Dieu fait en sorte que nous marchions en obéissance à ses commandements Ezéchiel 36:27
    3. Dieu nous sanctifie et nous rend saint – Ezéchiel 37:28
    4. Dieu nous fait connaître sa paix – Ezéchiel 34:25
    5. Dieu nous permet de vivre en sécurité sans crainte – Ezéchiel 34:25
    6. Dieu brise nos liens et nous libère de tout esclavage – Ezéchiel 34:27
    7. Dieu déverse sur nous une pluie de bénédiction – Ezéchiel 34:26
    8. Dieu pourvoit à nos besoins – Ezéchiel 34:27
    9. Dieu nous multiplie – Ezéchiel 37:26
    10. Dieu nous donne un même cœur– Ezéchiel 11:19
    11. Dieu manifeste son autorité à travers nous – Ezéchiel 37:28

     

    L’ancienne alliance était marquée par notre faiblesse humaine totalement incapable d’obéir aux commandements de Dieu pour être approuvé par lui.

    La nouvelle alliance est marquée par l’action de Dieu en nous pour remplacer notre faiblesse humaine par la force de son Esprit en nous. Nous sommes, donc, approuvés par Dieu non par nos mérites, mais par le sang de Jésus versé à la croix.

     


    EPITRE AUX HEBREUX

    CHAPITRE 9 – le sang de jesus

     

    Aux chapitres précédents, nous avons découvert qu’avec Jésus et par rapport à l’Ancien Testament, nous avons un nouveau souverain sacrificateur (médiateur entre Dieu et les hommes) et une nouvelle alliance (relation avec Dieu).

    Dans ce chapitre 9, nous apprenons que par Jésus et son sang versé à la croix, nous avons accès à un nouveau tabernacle, c’est-à- dire un autre lieu de la présence de Dieu, le trône où Dieu siège.

     

    L’EXPLiCATION DU TABERNACLE DE MOISE

    Pour comprendre le parallèle que l’auteur de Hébreux fait entre l’ancien tabernacle, celui bâti par Moise dans le désert, et l’accès direct que nous avons à la présence de Dieu en Jésus, il est important de connaître la signification des objets dans le tabernacle et la fonction de sacrificateur – voir graphique ci-joint et verset 23

     

    3 parties du tabernacle

    1. Le parvis – toute personne était admise pour offrir un sacrifice pour le péché
    2. Le lieu saint – endroit réservé uniquement aux sacrificateurs pour le service
    3. Le Saint des Saints – lieu de la gloire de Dieu. Seul le souverain sacrificateur pouvait entrer une fois par an pour offrir le sang des animaux offert en sacrifice pour les péchés du peuple.

     

    6 objets dans le tabernacle

    1. L’AUTEL D’AIRAIN – l’accès à la présence de Dieu commence avec la présentation d’un sacrifice pour le péché. Pour le chrétien il s’agit de la repentance,

    d’offrir sa vie à Dieu. Romains 12:1, 2a

     

    1. LA CUVE D’AIRAIN – lieu où les sacrificateurs se lavaient les mains et les pieds avant d’entrer dans le lieu saint. Pour le chrétien, il lave sa vie en la purifiant avec la Parole de Dieu. Ephésiens 5:26 ; Jean 15:3

     

    1. LE CHANDELIER – le premier objet dans le lieu saint réunit huile et feu pour produire la lumière.

    Pour le chrétien, l’image du Saint-Esprit est clairement évoquée – Luc 4:18, 19 ;

    Actes 10:38.

    Entrer dans la présence de Dieu demande une onction du Saint-Esprit et son feu qui nous éclairent – Matthieu 3:11.

    1. LA TABLE ET LES PAINS DE PROPITIATION – 12 petits pains sur une table en bois recouverte d’or consommés et remplacés chaque Sabbat par les sacrificateurs.

    Pour le chrétien c’est la communion fraternelle exprimée à la Cène lorsque l’église partage le pain – 1 Corinthiens 10:16b, 17.

    La présence de Jésus accompagne le partage du pain – Luc 22:19
    La gloire de Dieu n’est pas réservée à l’individu mais au peuple.

    1. L’AUTEL D’OR – situé devant le rideau donnant accès au Saint des Saints. Le souverain sacrificateur brûlait matin et soir un encens parfumé. Ceci représente l’adoration.

    Pour le chrétien, la louange et l’adoration ouvrent le chemin à la présence de Dieu – Jean 4:23,24 ; Philippiens 3:3 ; Apocalypse 4:1, 2, 9-11

    – voir l’adoration de Jésus par Marie – Jean 12:1-3.

    1. L’ARCHE DE L’ALLLIANCE – un coffre recouvert d’or contient la manne, les 10 commandements, la verge d’Aaron, le couvercle s‘appelant « le propitiatoire » (siège de miséricorde).

    La gloire de Dieu reposait sur l’arche au milieu des deux chérubins.

    Pour le chrétien c’est le trône de Dieu dans les cieux où réside la gloire de Dieu.

     

    L’ENSEIGNEMENT REVELATOIRE DE HEBREUX v11-14

    v11 – « Mais Christ … a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait ».

    ­Le souverain sacrificateur avait accès à la présence de Dieu une fois par an avec le sang de taureaux et de brebis

    ­Jésus par son sang est entré une fois pour toutes dans la présence de Dieu, le tabernacle céleste.

    Par le sang de Jésus, toute personne peut à tout moment se présenter devant Dieu.

    Le pardon qui nécessite l’effusion de sang est maintenant possible définitivement par le sang de celui qui est à la fois le souverain sacrificateur et le sacrifice parfait – v22

    La nouvelle alliance en Jésus devient un nouveau testament avec la mort de Jésus.

    Par sa mort tout ce qu’il a accompli devient l’héritage de ceux qui croient en lui vv15-17.

    (A noter que Hébreux 9:27 est une réponse biblique qui réfute la croyance en la réincarnation).

    CONCLUSION

    Si le tabernacle de Moïse reste une image de l’imparfait, il nous aide à comprendre ce que Jésus a établi en versant son sang à la croix.

    En Jésus, nous n’avons plus des symboles mais la réalité d’une expérience de vie qui nous conduit devant le trône même de Dieu.

    C’est le verset 24 qui résume bien le chapitre « car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de mains d’hommes en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu ».

    Merci Jésus, pour ton sang versé à la croix pour nous.