• Heureux les miséricordieux

    Série : le sermon sur la montagne –

    lES BEATITUDES : 9 QUALITES DE LA VIE CHRETIENNE

    Lecture : Matthieu 5:1-12

            

              Nous avons étudié les 4 premières qualités d’une personne qui se réclame du Royaume de Dieu, présentées par Jésus dans « les béatitudes ».

     

              Chaque qualité doit être comprise non pas par le mot français que nous donne la traduction, mais par l’expression de la langue grecque, langue dans laquelle le Nouveau Testament a été écrit.

     

              En recherchant les origines de l’expression nous pouvons déjà commencer à voir le profil de quelqu’un qui vit sa vie selon l’image de Jésus.

     

    1. Il est humble d’esprit avec une entière dépendance sur Dieu.
    2. Il vit continuellement dans un esprit de repentance et de brisement par rapport au péché.
    3. Il est doux, mais cette douceur ne vient pas d’un tempérament mou, mais parce qu’il a la maîtrise de sa force.
    4. Il soupire après la justice et la droiture de Dieu pour sa vie.

     

              Nous arrivons à la cinquième béatitude.

     

    5 – HEUREUX LES MISÉRICORDIEUX

     

              La miséricorde et la pitié sont deux choses très différentes.

    La pitié est essentiellement sentimentale. C’est le fort qui plaint le faible, le riche qui plaint le pauvre. C’est la réaction cherchée par un chien mendiant avec un air triste autour d’un repas grillades. C’est avoir mal au cœur pour quelqu'un de pathétique.

     

    Le mot utilisé par Jésus pour miséricorde est « eleemon ».

     

              La signification de cette miséricorde est « la capacité de pénétrer à l’intérieur de la personne et de voir ce qu’elle voit avec ses yeux, de raisonner comme elle raisonne avec sa logique et de comprendre ses réactions émotionnelles ».

     

              Ce mot est également utilisé dans Hébreux 2:17. Verset 18 nous donne la vraie signification de la miséricorde.

     

              Loin d’avoir de la pitié pour un pauvre être cette miséricorde comprend la personne et s’identifie avec elle.

     

    CEUX QUI ONT DEMANDE A JÉSUS LA MISÉRICORDE

    Des aveugles – Matthieu 9:27; Matthieu 20:30; Marc 10:47; Luc 18:38.

    Un parent pour son enfant – Matthieu 15:22; Matthieu 17:15.

    Des lépreux – Luc – 17:13.

     

     

     

              Dans chaque cas le mot « miséricorde » est utilisé, mais traduit « pitié ». Les personnes dans le besoin étaient incomprises des autres et dans leur état elles se sentaient rejetées. La foule  et les disciples leur disait de se taire. Cependant chacune des personnes qui  interpellait Jésus lui demandait de se mettre à leur place. Cela touchait le cœur de Jésus qui était venu sur terre justement pour se mettre à la place de l’homme.

     

    LA MISERICORDE DE DIEU

    L’amour de Dieu se traduit avant tout par cette miséricorde pour les pécheurs

    – Romains 5:8; Ephésiens 2:1-4.

    Le péché de l’homme incitait le jugement de Dieu mais sa miséricorde a triomphé. Dieu a compris l’état de la condition humaine et il s’est mis à notre place.

    Sur cette miséricorde, notre salut est construit – Romains 9:22,23.

     

              Jésus a condamné les Pharisiens parce qu’ils négligeaient les trois qualités les plus importantes aux yeux de Dieu dont la miséricorde – Matthieu 23:23.

     

    LA MISERICORDE ENVERS AUTRUI

              Si Dieu a été miséricordieux envers l’homme, l’homme doit l’être également envers son prochain.

    Cette vérité est illustrée par la parabole du méchant serviteur

    • Matthieu 18:23-35.

    Dans cette histoire, le roi se met à la place du serviteur et montre qu’il comprend son angoisse. Cependant ce même serviteur ne réagit pas de la même façon vis à vis de son collègue. 

    Nous apprenons donc, ce qu’est la réelle miséricorde mais également la difficulté de l’exprimer envers celui qui nous est redevable.

     

    ­La miséricorde est un élément essentiel dans toutes bonnes relations humaines

     – dans la famille, au travail, dans le voisinage.

     

    LA PROMESSE  : « ils obtiendront la miséricorde ».

     

    La parabole du méchant serviteur montre que Dieu est capable de retirer sa miséricorde et de laisser le jugement reprendre son cours.

     

    Au même titre que le pardon de Dieu dépend de notre disposition à pardonner (Matthieu 6:14,15), la miséricorde de Dieu dépend de notre disposition à manifester la miséricorde à ceux qui nous entourent.

     

    Cette réciprocité de miséricorde s’applique également dans les relations humaines. Celui qui est miséricordieux engendre de la miséricorde autour de lui qui lui reviendra.

     

    La miséricorde est l’une des qualités essentielles de Dieu. Nous pouvons compter sur sa miséricorde, mais celui qui vivra dans le Royaume de Dieu devra lui aussi manifester la miséricorde envers ceux qui l’entourent – 1Pierre 1:3.