• La drachme perdue

    Les paraboles de Jésus

    LA DRACHME PERDUE


    Messages et enseignements de VIncent Esterman

    Texte : Luc 15:1-3, 8-10

    Cette parabole est la troisième d’une série de trois qui nous présente Dieu qui retrouve ce qu’il avait perdu. Comme pour les deux autres, dont la brebis perdue et le fils prodigue, nous faisons la découverte, dans cette histoire, du cœur de Dieu.

     

    LES SIMILITUDES AVEC LA BREBIS PERDUE
    1. Dans les deux paraboles une personne perd une partie de ce qu’elle possède.
    2. Dans les deux paraboles, la personne se lance à la recherche de ce qui a été perdu et cela devient sa seule préoccupation.
    3. Le berger et la femme cherchent avec détermination « jusqu’à » ce qu’ils trouvent.

    Chercher n’a aucun sens si on ne trouve pas.
    4. La réussite de la recherche produit pour la personne de la joie qui sera partagée avec amis et voisins.
    5. La leçon des deux paraboles est la même : la joie du ciel pour la repentance d’un pécheur.

     

    LES DIFFERENCES PAR RAPPORT A LA BREBIS PERDUE
    1-La femme perd proportionnellement dix fois plus que le berger : elle perd 10% plutôt que 1%.
    Ceci révèle un aspect surprenant du cœur de Dieu.
    La perte d’une âme produit pour Dieu la même consternation que la perte d’une drachme pour la femme.
    *Imaginez l’attitude de Dieu comparable à la votre si vous perdiez votre portefeuille ou votre sac à main.

    L’âme perdue a beaucoup de valeur aux yeux de Dieu –voir Matthieu 16:26,
    Matthieu 10:28
    Dieu est prêt à reporter la fin du monde afin de pouvoir sauver davantage de personnes perdues – 2 Pierre 3:9.
    Dans la parabole du dîner – Luc 14:16-24, le maître envoie ses serviteurs avec urgence afin qu’ils ramènent au repas tous ceux qu’ils peuvent trouver.
    Paul a ressenti le même empressement pour le peuple juif qui rejète Jésus
    Romains 9:1-3.

     

    2-La femme a des outils qui seront déterminants dans sa recherche
    La lampe allumée – Dieu travaille dans la poussière de ce monde avec une lampe pour retrouver une âme perdue.
     C’est une image de l’église qui devient la lumière du monde dans la main de Dieu – voir Matthieu 5:14-16.
    – La lumière de Dieu brille à travers la vie de ceux qui sont ses flambeaux.
    Cela produit des hommes qui glorifieront Dieu.

    Paul exhorte les chrétiens à être des flambeaux – Ephésiens 5:8.


    La lampe que Dieu allume n’est pas pour créer de l’ambiance. Elle est fonctionnelle. Avec elle il retrouvera la pièce perdue.
    Chaque chrétien doit se poser cette question : est-ce que je fonctionne comme une lampe dans la main de Dieu pour retrouver une âme perdue ?

    Le balai – à la lumière de la lampe, la femme retrouve la pièce parce qu’elle a également un balai en main pour écarter la poussière.
    C’est une maison avec un sol en terre et la terre cache certainement la drachme.


    La poussière est un symbole biblique de la mort de l’homme – Genèse 3:19. L’homme n’est que poussière et quand il retourne à la poussière il est mort
    – physiquement, mais également spirituellement.
    Cependant, dans cette poussière Dieu retrouve l’âme perdue et l’homme ressuscite – Esaie 26:19, Daniel 12:2.

    Pour retrouver une âme perdue Dieu travaille avec l’église qui rayonne sa lumière sur le monde et le Saint-Esprit qui fait rejaillir la vie au milieu de la poussière.

    Comme pour les deux autres paraboles de cette trilogie, le résultat est la joie pour la femme qui la communique et la partage à tous ceux qui l’entourent.
    La joie dans le ciel et sur la terre est toujours le résultat de l’action du Saint-Esprit dans le cœur d’une personne – Romains 14:17.

    «La femme » vous invite à sa fête pour partager sa joie de retrouver l’âme perdue.