• Le festin des noces

    LE FESTIN DES NOCES

     Les paraboles de Jésus

    Messages et enseignements de VIncent Esterman


     
    Texte : Matthieu 22:1-14

    Cette parabole, remarquable pour son enseignement sur le Royaume de Dieu, est dans la même lignée que celle des paraboles de Luc 15 – la brebis perdue, la drachme perdue, le fils prodigue, pour la simple raison qu’il s’agit de trouver des invités qui manquaient au festin. Le mot « trouver » est le même utilisé en Luc 15 et parle de l’aboutissement d’une recherche soigneusement menée. Dans cette parabole du festin, de nouveau, nous voyons Dieu à la recherche de l’homme – Luc 19:10.

    COMPRENDRE L’IRRITATION DU ROI
    Pour un événement important telles que des noces royales, l’invitation se faisait en deux parties.
    Premièrement, une invitation écrite était envoyée aux invités. Ne pas accepter l’invitation à ce stade n’était pas un affront. Quand la fête était prête, ceux qui avaient accepté l’invitation recevaient la visite d’un serviteur pour annoncer le début du repas. Refuser de s’y rendre ayant accepté la première invitation relevait d’une profonde insulte pour celui qui préparait la fête.
    Jésus fait allusion à l’Ancien Testament et à la loi de Moïse, comme première invitation de Dieu au peuple juif. Il était lui-même le serviteur qui annonçait que le Royaume de Dieu était prêt.
    Les juifs ont refusé l’invitation personnelle de Dieu en rejetant Jésus. Le refus est venu pour différentes raisons et sous plusieurs formes – indifférence, trop d’occupations et oppositions. Les juifs savaient bien quand Jésus parlaient d’eux – Matthieu 21:45.
    Ces mêmes réactions à l’Evangile de Jésus sont présentes dans la société actuelle.

    LA REPONSE DU ROI
    Il avait deux problèmes auxquels il fallait répondre

    1– Les amis devenus ennemis en tuant ses serviteurs
    Le jugement leur est tombé dessus.
    Le Royaume de Dieu est fondé sur la grâce, mais également sur la justice.
    Psaumes 85:9-14 ; Jean 1:14-17

    2 – Une salle des fêtes vide
    Pour trouver de nouveaux invités pour les noces de son fils, le roi fait appel à ses serviteurs.
    Nous pouvons voir en ceci le rôle du disciple que Jésus envoie dans tout le monde pour faire à leur tour des disciples – Matthieu 28:18-20.

    LE TRAVAIL DES SERVITEURS
     Le roi envoie ses serviteurs
    – dans les carrefours du monde
    – pour appeler tous ceux qui viendraient
    L’appel de Dieu qui, avant tout était adressé au peuple juif, est maintenant élargi à toute l’humanité en Jésus – Romains 9:24-26.

     Les serviteurs se lancent dans leur mission. Ils s’en vont, ils trouvent, ils rassemblent.
    Parce que l’invitation vient par la grâce les invités ne peuvent la mériter.
    Tous sont acceptés, les méchants et les bons.
    C’est une bonne nouvelle pour les méchants, mais les bons doivent comprendre qu’ils ne sont pas admis parce qu’ils sont bons – Ephésiens 2:8,9

     La salle est remplie. Une salle vide est un déshonneur pour le roi. Une salle pleine est
    le résultat du travail des serviteurs. Toute salle de réunion de l’Evangile peut être remplie si les chrétiens se voient en tant que serviteurs envoyés en mission pour rassembler des invités – Matthieu 12 :30

    LE PROBLEME DE L’HABIT
    Le roi vient au milieu de la salle des fêtes. Les méchants et les bons trouvés par les serviteurs sont tous là. Pour participer à la fête, tous ont reçu un nouvel habit de fête. Ce fut également le cas pour le fils prodigue – Luc 15:22.
    La personne convertie à Jésus est appelée à se revêtir d’un nouvel habit, une nouvelle attitude, un nouveau comportement.– Colossiens 3:9-14 ; Ephésiens 4:20-24 ; Romains 13:12-14.
    Un homme admis à la fête refuse le vêtement. Il veut la présence et l’abondance du roi sans se remettre en question, sans changer de vie. Il n’est pas accepté sous ses propres conditions. Il est jugé et expulsé par le roi.
    Pour aller au ciel celui qui accepte l’invitation de Jésus doit accepter de changer de vie. Cela s’appelle la repentance – Matthieu 3:8.

    BEAUCOUP D’APPELES MAIS….
    Sans entrer dans la question des élus selon le Nouveau Testament, nous pouvons dire, avec Jésus, que nombreux sont ceux qui auront eu une chance.
    Cependant, relativement peu seront au ciel – Matthieu 7:13,14.

    Que chacun prenne pleinement conscience de l’extraordinaire privilège que Dieu lui donne d’être invité au Royaume de Dieu et revêtons dés aujourd’hui le nouvel habit d’une vie avec Christ.