• LE FILS QUI DEMANDE A SON PÉRE

    Ile de la Réunion - Eglise  Espace Foi Sans Frontières Ouest - C'était ce jeudi à Saint-Paul une nouvelle parabole expliquée par le pasteur Vincent Esterman devant un auditoire fourni et attentif - LE FILS QUI DEMANDE A SON PÉRE - Luc 11 : 11-13 "Nous pouvons nous approcher de Dieu et lui demander tout ce qui est mis à notre disposition par le Saint Esprit. - C’est avec une pleine confiance que nous pouvons lui demander sa provision pour nos vies, le salut d’une âme et la naissance d’une œuvre nouvelle."

    LE FILS QUI DEMANDE A SON PÉRE - Luc 11 : 11-13


     

    Dans cette parabole « père/fils », nous avons la présence de trois animaux que nous connaissons : le poisson, le serpent et le scorpion. Les autres éléments de la parabole sont le pain, l’œuf et la pierre Le fils demande trois choses au père :

    du pain, un poisson et un œuf Et la promesse de Jésus c’est que notre Père céleste, en réponse à la demande, ne nous donnera pas : une pierre, un serpent et un scorpion. Ces images évoquent plusieurs passages dans le Nouveau Testament :

    LE PAIN La relation pierre/pain nous rappelle les tentations du diable proposées à Jésus dans le désert. « Si tu es le Fils de Dieu ordonne à ces pierres à devenir des pains. » Matthieu 4 :3 Quand nous prions « Notre Père qui est aux cieux…donne nous aujourd’hui notre pain quotidien. » Il nous donne du pain. Pour répondre aux besoins de l’être humain, le diable donne des pierres à manger. Les pierres n’ont pas de goût et celui qui essaie à les manger va s’y casser les dents. Le pain que notre Père céleste nous donne, c’est sa provision pour tous nos besoins. Mais comment vient le pain de la part de Dieu ? Aujourd’hui, il ne vient pas comme dans l’Ancien Testament à l’époque où Israël tournait en rond dans le désert. Pour le peuple d’Israël, le pain tombait du ciel. C’est vrai, parfois le miracle tombe du ciel. Une dame qui vivait seule, était très, très grippée. Quand elle s’est rendue compte qu’elle avait besoin d’un gel douche elle n’avait pas la force de parcourir la distance à pieds jusqu’au centre commercial. Elle pouvait à peine descendre en bas de chez elle pour aller à la pharmacie acheter des médicaments pour se soigne. En lui donnant ses médicaments la pharmacienne lui dit, j’aimerais vous faire un cadeau. C’était du gel douche. Ça c’est la manne qui tombe du ciel. Mais en tant que chrétien, on ne peut pas espérer de constamment vivre de cette manne. Le pain quotidien que Dieu donne aujourd’hui sort de la terre. Dieu bénit notre travail et nos efforts. Esaïe 30 :23 « Alors il répandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre et le pain que produira la terre sera savoureux et nourrissant (…) ». Dans ce que nous entreprenons, nous nous attendons à la pluie du ciel, la bénédiction de Dieu sur nos efforts. C’est ce pain, savoureux et nourrissant, qui nous nourrit chaque jour et nous permet de vivre.

    LE POISSON Un fils qui demande un poisson est une image particulièrement intéressante. Le poisson est l’image biblique d’une personne inconvertie, qui vit sa vie en dehors de Christ. Après la pêche miraculeuse, Jésus dit à Pierre « Désormais tu seras pêcheur d’hommes. » Luc 5 :10 Il y a, donc, bibliquement un parallèle clair entre l’image d’un poisson et celle d’une personne non convertie à Christ. Jésus nous appelle des « pêcheurs d’hommes » et il nous envoie pour attraper des « poissons ». Cette demande du fils à son père de recevoir un poisson, est le seul passage dans tout le Nouveau Testament où je trouve une justification directe de la prière qui demande précisément que des personnes se convertissent. Ce que j’apprends de cette parole, c’est qu’il vaut mieux demander au Père « UN » poisson que « CE » poisson en particulier. Ceux qui prient beaucoup pour que les gens se convertissent prient surtout pour que CE poisson précis se convertisse. Et dans la grande majorité, il s’agit de personnes avec lesquelles celui qui prie a un lien affectif fort, un parent, un enfant, un conjoint. Ce n’est pas interdit de prier pour le salut des gens qu’on aime. Mais ce n’est pas notre prière qui les sauvera, sinon le salut ne serait plus donné par grâce mais à cause du poids de nos prières. Si c’était le cas, pour une personne qui ne se convertit pas à Christ, ce serait de notre faute parce que nous n’aurions pas suffisamment prié pour elle. C’est impensable. Dieu a choisi la proclamation du message du salut comme moyen par lequel une personne puisse être touchée puis sauvée. « (…) il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. » 1Corinthiens1 :21

    Cependant chacun doit prier selon sa conviction sous la direction du le Saint Esprit. Demander « UN » poisson montre à Dieu que nous mettons en valeur son salut en exprimant notre désir de voir régulièrement des personnes se donner à Jésus. L’accent est mis sur les merveilles de son salut plutôt que sur le lien affectif que j’ai avec une personne proche.

     

    LES SERPENTS ET LES SCORPIONS Dieu ne donne ni serpent ni scorpion à ses enfants. Quand de mauvaises choses nous arrivent, ce n’est pas Dieu qui les a envoyées. Un matin, en montant dans notre voiture vieille de 9 ans, j’ai constaté combien la peinture du capot avait été attaquée par le soleil brûlant de l’île de la Réunion. Il était dans un triste état. J’ai dit à mon épouse qu’il serait bien de le faire repeindre. 3 jours plus tard j’ai eu un accrochage et le capot a été complètement défoncé. Il a dû être réparé et repeint ! Est-ce mon Père céleste qui a entendu ma prière ? Non ! Les serpents et scorpions sont des images des agents du diable, des démons. « Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire. » Luc 10 :19 J’ai souvent évoqué ce verset quand des personnes craignent que le don de parler en langue ne vienne du diable. A une époque, les opposants aux communautés charismatiques faisaient circuler des histoires effrayantes de personnes possédées par le diable parce qu’elles parlaient en langues. Certains ont eu peur que le diable puisse nous tromper dans notre prière sincère de demande du Saint-Esprit. MAIS Jésus a dit « Lequel parmi vous si son fils lui demande un poisson lui donnera-t-il un serpent ? (…) à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à celui qui le lui demande. » Il est impensable qu’une personne sincère demande par la prière à être remplie du Saint Esprit et que Dieu permette qu’un mauvais esprit puisse pénétrer en elle.

    LE FILS QUI DEMANDE A SON PÉRE - Luc 11 : 11-13


     

    UN OEUF

    Le fils demande « un œuf » à son père. Cela pourrait avoir une signification purement naturelle, un œuf pour manger avec son pain. Quand le fils demande un œuf au père, est-ce que le père répond, « Tu le veux comment ton œuf, sur le plat ou à la coque ? » Pas très édifiante, cette pensée. Cependant sur le plan spirituel, un œuf, que pourrait-il signifier ? Si le pain touche à la provision de Dieu et le poisson au salut de Dieu, l’œuf dans la Bible, comme dans la nature, parle de produire des petits. Une poule qui pond un œuf produit…un poussin Une autruche qui pond un œuf produit…un bébé autruche Une tortue qui pond un œuf produit…un bébé tortue Un babouk (grosse araignée réunionnaise) qui pond tous ses œufs en même temps produit… beaucoup de bébés babouks Demander un œuf à Dieu, c’est lui demander de faire naître un nouveau projet. C’est Dieu qui va faire un petit. C’est Dieu qui va faire naître une œuvre nouvelle. Et quand nous lui demandons un œuf, il ne nous donnera pas un scorpion qui nous piquerait avec son dard. Cette parabole nous remplit d’assurance, celle que nous pouvons nous approcher de Dieu et lui demander tout ce qui est mis à notre disposition par le Saint Esprit. Nous qui sommes de la terre, humain, (c’est le sens du mot « méchant » utilisé par Jésus v13) reflétons à nos enfants la bonté du Père céleste envers ses enfants. C’est avec une pleine confiance que nous pouvons lui demander sa provision pour nos vies, le salut d’une âme et la naissance d’une œuvre nouvelle.

    Contact - 06 92 79 70 26

    En savoir plus : http://vincent-esterman.eklablog.com/ (Ressources) http://espacefoisansfrontieres.eklablog.com/ ( l'actualité EFSF)

    « Les dons du Saint-Esprit l actualité EFSF »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :