• Le Saint-Esprit et toi

     

    • Série le Saint-Esprit et Toi

      Vincent Esterman

       

      LA PROMESSE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Jean 14 :16,17

      Finalement la venue de Jésus a été pour une période très courte de l’histoire. 3 ans ce n’est vraiment pas beaucoup.

      Dans le calcul de Dieu, c’est encore plus court.

      Si un jour pour Dieu, c’est comme mille an (2Pierre 2 :8), la venue de Jésus était l’équivalent pour Dieu de 4,32 minutes.

      La venue de Jésus était comme une étoile filante.

      Il est venu et il est reparti très vite.

      Mais dans la fenêtre de son ministère public, il a établi deux choses :

      Premièrement, par sa mort et sa résurrection, il a établi le salut pour l’humanité, pour ceux qui viennent à lui.

      Deuxièmement, il a établi une promesse pour l’humanité, la venue du Saint Esprit.

      Et cette promesse aller porter l’homme jusqu’à l’éternité.

      Dans le timing de Dieu si Jésus est venue pour une durée de 4,32 minutes,

      le Saint Esprit est déjà présent sur la terre depuis 2000 ans depuis la Pentecôte. Cela fait 48 heures pour Dieu.

      OU SE TROUVE CETTE PROMESSE DU SAINT ESPRIT

      Jean 14 :16,17

      « Et moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre consolateur afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit point et ne le connait point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. »

      Les disciples, au temps de Jésus, avaient le Saint Esprit avec eux. Avec le Saint Esprit, ils ont pu chasser des démons et guérir des malades.

      Mais Jésus leur parle d’avoir une autre dimension du Saint Esprit…de ne pas seulement l’avoir avec eux mais EN eux.

      En fait, c’est une des différences majeures entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament.

      Dans l’Ancien Testament certains avaient le Saint Esprit AVEC eux mais dans le Nouveau Testament il fallait que le Saint Esprit soit EN eux.

      Jean 1 :32,33

      « Jean rendit ce témoignage : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. Je ne le connaissais pas mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint Esprit. »

      Dans l’Ancien Testament : le Saint Esprit descendait…et remonter.

      Avec Jésus, le Saint Esprit est descendu et s’est arrêté.

      Dans l’Ancien Testament le Saint Esprit était AVEC eux, mais avec Jésus le Saint Esprit est EN nous.

      Et c’est cette dimension du Saint Esprit que Jésus a promis à tous ces disciples.

      Illus. Quand Denise et moi, nous nous sommes fiancés on avait beaucoup de plaisir de se voir. On se voyait plusieurs fois par semaines mais chaque fois je devais la ramener chez elle et moi je retrouver mes 6 copains co-locataires. Mais j’avais une promesse. Un jour Denise viendrait et elle ne repartirait plus. Le soir de notre mariage j’allais la ramener chez elle mais les choses avaient changé radicalement. Depuis ce jour je n’ai jamais plus ramené Denise chez elle. Elle est venue chez moi pour y rester !

      Ce que Jésus a vécu à son baptême, il voulait que tous ces disciples le vivent.

      L’Esprit qui s’arrête. L’Esprit qui demeure dans une personne.

      C’est une façon radicale de faire face à la vie.

      1Jean 4 :4 « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus (les forces du mal) parce que celui qui est EN VOUS est plus grand que celui (l’esprit) qui est dans le monde »

      Celui qui a le Saint Esprit EN LUI est un chrétien 1Jn 4 :4 ou plus court un chrétien 4x4. Un chrétien tout terrain !

      Il peut rouler sur la 4 voie mais aussi dans les chemins dans les hauts. Il est fait pour tout monter. Il est fait pour tout traverser…un chrétien 1Jean 4 :4

      LA REALISATION DE LA PROMESSE

      Les disciples n’ont pas du attendre très longtemps pour que la promesse du Saint Esprit en eux se réalise. En fait l’attente était de 5 semaines.

      Et nous avons le jour de la Pentecôte décrit dans Actes 2.  Environs 120 Chrétiens étaient réunis dans une chambre haute.

      Mais où étaient les autres ?

      On apprend qu’à la résurrection de Jésus, il y avait au moins 500 Chrétiens.

      Donc, le jour de la Pentecôte où étaient les 380 ? Ils n’étaient pas là. Ils sont passés à côté. Cher lecteur, ne passe pas à côté !

       

      Actes 2:1-4

      Un bruit comme un vent violent, des langues de feu, et ils ont tous commencé à parler en langues.

      Mais parler en langues le jour de la Pentecôte ce n’était pas la chose la plus importante, pas plus que le vent ou les langues de feu.

      Ce qui était promis n’étaient pas le vent, le feu ou les langues.

      Ce jour-là, la promesse de Jésus s’est réalisée.

      Le Saint Esprit est venu EN EUX…des chrétiens 4x4

      LA PROMESSE EST POUR NOUS

      Mais est-ce que le Saint Esprit a été donné juste à ces premiers chrétiens pour lancer l’église et après le Saint Esprit est remplacé par l’institution ?

      NON, NON, NON !

      Regardez comment Pierre a prêché à la foule ce jour là

      Actes 2 :37-39

      v39 « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en AUSSI GRAND NOMBRE que le Seigneur, notre Dieu, les appellera. »

      La promesse est pour nous !

      MAIS ici nous avons un problème : le Chrétien post-Pentecôte, n’est pas appelé à vivre avec la promesse de la venue du Saint Esprit.

      Illus. Une femme un jour m’a posé la question : combien d’année est-ce que je dois attendre la venue du Saint Esprit ? Pour moi ça fait 20 ans que j’attends !

      On ne vit pas maintenant avec la promesse mais avec la réalisation de la promesse le jour de la Pentecôte.

      La question donc, n’est pas est-ce que Jésus t’a envoyé personnellement le Saint Esprit,

      MAIS as-tu RECU le Saint Esprit ?

      Tu peux le recevoir comme à la Pentecôte…une expérience puissante.

      Mais, si tu n’as pas reçu comme à la Pentecôte et tu es un peu bloqué, il faut recevoir le Saint Esprit selon Marc 11 :24

      « C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir. »

      « J’ai prié pour recevoir le Saint Esprit, je l’ai reçu par la foi, je peux vivre en chrétien 4x4. »

      Je SAIS que le Saint Esprit est EN moi.

      J’ai prié pour recevoir le don de parler en langues. Je l’ai reçu par la foi. Je peux maintenant louer Jésus en langues.

      Après il suffit de le faire.

      La promesse du Saint Esprit a été donné aux disciples par Jésus. Cette promesse a vu son accomplissement le jour de la Pentecôte.

      A chaque Chrétien de RECEVOIR le Saint Esprit et de VIVRE dans la plénitude de cette promesse réalisée.

       

      La plénitude du Saint Esprit

    • LA PLENITUDE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Ephésiens 5 :17-21

      « C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez pas de vin : c’est la débauche. Soyez au contraire, remplis de l’Esprit ; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. »

      Paul écrit aux chrétiens de l’église d’Ephèse et il les exhorte de vivre continuellement « remplis » du Saint Esprit.

      Il y a, selon Paul, une dimension d’être rempli ou d’être vidé du Saint Esprit.

      Qu’est-ce que c’est être « rempli du Saint Esprit » ?

      Il y a la première expérience et ensuite, il y a l’entretien de cette plénitude dans une vie.

      LA PREMIERE EXPERIENCE

      Jean 7 :37-39  Jésus nous explique comment on est rempli du Saint Esprit

      « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »

      Jésus a parlé de 3 étapes pour être rempli de son Esprit :

      Avoir soif, venir à lui, et boire

      Laquelle des 3 est la plus importante ? avoir soif, venir à lui ou boire ?

      Illus. Quand Mon épouse et moi, nous venons d’arriver en France on m’a invité d’être l’orateur d’un camp de jeunes dans les Cévennes. Un soir on nous a fait des superbes pizzas au feu de bois. Je me suis régalé. Mais pendant la nuit je me suis réveillé avec une très grande soif. Les pizzas avaient été bien salés ! Notre chambre était à coté de la cuisine. J’étais désorienté. Je ne savais pas ou se trouvaient les verres et j’avais du mal à trouver l’interrupteur pour allumer. Mais j’avais très soif. Je me suis précipité sur l’évier, j’ai ouvert le robinet et j’ai bu, comme un chien ! Quel soulagement !

      Quand tu as vraiment soif tu ne fais pas le difficile !

      Illus. Je me souviens d’un homme pour qui j’ai prié à la fin d’une réunion en Australie. Je lui ai imposé les mains et il a était baptisé du Saint Esprit puissamment sur le coup. Après j’ai parlé avec lui. Il m’a dit qu’il avait entendu parler du Saint Esprit. Il habité à 1 000km de notre église mais il ne savait pas où aller pour qu’on prie pour lui alors il est monté dans sa voiture et il a fait les 1 000 km pour être présent dans une réunion. Il avait tellement soif qu’il est venu à Jésus et il a bu !

      C’est la soif qui nous pousse à venir et boire.

      L’EVIDENCE DE LA PLENITUDE DE L’ESPRIT DANS UNE VIE

      Est-ce que la preuve d’être rempli du Saint Esprit, c’est pouvoir parler en langue ? Non.

      Il est vrai que dans les Actes des Apôtres toutes les fois que les personnes ont été remplies, du Saint Esprit ils ont parlé en langues,

      à l’exception de Actes 8 et les convertis de la Samarie. Mais s’il n’est pas précisé qu’ils ont parlé en langues leur expérience était tellement forte que Simon le magicien voulait acheter la puissance qu’il avait vu se manifester.

      L’évidence de plénitude, c’est ce que Jésus nous dit dans Jean 7 :38

      « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. »

      Il est un chrétien fleuve et non un chrétien ruisseau.

      Illus. C’est la différence entre la Rivière des Galets à La Réunion en temps normal et la Rivière des Galets en plein cyclone.

      Il y a des chrétiens « ruisseau » et des chrétiens « fleuve ».

      La plénitude du Saint Esprit se voit par un fleuve d’amour, un fleuve de joie, un fleuve de bonté et de générosité qui dégage d’une personne.

      Illus. J’aime étudier les pubs. Il y a quelques années il y avait une pub à la télé pour une purée bien connue. Le cadre de la pub était le conte de fée « la belle et la bête ». La bête est à table. Il n’est pas de très bonne humeur. Il grogne, il rugit. La belle arrive avec un bol de purée. Elle lui dit gentiment « Regarde ce que je t’ai préparé…avec amour. » Sans dire merci la bête attaque le plat avec sa cuillère. Et en un instant il est transformé en très beau prince.

      C’est cela un chrétien rempli du St Esprit…la belle et non la bête ! Un fleuve d’amour.

      Et quand tu vies dans la plénitude du Saint Esprit, ton amour transforme les bêtes en beau prince.

       

      L’EVIDENCE DE LA PLENITUDE

      Quand tu prends un verre qui est vide et tu commences à le remplir d’eau. A quel moment peut-on dire que le verre est plein ? Quand il déborde.

      Etre rempli du Saint Esprit se voit.

      Ce n’est pas quelqu’un qui dit « je suis rempli du Saint Esprit ». C’est quelqu’un qui le montre par une vie débordante.

      J’aime être en compagnie de chrétiens débordants.

      Illus. Je pense à un pasteur en Angleterre, un vieux monsieur qui est à la retraite. C’est un homme de qui dégage la présence de Jésus. Il y a quelques années j’étais en visite dans son église dans le sud de l’Angleterre et je devais prêcher le dimanche matin. Juste avant le culte il y avait une réunion de prière où nous étions une quinzaine, assis en cercle quand tout à coup un petit garçon de 6 ans a fait irruption dans la pièce. Il s’est mis au milieu de tout monde. Il avait un cahier dans la main. Il nous a regardé avec un regard provocateur et il a flanqué son cahier à terre. Le pasteur l’a regardé avec un sourire et il a dit « ce garçon a du potentiel ! » Sa réaction m’a coupé le souffle.

      Le soir on se reposait dans son salon fatigué après une grosse journée. On parlait juste avant d’aller se coucher. Et le téléphone a sonné. Il était 22h. J’ai pensé « on l’appelle à cette heure-ci un dimanche soir ! ». Il se lève et il dit « Gloire à Dieu, quelqu’un a besoin de moi ! » Etonnante, sa réaction.

      Quelqu’un rempli du Saint Esprit, ça se voit. Et quelqu’un qui n’est pas rempli du Saint Esprit ça se voit aussi.

       

      AVOIR SOIF, VENIR, BOIRE

      Pour être un chrétien fleuve, pour être rempli du Saint Esprit :

      Il y faut avoir soif. Sans la soif tu ne recevras rien. Est-ce que tu as envie d’une vie spirituelle riche, épanouie, débordante ?

      Ensuite il faut venir à Jésus. On vient par la foi. On s’approche de sa Parole, on s’approche de sa présence.

      On supprime tout ce qui nous empêche de venir.

      Et il faut boire. Boire ce n’est pas être passif.

      Regarder un verre d’eau ce n’est pas boire. C’est activement recevoir dans ton corps l’eau que tu désires. Pour boire il faut prendre le verre dans sa main et le ramener à sa bouche.

      J’ai entendu des personnes qui n’étaient pas remplies du Saint Esprit dire des choses comme « Si Dieu veut que je sois rempli de l’Esprit, il me le donnera. »

      Boire ce n’est pas ça !

      Quand Paul a rencontré des disciples de Jean Baptiste à Ephèse, il a vu qu’ils étaient spirituellement à plat. Sa question n’était pas « Est-ce que Dieu vous a donné le Saint Esprit » mais « Avez-vous reçu le Saint Esprit quand vous avez cru ? Actes 19 :2

      Dans notre texte de départ Ephésiens 5 :18 il écrit à l’église où se trouvaient les 12 disciples de Jean-Baptiste qui ont reçu le baptême de l’Esprit avec Paul et il leur dit, « Soyez rempli de l’Esprit ».

      Le temps utilisé c’est « Soyez continuellement rempli de l’’Esprit. »

      Pourquoi « continuellement » parce que les événements de nos vies peuvent nous vider. Spirituellement le niveau peut baisser.

      Quand la soif n’est plus là, on vient moins à Jésus, on ne boit plus.

      Dans notre passage d’Ephésiens 5, Paul dit pour être continuellement rempli du Saint Esprit il faut chantez continuellement les louanges du Seigneur  et de rendre continuellement grâces à Dieu pour toutes choses. V20

      Illus. C’est comme ta voiture, pour qu’elle marche bien il faut faire la révision tous les 10 000kms sinon le moteur ne va pas tenir très longtemps.

      Et comme ça la garanti constructeur est toujours valable.

      Alors régulièrement révisons notre motivation, renouvelons nos moments passé avec Jésus, et notre réceptivité.

      Et nous serons des chrétiens qui vivent remplis du Saint Esprit

       

    • LA COMMUNION DE L'ESPRIT

      Texte : 2Corinthiens 13 :13

      « Que la grâce du Seigneur Jésus, l’amour de Dieu et la communication (!) du Saint Esprit, soient avec vous. »

      Le mot grec traduit communication est « Koinonia ».

      C’est le même mot utilisé dans Actes 2 :42 « la communion fraternelle ».

      La communion fraternelle c’est les agapes, le partage d’un repas et la joie que ce partage apporte.

      C’est une démonstration de l’amour de Dieu partagé entre chrétien.

      Paul utilise ce même mot pour parler de notre relation avec le Saint Esprit.

      Le Saint Esprit est une personne réelle, comme notre Père céleste est une personne réelle et Jésus est une personne réelle.

      En utilisant le mot KOINONIA pour parler de notre relation avec le Saint Esprit, Paul nous ouvre toute une nouvelle dimension de notre vie spirituelle.

      Ce même mot KOINONIA peut être traduit : communion, association, interaction, intimité, une participation et même une communication.

      Il y a une interaction possible avec l’Esprit de Dieu.

      Il ne s’agit pas juste d’être touché par le Saint Esprit.

      Est-ce que vous parlez au Saint Esprit ? Qu’est-ce que vous lui dites ?

      Pour avoir une conversation, une bonne communication avec le Saint Esprit il faut savoir les domaines où il peut opérés dans nos vies.

      Jean 14 :26  « Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

      Jean 16 :13, 14 « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité car il ne parlera pas de lui-même mais il dira tout ce qu’il aura entendu et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. »

      Jésus nous dit que le Saint Esprit annonce, il parle.

      Il parle de quoi ? Il parle de Jésus, sa gloire et son Royaume.

      Il enseigne, il éclaire les choses qu’on n’avait pas comprises. Il rappelle des choses qu’on avait oubliées.

      Illus. Je fais l’expérience en préparant mes études sur les paraboles. Les paraboles très riches semblent couler facilement. Mais il y a des paraboles difficiles. Exemple : Matthieu 24 Le retour de Jésus est comparé à un éclair qui traverse le ciel d’est en ouest. Qu’est-ce que je fais de ça ? Déjà les éclairs ne tombent pas horizontalement mais verticalement. J’ai une page blanche devant moi. Je veux comprendre. Saint Esprit aide moi, éclaire-moi (!). Je commence une recherche google sur les différents éclairs et leurs trajectoires. Je fais une recherche partout dans la Bible où elle parle d’éclairs. Quand tout à coup je le vois…chaque fois qu’un événement spirituel majeur se produit sur la terre il y a un événement naturel majeur qui l’accompagne : la naissance de Jésus, la mort de Jésus, la venue du Saint Esprit, la conversion de Paul, le retour de Jésus.

      Le Saint Esprit connait le chemin qui mène à la vérité et il nous conduit sur ce chemin.

      Il est aussi le consolateur. Il n’est pas quelqu’un qui pleure avec toi.

      Consolateur (le paraklétos) signifie l’avocat de la défense.

      Il intervient pour toi. Il est l’ultime « aide à la personne ».

      Il est là tout le temps pour toi, dans chaque situation, peu importe ton état émotionnel.

      Il est notre assistant divin personnel. Il a été envoyé par le Père pour nous assister tout au long de notre vie.

      Illus Comme un ami avocat qui suit les dossiers, qui accompagne et apporte de bon conseil et qui devant le juge plaide pour toi.

      Le Saint Esprit est discret. Il travaille dans l’ombre. Il annonce Jésus mais ce qu’il fait il ne l’annonce pas toujours. On doit le découvrir.

      Illus. Pendant une période quelques personnes commençaient à venir au culte d’un secteur précis. Est-ce sans signification particulière ou le Saint Esprit est-il en train de faire une œuvre nouvelle dans le secteur ? On avance un pas à la fois.

      C’est lui qui nous fait ressentir la présence de Dieu.

      C’est lui qui nous donne la force quand on se sent faible, et la paix quand les choses ne se passent pas comme on le veut.

      1Corinthiens 2 :9-12

      « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a pas entendues et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

      Lequel des hommes, en effet, connait les choses de l’homme si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connait les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or, nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. »

      Dieu m’a donné beaucoup de choses par sa grâce mais je ne les comprends pas forcément.

      C’est le Saint Esprit qui m’aide à les comprendre et les vivre pleinement.

      La communion de l’Esprit c’est de parler avec le Saint Esprit de ces choses… de ce que Jésus a enseigné, de comment les mettre en application aujourd’hui, et de comprendre ce qu’il y a en réserve pour moi.

      COMMENT LE SAINT ESPRIT NOUS PARLE

      C’est une question importante, parce qu’il y a des personnes à qui il parle et ils ne se rendent pas compte

       et il y en à d’autres qui sont convaincus que le Saint Esprit leur a parlé quand c’est leur propre projection.

      Quelques règles à respecter pour ne pas se tromper :

      Entendre le Saint Esprit n’est pas une science exacte, on peut se tromper.

      Quelqu’un qui n’admet pas la possibilité de se tromper se trompe déjà.

      Le Saint Esprit ne contredira jamais la Parole de Dieu, ni l’esprit de la Parole. Quelqu’un qui parle au nom du Saint Esprit avec arrogance ou dureté… ne l’écoutez pas.

      Est-ce qu’une « parole » se confirme par les faits ?

      Il faut tester une parole avant de pouvoir dire « Dieu m’a parlé ».

      Utiliser un langage plus nuancé « Je crois que Dieu me met quelque chose à cœur. »

      Finalement il n’y a qu’une façon sûre de savoir si c’était le Saint Esprit. C’est après coup, avec du recul, en voyant les fruits.

      Illus. A une certaine époque Denise et moi, avons mis en vente notre maison en région parisienne. Mais plutôt que passer par une agence nous avons décidé d’essayer de vendre de particulier au particulier. J’ai donc accroché un panneau à la fenêtre au premier étage. C’était un lundi. Le vendredi soir je rentre de ma journée à mon bureau à Paris et dans la voiture, dans ma tête et non d’une façon audible, j’entends : « Tu peux ranger ton panneau. La maison est vendue. ». En arrivant à la maison je l’ai expliqué à mon épouse, mais je n’ai pas enlevé le panneau, non pas par désobéissance mais pas prudence au cas où c’était une projection de ma part. Le samedi soir nous avons reçu un appel. Le lendemain, dans l’après-midi, un couple est venu pour visiter. Le lundi la maison été vendue.

      En fin de compte, il y a une autre façon de reconnaître quelqu’un qui parle avec le Saint Esprit et à qui le Saint Esprit parle …il devient plus comme Jésus…par son amour, son humilité et sa joie.

      La communion avec le Saint Esprit est possible pour toute personne qui la recherche. N’est-ce pas merveilleux !

       

       


      Comprendre la puissance de Dieu

    • COMPRENDRE LA PUISSANCE DE DIEU

       

      Texte : Matthieu 22 : 23-29

      Pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures ET la puissance de Dieu.

      Pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures…c’est clair, MAIS la puissance de Dieu, que faut-il comprendre ?

      Paul dit que dans les derniers temps les hommes auront une forme de piété mais ce qui manquera sera la puissance, parce ils renient cette puissance. 2Timothée 3 :5

      Il dit à Timothée…attention, attends-toi à une religion chrétienne qui n’a plus de puissance.

      Dans ce qu’il dit il y a contraste entre deux piétés : une est sans puissance l’autre est puissante.

      Illu. Un des grands plaisirs d’un repas pris au restaurant est de lire le menu et être tenté par le descriptif d’un plat. Une fois commandé nous sommes dans l’attente d’un plat qui excitera les papilles. Le serveur arrive avec le plat. Il à l’air appétissant.  Mais malheur, il est sans goût. Quelle déception !

      Le menu de la vie chrétienne peut donner vraiment envie. Mais si le plat n’a pas de goût quand il arrive, la déception est grande.

      Le plat chrétien c’est l’homme qui se construit une religion chrétienne, une institution.  Le plat qui ne déçoit pas c’est une expérience du Dieu vivant.

      La forme de piété sans puissance : c’est chanter sans ferveur, prier sans conviction, c’est prêcher sans impact, c’est aimer sans donner, croire sans agir. C’est être mou… plutôt que fort.

      Paul lutte contre cette piété quand il dit aux Corinthiens « Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles mais en puissance ». 1Corinthiens 4 :20

      Pourquoi une vie peut-elle changer à la rencontre de Jésus ?...parce qu’il y a une puissance surnaturelle à l’œuvre.

      DIEU CHERCHE UN CERTAIN TYPE D’ADORATEUR

      Quand Jésus annonce à la samaritaine que le Père cherche des adorateurs qui l’adoreront en Esprit et en vérité, la vérité n’est pas une doctrine MAIS une réalité de dimension spirituelle.

      Etre dans la vérité, c’est vivre une expérience avec le Dieu puissant.

      Pour cette raison Jésus dit pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures ET la puissance de Dieu.

      On peut avoir une grande connaissance des Ecritures mais ce n’est que vérité lorsque ton expérience est avec un Dieu puissant.

      Dieu est un Dieu puissant. Si quelque chose n’est pas puissant ce n’est pas Dieu.

      Jésus était conscient de la puissance de Dieu présente dans un certain lieu.  Le potentiel de guérison était là.

      Luc 5 :17

      «  et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons ». Pourtant Jésus était en train d’enseigner. Le texte devrait plus justement être traduit :

      « La puissance du Seigneur était présente pour opérer des guérisons. »

      Est-ce que cela était éphémère pour Jésus ?

      Un coup, la puissance est là, un coup, elle ne l’est pas ? NON.

      A tout moment, Jésus guérissait des malades. MAIS à cette occasion, pendant qu’il enseignait, Jésus a pris conscience que la puissance de Dieu est présente.

      Illus La puissance de Dieu est comme avec l’EDF… quand ils n’ont pas alimenté une maison avec le courant, tu peux avoir les meilleurs appareils mais rien ne marche. Une fois le courant branché, partout dans la maison, tous les appareils peuvent fonctionner selon les besoins.

      On est tellement dépendant de l’électricité mais quand il y a coupure de courant tout s’arrête : plus de lumière, télé, ordinateur, cuisine. Imaginez retourner à une vie sans électricité !

      Quand le courant est établi il suffit de se brancher sur une prise

      Ne nous contentons pas d’une vie chrétienne fade et sans puissance. Ce n’est pas celle que Jésus a établie pour ses disciples.

       

       

      Vivre avec la puissance du Saint Esprit

    • VIVRE AVEC LA PUISSANCE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Luc 4 :18, 19

      « L’Esprit du Seigneur et sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les captifs, pour publier une année de grâce du Seigneur. »

      Jésus parlait de l’effet dans la vie des autres du Saint Esprit qui était sur lui.

      Suivons le fil dans l’Evangile de Luc :

      Dans Luc 3 :21,22 nous avons le baptême de Jésus où le Saint Esprit est descendu sur lui en forme de colombe. 

      Luc 4 : 1,2 « Jésus, rempli du Saint Esprit, revient du Jourdain et il fut conduit par l’Esprit dans le désert où il fut tenté par le diable pendant 40 jours… »

      Luc 4 :14 Après les 40 jours de jeûne et les tentations dans le désert…« Jésus revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée… »

      Et dans Luc 4 :18,19 il est dans la synagogue de Nazareth et il parle de la puissance du Saint Esprit qui est sur lui.

      C’est cette puissance du Saint Esprit qui lui a permis de faire des miracles, chasser les démons, ressusciter les morts et transformer les vies.

      Cette puissance du Saint Esprit continue à se manifester dans les Actes des Apôtres particulièrement dans les ministères de Pierre et de Paul.

      Mais les premières églises vivaient elles aussi, cette puissance spirituelle au quotidien notamment dans les guérisons et les révélations.

      Et la promesse du Saint Esprit est pour nos jours

      Actes 2 :39

      « Car la promesse (le don du Saint Esprit) est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur, notre Dieu, les appellera. »

      Alors comment comprendre la puissance du Saint Esprit ?

      NOUS VIVONS DANS UN MONDE DE PUISSANCES

      On connaît tous, les puissances physiques, comme la loi de la pesanteur… on vit avec cette puissance naturellement.

      D’autres puissances sont présentes, surtout à la Réunion :

      Le soleil, le vent, la houle…toutes ces puissances qu’on peut canaliser en énergies renouvelables.

      Le bronzage, c’est quoi ? Et le kite surf ? Le surf ? Chose que je ne ferais jamais…le parapente ?

      Dans chaque cas on s’expose à ses puissances naturelles et on les canalise.

      Il y a d’autres puissances qu’on ne voit pas mais on peut les capter. Tels que les ondes radio, les signaux des satellites, le Wifi.

      Illus. Quand j’allume mon portable, je capte une puissance dans l’air. Mais s’il n’y a pas de réseau à capter le portable ne sert à rien.

      LE ROLE DE LA FOI

      La puissance du Saint Esprit est disponible par la foi.

      La foi c’est l’élément essentiel pour voir la puissance de Dieu se manifester.

      Plus que la prière, la connaissance biblique, l’imposition des mains.

      Ce sont des éléments qui dépendent avant tout de la foi.

      Illus. La foi est comme le chargeur pour ton téléphone. Le courant pour faire fonctionner ton téléphone ne vient pas de vient pas DU chargeur mais quand le chargeur est branché à une prise de courant, le courant passe PAR le chargeur.

      Et quand ton téléphone ne marche pas parce que la batterie est à plat. Que faut-il faire ? Jeter le téléphone NON ! Rebrancher, recharger.

      La puissance du Saint Esprit est particulièrement présente à certains moments.

      Je préfère prier pour quelqu’un dans une réunion qu’en dehors d’une réunion.

      Pour voir davantage la puissance de Dieu se manifester il faut favoriser ces moments où la foi est activée et libérée.

       

      LES EFFETS DE LA PUISSANCE DU SAINT ESPRIT

      Quand on prie avec quelqu’un, comment la puissance de Dieu se manifeste-t-elle ?

      Jésus a dit à Nicodème que le Saint Esprit agit comme LE VENT. Jean 3 :8

      On ne peut pas voir le vent. Il est invisible mais on peut expérimenter ses effets.

      On peut sentir le vent. Il peut être un vent fort qui chamboule tout ou une brise légère

      La puissance de l’Esprit se manifeste de différentes façons. 

      Il y a la façon spectaculaire, impressionnante

      Illus  Dans notre première église en Australie. Nous avons fait des travaux importants à la salle. Juste avant de les commencer, un maçon, chef d’entreprise, s’est converti, juste au bon moment pour nous ! Et il a accepté de faire les travaux à bas prix. Je me rendais souvent sur le chantier et j’ai fait connaissance d’un des ouvriers. Il s’appelait Bob. Bob était grand, fort, blond et bronzé, un vrai mec australien. Le patron l’invitait régulièrement à venir à la réunion du dimanche soir. Cela ne l’intéressait pas vraiment mais pour que le patron lui laisse un peu tranquille il a accepté de venir une fois. Ils étaient assis au deuxième rang et je voyais pendant que je prêchais que Bob se moquait de moi. Mais fur et à mesure, je voyais qu’il commençait à m’écouter. Quand j’ai fait l’appel plusieurs se sont avancés mais pas Bob. Je me suis tourné vers lui et je lui ai dit en indiquant avec l’index. « Bob, Jésus, t’aime ». Quand je lui ai dit cela il a été littéralement soulevé et propulsé vers l’arrière, trois rangés de chaises sont parties en éclat. Les gens ont du s’écarter vite. Bob était par terre complètement assommé. Je suis allé vers lui. On l’a ramassé et placé sur une chaise. Je lui ai expliqué que c’était la puissance de Dieu. Il a donné sa vie à Jésus. 8 jours plus tard il était dans les rues de la ville avec moi, partageant sa foi en Jésus avec les jeunes. Plus de 100 personnes étaient témoins de cette manifestation spectaculaire de la puissance de Dieu.

      Cependant il faut reconnaître que c’est quand même exceptionnel.

      La puissance du Saint Esprit se manifeste aussi par ce que nous pouvons ressentir.

      Voyons comment elle s’est manifestait pour la femme avec la perte de sang

      Marc 5 :25-34

      Elle s’approche de Jésus dans la foule et elle touche le bord du vêtement de Jésus. Jésus ne la voit pas. Mais il a senti une puissance sortir de lui. La femme, quand elle l’a touché, a senti quelle était guéri.

      Le point de contact de la foi…elle a touché le bord du vêtement de Jésus. La puissance de l’Esprit est entrée dans son corps par sa main et cette puissance a traversé son corps pour aller dans la région du bas ventre.

      Et elle a été guéri. Elle l’a senti !

      Comment peut-on sentir la puissance de l’Esprit ?

      Chaleur : parfois sur tout le corps parfois dans un endroit précis.

      Courant électrique : pour cette raison on peut voir des gens trembler ou tomber

      Une paix : comme une rosée rafraichissante qui descend du ciel.

      Souvent quand je conduis quelqu’un à Jésus il témoigne avoir senti cette paix sur lui.

      Mais la puissance du Saint Esprit peut être présente sans aucune manifestation, aucune sensation mais le résultat est là

      Illus. Dans une des premières réunions que j’ai faites à Paris j’ai prié pour plusieurs malades. A la fin de la réunion, j’ai demandé des témoignages de ceux qui pouvaient déjà constater une guérison. Plusieurs ont levé la main dont une dame qui ne s’était pas avancée. J’ai dit « Madame je ne crois pas avoir prié pour vous. Elle m’a répondu toute gênée, je souffre d’une douleur intense à la nuque et la nuit je ne dors pas beaucoup. Pendant la réunion je me suis endormie. Et quand je me suis réveillée j’étais guérie !

      Ce n’est pas pour cela que je vous encouragerai à vous endormir dans une réunion !

      En conclusion,

      Oui, la puissance de Dieu est présente.

      Elle est présente pour guérir.

      Elle est présente pour libérer.

      Elle est présente pour renouveler.

      Elle est présente pour transformer une vie.


      L'onction qui est en nous

    • L'ONCTION QUI EST EN NOUS

      Texte : Actes 10 :38

      « Vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’emprise du diable, car Dieu était avec lui. »

      Dieu a oint Jésus du Saint Esprit et de force.

      Cela lui a permis de faire deux choses : du bien de lieu en lieu et guérir ceux qui étaient sous l’emprise du diable

      La notion que Dieu oint quelqu’un d’une force ou d’une capacité pour accomplir quelque chose est très intéressante.

      Etre oint, c’est avoir une onction.

      C’est être différent de ceux qui n’ont pas cette onction. C’est la consécration d’une personne à un rôle particulier.

      DES EXEMPLES NATURELS

      Dans la langue française, on utilise cette expression pour parler de nommer son successeur…la transmission d’autorité 

      Illus. En Belgique et l’Espagne les rois ont abdiqué et ils ont oints leur fils comme roi. En Angleterre la reine Elisabeth, elle n’oint personne. Elle s’accroche et le pauvre prince Charles attend toujours. Depuis le début de son règne on lui a tellement souhaité « Longue vie » c’est ce qui se passe !

      Illus. Pour l’équipe de France de foot actuelle, Didier Deschamps a été oint sélectionneur et Hugo Lloris a été oint capitaine de l’équipe. C’est lui qui porte le brassard. C’est lui qui a une autorité pendant le match.

      Une onction peut être également un talent particulier ou un rayonnement particulier 

      Illus . La première fois que j’ai entendu Jacques Brel chanter j’ai été frappé non pas par une belle voix mais par ce qui dégageait de lui. Il chantait avec ses tripes. Contrairement aux autres chanteurs, avec Brel on veut comprendre les paroles.

      Illus. Les grands leaders de nations avaient quelque chose qui dégageait d’eux et qui donnait envie au peuple de les suivre…Winston Churchill, Charles de Gaulle, Martin Luther King même le contre exemple d’Adolphe Hitler.

      Le problème de l’homme politique de nos jours c’est du pré fabriqué. Ils sont préparés par des grandes écoles et des créateurs d’image médiatique. Ils n’ont pas d’onction. On n’a pas envie de les suivent 

      L’ONCTION DE JESUS

      Pendant 30 ans, Jésus a vécu sur la terre dans l’anonymat le plus total. 

      Il y a eu un bref aperçu de sa sagesse à l’âge de 12 ans mais sinon il était incognito à l’école, et dans l’atelier de son père, Joseph le charpentier. Les weekend, il était un jeune avec son skate du village de Nazareth.

      Un jour il est dans la foule qui écoutait prêcher Jean-Baptiste et il s’avance pour se faire baptiser. Et c’est la où le Saint Esprit descend sur lui sous forme d’une colombe. C’est à ce moment qu’il est oint du Saint Esprit.

      C’est à ce moment précis qu’il reçoit l’onction du Saint Esprit pour accomplir le projet de Dieu.

      Jésus comprenait l’onction qu’il avait reçue.

      Luc 4 :18,19  

      « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour … »

      Cette onction était une dimension du Saint Esprit qui était en lui pour parler et pour libérer des vies.

      L’onction de Jésus :

      • pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      • pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

      C’est pour cela, qu’à la rencontre avec Jésus, des vies sont transformées. Et ça c’est une bonne nouvelle !

      C’est pourquoi être chrétien n’est pas juste une question culturelle où les parents élèvent leurs enfants dans leur religion.

      « CE QUE J’AI, JE TE LE DONNE »

      Il y a des conversions puissantes à Jésus parce qu’il a une onction pour transformer une vie.

      MAIS C’EST PAS TOUT !

      Si Jésus avait lui une onction, nous aussi nous avons une onction

      Actes 3 :1- 8

      Pierre dit a cet homme paralysé « ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche »

      Pierre dit à cet homme « moi aussi j’ai une onction, Dieu m’a oint :

      •  pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      •  pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

      « Cette onction qui était en Jésus, elle est en moi et je peux te la donner en son nom. »

      Jean, qui était avec Pierre ce jour là, l’explique de cette façon

      « Pour vous, l’onction que vous avez reçu de lui demeure en vous… » 1Jean 2 :2 

      Illus. Cette onction du Saint Esprit n’est pas comme ASTERIX et la potion magique. Astérix doit toujours se balader avec sa gourde parce qu’il n’est jamais sûr quand il aura besoin de cette force. Malheur à lui s’il perd sa gourde  

      Quant à Obélix, il est tombé dans la marmite quand il était petit et maintenant l’onction demeure en lui. Il n’a pas besoin d’être rechargé.

      Concrètement, cela veut dire quoi ?

      Quand tu as compris que tu as cette onction du Saint Esprit en toi alors tu peux faire comme Pierre et Jean « Ce que j’ai, je te le donne ».

      Ce jour-là, ils n’étaient pas en mission pour guérir des malades. Ils étaient en route pour le temple pour prier. MAIS ils étaient prêts à réagir à toutes éventualités.

      Quand tu comprends que tu as reçu la même onction du Saint Esprit que Jésus,

      quand tu comprends que l’onction demeure en toi,

      quand tu comprends que tu peux la communiquer à quelqu’un d’autre,

      Dieu peut se servir de toi pour libérer les captifs. 

      Illus. Dans notre toute première église en Australie, une dame commençait à venir aux réunions mais son mari qui se disait chrétien, ne venait pas souvent. Il était un bon gars et je m’entendais bien avec lui. Un jour il est venu à la maison mais il n’était pas en forme. Il était bien grippé. J’ai proposé de prier avec lui. Il était d’accord et quand j’ai prié avec lui, je lui ai communiqué l’onction qui était en moi. Le Saint Esprit l’a visité puissamment. Il était complètement bouleversé. A partir de ce jour il est devenu embrassé pour le Seigneur. Il était un sergent dans l’armée de l’air. Il était un technicien dans l’électronique. Jamais pouvait-il imaginer l’onction qui était en lui. Mais en progressant il a commencé à la comprendre. Je lui ai demandé de devenir mon pasteur adjoint. Aujourd’hui il a compris l’onction qui est en lui. Il fait un travail pastoral auprès des pasteurs en Australie et 3 mois de l’année il va en Hongrie, son pays d’origine, pour former des pasteurs dans ce pays. Qui l’aurait cru possible ?

      Si toi, tu commences à comprendre l’onction qui est en toi, le Seigneur se servira de toi aussi pour

      • pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      • pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

      L'imposition de mains

    • L'IMPOSITION DES MAINS

      Texte : Actes 8 :9-2O

      Il y a plusieurs Simon dans le Nouveau Testament.

      Nous avons ici une confrontation entre deux Simon…Simon Pierre, apôtre de Jésus-Christ et Simon le magicien. Les deux sont des hommes de puissance spirituelle.

      Comme dans les Western…

      Simon Pierre dégageait une telle puissance de Dieu qu’on apprend que les malades venaient le long de la route où Pierre passait et quand son ombre passait sur eux ils étaient guéris.

      Un ministère de l’ombre…pour l’instant je n’ai pas vécu cela.

      L’autre Simon, le magicien, captivait la foule avec sa magie. Des enfants aux vieillards, ils étaient très étonnés par sa magie, à tel point que les gens de la Samarie l’appelaient « la puissance de Dieu » 

      LA VENUE DE PHILIPPE EN SAMARIE

      L’histoire commence avec Philippe, l’évangéliste, qui vient en Samarie. Il prêche l’Evangile et beaucoup se tournent vers Jésus.

      Simon le magicien est lui-même étonné par les miracles et les grands prodiges qu’opérait Philippe. Il se convertit et se fait baptiser.

      Quand Pierre et Jean arrivent de Jérusalem pour que les nouveaux convertis à Christ reçoivent le Saint Esprit, ils imposent les mains.

      Il y a un tel impacte que Simon le magicien veut acheter le pouvoir d’imposer les mains pour que les gens reçoivent le Saint Esprit. Mais Pierre l’envoie balader.

      Simon le magicien, a découvert la puissance d’imposer les mains à quelqu’un au nom de Jésus.

      Ce simple geste avec foi et la prière a plus d’importance que l’on peut imaginer

       

      LES FONDEMENTS DE LA VIE CHRETIENNE

      L’épître aux Hébreux nous donne une liste de 6 fondements de la foi chrétienne Hébreux 6 :1,2

      la repentance des œuvres mortes, la foi en Dieu, la doctrines des baptêmes, la résurrection des morts, et le jugement final. Et situé en 4ème position dans la liste des fondements…l’imposition des mains. 

      C’est, donc, important

      REGARDEZ VOTRE MAIN !

      Beaucoup de choses se passent avec la main

      C'est avec la main que nous recevons mais aussi c’est avec la main que nous donnons.

      Avec la main nous communiquons quelque chose à une autre personne :

      Main agissante pour dire bonjour, au revoir. Poignée fermé pour exprimer la colère.

      Main tendue pour serrer la main de l’autre ou taper comme font les jeunes.

      L’affection s’exprime avant tout par la main.

      Illus. J’ai célébré un mariage et j’ai observé comment l’épouse aimait son mari. Je la voyais tenir son épaule, son coude, la main dans le dos. Elle communiquait son amour pour lui. C’était beau, c’était la tendresse. Et tout cela se faisait par la main.

      On dit de quelqu’un, il est tactile. Il communique par le touché.

      Illus. Roxy, le chien qui m’aime, quand il me voit, il gémit de joie. Il veut me communiquer sa joie et son affection. Mais il n'a pas de mains. Il n'a que les pattes et la langue. Alors il s'approche et il saute sur moi. 

      Ce qui est étonnant avec l’imposition des mains c’est que pour faire ces miracles Dieu veut qu’il y ait un contact humain

      Actes 5:12 

      « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. »

      LA TRANSMISSION DE LA PUISSANCE DE DIEU 

      La notion de prière traditionnelle est… je prie pour toi à distance, Dieu entend ma prière, Dieu te touche au niveau de ton besoin parce que j’ai prié.

      MAIS Jésus n’a jamais fonctionné comme cela.

      Il ne priait pas le Père pour que Dieu les guérisse. Il leur imposait les mains.

      Il savait que la puissance du Saint Esprit était en lui et avec foi, il imposait les mains pour libérer cette puissance de Dieu dans la vie d’une personne.

      Les magnétiseurs, les radiesthésistes, les guérisseurs travaillent eux aussi avec leur main.

      MAIS il y a une grande différence. Ils puissent d’une puissance occulte qui n’est pas celle du Saint Esprit. Ils utilisent les mains et disent qu’ils possèdent un don.

      Le chrétien qui prie avec l’imposition des mains n’a pas reçu un don de guérison mais il a reçu la personne du Saint Esprit et c’est lui qui guérit. C’est SA puissance qui est transmises.

      C’est le malade qui reçoit le don de guérison et non celui qui prie.

      C’est surprenant ce qui peut se passer quand tu imposes les mains aux gens au nom de Jésus.

      Illus. La première fois que j’ai vu la puissance de Dieu agir par l’imposition de mes mains, c’était lors d’une mission. J’avais peut-être 22 ans et j’accompagnais un pasteur qui était mon père spirituel. Il a prêché et il a fait un appel. Les gens se sont avancés en fonction de leurs besoins personnels. Et le pasteur m’a demandé de venir prier avec lui. Alors j’ai essayé de faire comme lui qui mettait les mains sur la tête. Et je me retrouve devant la femme du pasteur de l’église qui s’était avancée. J’étais bien embêté, je voulais lui imposer les mains mais je ne voulais pas déranger sa belle coiffure. Alors j’ai placé ma main très légèrement sur ses cheveux et j’ai prié. Quand j’ai ouvert les yeux elle n’était plus là. J’ai regardé autour de moi. Je ne la voyais pas. C’est alors que j’ai baissé le regard et elle était là par terre, visitée par le Saint Esprit.

      Illus. Bien des années plus tard, je faisais une réunion dans la ville de Nancy en métropole et ce jour là le Saint Esprit agissait avec puissance. Je me promenais dans la salle et je posais ma main sur la tête des gens en priant.  A un certain moment, en passant devant un homme, il a saisi ma main et il l’a placé avec fermeté sur sa tête. Il découvrait la puissance de l’imposition des mains au nom de Jésus. 

      PRIER « AVEC » PLUTOT QUE PRIER « POUR » 

      Aujourd’hui tout se fait par télécommande.

      Illus. A Paris, chez mes amis, quand nous voulons sortir en voiture, mon ami sort la télécommande et le moteur démarre. Il est plus avancé que moi. Avec ma voiture, quand je fais fonctionner la télécommande les portes sont déverrouillées. J’ai encore du chemin à faire.

      C’est vrai que Jésus a parfois guéri des gens à distance avec une parole. MAIS sa façon habituelle de fonctionner était le contact physique. Il imposait les mains aux malades pour les guérir.

      J’ai souvent remarqué qu’avec des personnes non chrétiennes quand tu dis je prierais pour toi, ils sont contents et ils disent merci. Mais quand je propose de prier avec eux, ils sont un peu déstabilisés.

      La puissance de Dieu n’est pas principalement communiquée en priant POUR une personne mais AVEC une personne.

      Si tu as à cœur une personne et tu voudrais que Dieu la touche, ne te contente pas de prier POUR elle mais cherche une occasion et le courage de prier AVEC elle en lui imposant les mains.

      Illus. La dame bossue d’Alotau

      Cette dimension de l’imposition des mains était assez théorique jusqu’au jour où j’ai conduit une mission en Papouasie Nouvelle Guinée. Le premier soir une cinquantaine de personnes sont venues dans une salle bien aéré parce qu’elle n’avait qu’un toit. Il n’y avait pas de murs. J’ai invité les personnes qui demandaient à Dieu la guérison de s’avancer. Au milieu de ceux qui se sont avancés il y avait une vielle dame, c’était la bossue de la ville. Tout le monde la connaissait. Quand je me trouve devant un cas comme celui-là je ne me pose pas de questions. Si c’est moi c’est impossible. J’ai posé mes mains sur son dos et elle s’est redressée. Le public criait sa joie et une vague de gens se sont avancés pour la prière. Le lendemain il y avait 300 personnes dans la réunion. Toute la nuit les gens venaient frapper à notre porte pour demander que je leur impose les mains.

      Les mains en elles-mêmes n’ont rien de spécial. Mais imposés au nom de Jésus tout devient possible.

      Jésus a bien fait cette promesse

      « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, en mon nom…ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris. » Marc 16 :17,18

       

    • LA PROMESSE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Jean 14 :16,17

      Finalement la venue de Jésus a été pour une période très courte de l’histoire. 3 ans ce n’est vraiment pas beaucoup.

      Dans le calcul de Dieu, c’est encore plus court.

      Si un jour pour Dieu, c’est comme mille an (2Pierre 2 :8), la venue de Jésus était l’équivalent pour Dieu de 4,32 minutes.

      La venue de Jésus était comme une étoile filante.

      Il est venu et il est reparti très vite.

      Mais dans la fenêtre de son ministère public, il a établi deux choses :

      Premièrement, par sa mort et sa résurrection, il a établi le salut pour l’humanité, pour ceux qui viennent à lui.

      Deuxièmement, il a établi une promesse pour l’humanité, la venue du Saint Esprit.

      Et cette promesse aller porter l’homme jusqu’à l’éternité.

      Dans le timing de Dieu si Jésus est venue pour une durée de 4,32 minutes,

      le Saint Esprit est déjà présent sur la terre depuis 2000 ans depuis la Pentecôte. Cela fait 48 heures pour Dieu.

      OU SE TROUVE CETTE PROMESSE DU SAINT ESPRIT

      Jean 14 :16,17

      « Et moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre consolateur afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit point et ne le connait point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. »

      Les disciples, au temps de Jésus, avaient le Saint Esprit avec eux. Avec le Saint Esprit, ils ont pu chasser des démons et guérir des malades.

      Mais Jésus leur parle d’avoir une autre dimension du Saint Esprit…de ne pas seulement l’avoir avec eux mais EN eux.

      En fait, c’est une des différences majeures entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament.

      Dans l’Ancien Testament certains avaient le Saint Esprit AVEC eux mais dans le Nouveau Testament il fallait que le Saint Esprit soit EN eux.

      Jean 1 :32,33

      « Jean rendit ce témoignage : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. Je ne le connaissais pas mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint Esprit. »

      Dans l’Ancien Testament : le Saint Esprit descendait…et remonter.

      Avec Jésus, le Saint Esprit est descendu et s’est arrêté.

      Dans l’Ancien Testament le Saint Esprit était AVEC eux, mais avec Jésus le Saint Esprit est EN nous.

      Et c’est cette dimension du Saint Esprit que Jésus a promis à tous ces disciples.

      Illus. Quand Denise et moi, nous nous sommes fiancés on avait beaucoup de plaisir de se voir. On se voyait plusieurs fois par semaines mais chaque fois je devais la ramener chez elle et moi je retrouver mes 6 copains co-locataires. Mais j’avais une promesse. Un jour Denise viendrait et elle ne repartirait plus. Le soir de notre mariage j’allais la ramener chez elle mais les choses avaient changé radicalement. Depuis ce jour je n’ai jamais plus ramené Denise chez elle. Elle est venue chez moi pour y rester !

      Ce que Jésus a vécu à son baptême, il voulait que tous ces disciples le vivent.

      L’Esprit qui s’arrête. L’Esprit qui demeure dans une personne.

      C’est une façon radicale de faire face à la vie.

      1Jean 4 :4 « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus (les forces du mal) parce que celui qui est EN VOUS est plus grand que celui (l’esprit) qui est dans le monde »

      Celui qui a le Saint Esprit EN LUI est un chrétien 1Jn 4 :4 ou plus court un chrétien 4x4. Un chrétien tout terrain !

      Il peut rouler sur la 4 voie mais aussi dans les chemins dans les hauts. Il est fait pour tout monter. Il est fait pour tout traverser…un chrétien 1Jean 4 :4

      LA REALISATION DE LA PROMESSE

      Les disciples n’ont pas du attendre très longtemps pour que la promesse du Saint Esprit en eux se réalise. En fait l’attente était de 5 semaines.

      Et nous avons le jour de la Pentecôte décrit dans Actes 2.  Environs 120 Chrétiens étaient réunis dans une chambre haute.

      Mais où étaient les autres ?

      On apprend qu’à la résurrection de Jésus, il y avait au moins 500 Chrétiens.

      Donc, le jour de la Pentecôte où étaient les 380 ? Ils n’étaient pas là. Ils sont passés à côté. Cher lecteur, ne passe pas à côté !

       

      Actes 2:1-4

      Un bruit comme un vent violent, des langues de feu, et ils ont tous commencé à parler en langues.

      Mais parler en langues le jour de la Pentecôte ce n’était pas la chose la plus importante, pas plus que le vent ou les langues de feu.

      Ce qui était promis n’étaient pas le vent, le feu ou les langues.

      Ce jour-là, la promesse de Jésus s’est réalisée.

      Le Saint Esprit est venu EN EUX…des chrétiens 4x4

      LA PROMESSE EST POUR NOUS

      Mais est-ce que le Saint Esprit a été donné juste à ces premiers chrétiens pour lancer l’église et après le Saint Esprit est remplacé par l’institution ?

      NON, NON, NON !

      Regardez comment Pierre a prêché à la foule ce jour là

      Actes 2 :37-39

      v39 « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en AUSSI GRAND NOMBRE que le Seigneur, notre Dieu, les appellera. »

      La promesse est pour nous !

      MAIS ici nous avons un problème : le Chrétien post-Pentecôte, n’est pas appelé à vivre avec la promesse de la venue du Saint Esprit.

      Illus. Une femme un jour m’a posé la question : combien d’année est-ce que je dois attendre la venue du Saint Esprit ? Pour moi ça fait 20 ans que j’attends !

      On ne vit pas maintenant avec la promesse mais avec la réalisation de la promesse le jour de la Pentecôte.

      La question donc, n’est pas est-ce que Jésus t’a envoyé personnellement le Saint Esprit,

      MAIS as-tu RECU le Saint Esprit ?

      Tu peux le recevoir comme à la Pentecôte…une expérience puissante.

      Mais, si tu n’as pas reçu comme à la Pentecôte et tu es un peu bloqué, il faut recevoir le Saint Esprit selon Marc 11 :24

      « C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir. »

      « J’ai prié pour recevoir le Saint Esprit, je l’ai reçu par la foi, je peux vivre en chrétien 4x4. »

      Je SAIS que le Saint Esprit est EN moi.

      J’ai prié pour recevoir le don de parler en langues. Je l’ai reçu par la foi. Je peux maintenant louer Jésus en langues.

      Après il suffit de le faire.

      La promesse du Saint Esprit a été donné aux disciples par Jésus. Cette promesse a vu son accomplissement le jour de la Pentecôte.

      A chaque Chrétien de RECEVOIR le Saint Esprit et de VIVRE dans la plénitude de cette promesse réalisée.

       


      La plénitude du Saint Esprit

    • LA PLENITUDE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Ephésiens 5 :17-21

      « C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez pas de vin : c’est la débauche. Soyez au contraire, remplis de l’Esprit ; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. »

      Paul écrit aux chrétiens de l’église d’Ephèse et il les exhorte de vivre continuellement « remplis » du Saint Esprit.

      Il y a, selon Paul, une dimension d’être rempli ou d’être vidé du Saint Esprit.

      Qu’est-ce que c’est être « rempli du Saint Esprit » ?

      Il y a la première expérience et ensuite, il y a l’entretien de cette plénitude dans une vie.

      LA PREMIERE EXPERIENCE

      Jean 7 :37-39  Jésus nous explique comment on est rempli du Saint Esprit

      « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »

      Jésus a parlé de 3 étapes pour être rempli de son Esprit :

      Avoir soif, venir à lui, et boire

      Laquelle des 3 est la plus importante ? avoir soif, venir à lui ou boire ?

      Illus. Quand Mon épouse et moi, nous venons d’arriver en France on m’a invité d’être l’orateur d’un camp de jeunes dans les Cévennes. Un soir on nous a fait des superbes pizzas au feu de bois. Je me suis régalé. Mais pendant la nuit je me suis réveillé avec une très grande soif. Les pizzas avaient été bien salés ! Notre chambre était à coté de la cuisine. J’étais désorienté. Je ne savais pas ou se trouvaient les verres et j’avais du mal à trouver l’interrupteur pour allumer. Mais j’avais très soif. Je me suis précipité sur l’évier, j’ai ouvert le robinet et j’ai bu, comme un chien ! Quel soulagement !

      Quand tu as vraiment soif tu ne fais pas le difficile !

      Illus. Je me souviens d’un homme pour qui j’ai prié à la fin d’une réunion en Australie. Je lui ai imposé les mains et il a était baptisé du Saint Esprit puissamment sur le coup. Après j’ai parlé avec lui. Il m’a dit qu’il avait entendu parler du Saint Esprit. Il habité à 1 000km de notre église mais il ne savait pas où aller pour qu’on prie pour lui alors il est monté dans sa voiture et il a fait les 1 000 km pour être présent dans une réunion. Il avait tellement soif qu’il est venu à Jésus et il a bu !

      C’est la soif qui nous pousse à venir et boire.

      L’EVIDENCE DE LA PLENITUDE DE L’ESPRIT DANS UNE VIE

      Est-ce que la preuve d’être rempli du Saint Esprit, c’est pouvoir parler en langue ? Non.

      Il est vrai que dans les Actes des Apôtres toutes les fois que les personnes ont été remplies, du Saint Esprit ils ont parlé en langues,

      à l’exception de Actes 8 et les convertis de la Samarie. Mais s’il n’est pas précisé qu’ils ont parlé en langues leur expérience était tellement forte que Simon le magicien voulait acheter la puissance qu’il avait vu se manifester.

      L’évidence de plénitude, c’est ce que Jésus nous dit dans Jean 7 :38

      « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. »

      Il est un chrétien fleuve et non un chrétien ruisseau.

      Illus. C’est la différence entre la Rivière des Galets à La Réunion en temps normal et la Rivière des Galets en plein cyclone.

      Il y a des chrétiens « ruisseau » et des chrétiens « fleuve ».

      La plénitude du Saint Esprit se voit par un fleuve d’amour, un fleuve de joie, un fleuve de bonté et de générosité qui dégage d’une personne.

      Illus. J’aime étudier les pubs. Il y a quelques années il y avait une pub à la télé pour une purée bien connue. Le cadre de la pub était le conte de fée « la belle et la bête ». La bête est à table. Il n’est pas de très bonne humeur. Il grogne, il rugit. La belle arrive avec un bol de purée. Elle lui dit gentiment « Regarde ce que je t’ai préparé…avec amour. » Sans dire merci la bête attaque le plat avec sa cuillère. Et en un instant il est transformé en très beau prince.

      C’est cela un chrétien rempli du St Esprit…la belle et non la bête ! Un fleuve d’amour.

      Et quand tu vies dans la plénitude du Saint Esprit, ton amour transforme les bêtes en beau prince.

       

      L’EVIDENCE DE LA PLENITUDE

      Quand tu prends un verre qui est vide et tu commences à le remplir d’eau. A quel moment peut-on dire que le verre est plein ? Quand il déborde.

      Etre rempli du Saint Esprit se voit.

      Ce n’est pas quelqu’un qui dit « je suis rempli du Saint Esprit ». C’est quelqu’un qui le montre par une vie débordante.

      J’aime être en compagnie de chrétiens débordants.

      Illus. Je pense à un pasteur en Angleterre, un vieux monsieur qui est à la retraite. C’est un homme de qui dégage la présence de Jésus. Il y a quelques années j’étais en visite dans son église dans le sud de l’Angleterre et je devais prêcher le dimanche matin. Juste avant le culte il y avait une réunion de prière où nous étions une quinzaine, assis en cercle quand tout à coup un petit garçon de 6 ans a fait irruption dans la pièce. Il s’est mis au milieu de tout monde. Il avait un cahier dans la main. Il nous a regardé avec un regard provocateur et il a flanqué son cahier à terre. Le pasteur l’a regardé avec un sourire et il a dit « ce garçon a du potentiel ! » Sa réaction m’a coupé le souffle.

      Le soir on se reposait dans son salon fatigué après une grosse journée. On parlait juste avant d’aller se coucher. Et le téléphone a sonné. Il était 22h. J’ai pensé « on l’appelle à cette heure-ci un dimanche soir ! ». Il se lève et il dit « Gloire à Dieu, quelqu’un a besoin de moi ! » Etonnante, sa réaction.

      Quelqu’un rempli du Saint Esprit, ça se voit. Et quelqu’un qui n’est pas rempli du Saint Esprit ça se voit aussi.

       

      AVOIR SOIF, VENIR, BOIRE

      Pour être un chrétien fleuve, pour être rempli du Saint Esprit :

      Il y faut avoir soif. Sans la soif tu ne recevras rien. Est-ce que tu as envie d’une vie spirituelle riche, épanouie, débordante ?

      Ensuite il faut venir à Jésus. On vient par la foi. On s’approche de sa Parole, on s’approche de sa présence.

      On supprime tout ce qui nous empêche de venir.

      Et il faut boire. Boire ce n’est pas être passif.

      Regarder un verre d’eau ce n’est pas boire. C’est activement recevoir dans ton corps l’eau que tu désires. Pour boire il faut prendre le verre dans sa main et le ramener à sa bouche.

      J’ai entendu des personnes qui n’étaient pas remplies du Saint Esprit dire des choses comme « Si Dieu veut que je sois rempli de l’Esprit, il me le donnera. »

      Boire ce n’est pas ça !

      Quand Paul a rencontré des disciples de Jean Baptiste à Ephèse, il a vu qu’ils étaient spirituellement à plat. Sa question n’était pas « Est-ce que Dieu vous a donné le Saint Esprit » mais « Avez-vous reçu le Saint Esprit quand vous avez cru ? Actes 19 :2

      Dans notre texte de départ Ephésiens 5 :18 il écrit à l’église où se trouvaient les 12 disciples de Jean-Baptiste qui ont reçu le baptême de l’Esprit avec Paul et il leur dit, « Soyez rempli de l’Esprit ».

      Le temps utilisé c’est « Soyez continuellement rempli de l’’Esprit. »

      Pourquoi « continuellement » parce que les événements de nos vies peuvent nous vider. Spirituellement le niveau peut baisser.

      Quand la soif n’est plus là, on vient moins à Jésus, on ne boit plus.

      Dans notre passage d’Ephésiens 5, Paul dit pour être continuellement rempli du Saint Esprit il faut chantez continuellement les louanges du Seigneur  et de rendre continuellement grâces à Dieu pour toutes choses. V20

      Illus. C’est comme ta voiture, pour qu’elle marche bien il faut faire la révision tous les 10 000kms sinon le moteur ne va pas tenir très longtemps.

      Et comme ça la garanti constructeur est toujours valable.

      Alors régulièrement révisons notre motivation, renouvelons nos moments passé avec Jésus, et notre réceptivité.

      Et nous serons des chrétiens qui vivent remplis du Saint Esprit

       

      La communion de l'Esprit

    • LA COMMUNION DE L'ESPRIT

      Texte : 2Corinthiens 13 :13

      « Que la grâce du Seigneur Jésus, l’amour de Dieu et la communication (!) du Saint Esprit, soient avec vous. »

      Le mot grec traduit communication est « Koinonia ».

      C’est le même mot utilisé dans Actes 2 :42 « la communion fraternelle ».

      La communion fraternelle c’est les agapes, le partage d’un repas et la joie que ce partage apporte.

      C’est une démonstration de l’amour de Dieu partagé entre chrétien.

      Paul utilise ce même mot pour parler de notre relation avec le Saint Esprit.

      Le Saint Esprit est une personne réelle, comme notre Père céleste est une personne réelle et Jésus est une personne réelle.

      En utilisant le mot KOINONIA pour parler de notre relation avec le Saint Esprit, Paul nous ouvre toute une nouvelle dimension de notre vie spirituelle.

      Ce même mot KOINONIA peut être traduit : communion, association, interaction, intimité, une participation et même une communication.

      Il y a une interaction possible avec l’Esprit de Dieu.

      Il ne s’agit pas juste d’être touché par le Saint Esprit.

      Est-ce que vous parlez au Saint Esprit ? Qu’est-ce que vous lui dites ?

      Pour avoir une conversation, une bonne communication avec le Saint Esprit il faut savoir les domaines où il peut opérés dans nos vies.

      Jean 14 :26  « Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

      Jean 16 :13, 14 « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité car il ne parlera pas de lui-même mais il dira tout ce qu’il aura entendu et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. »

      Jésus nous dit que le Saint Esprit annonce, il parle.

      Il parle de quoi ? Il parle de Jésus, sa gloire et son Royaume.

      Il enseigne, il éclaire les choses qu’on n’avait pas comprises. Il rappelle des choses qu’on avait oubliées.

      Illus. Je fais l’expérience en préparant mes études sur les paraboles. Les paraboles très riches semblent couler facilement. Mais il y a des paraboles difficiles. Exemple : Matthieu 24 Le retour de Jésus est comparé à un éclair qui traverse le ciel d’est en ouest. Qu’est-ce que je fais de ça ? Déjà les éclairs ne tombent pas horizontalement mais verticalement. J’ai une page blanche devant moi. Je veux comprendre. Saint Esprit aide moi, éclaire-moi (!). Je commence une recherche google sur les différents éclairs et leurs trajectoires. Je fais une recherche partout dans la Bible où elle parle d’éclairs. Quand tout à coup je le vois…chaque fois qu’un événement spirituel majeur se produit sur la terre il y a un événement naturel majeur qui l’accompagne : la naissance de Jésus, la mort de Jésus, la venue du Saint Esprit, la conversion de Paul, le retour de Jésus.

      Le Saint Esprit connait le chemin qui mène à la vérité et il nous conduit sur ce chemin.

      Il est aussi le consolateur. Il n’est pas quelqu’un qui pleure avec toi.

      Consolateur (le paraklétos) signifie l’avocat de la défense.

      Il intervient pour toi. Il est l’ultime « aide à la personne ».

      Il est là tout le temps pour toi, dans chaque situation, peu importe ton état émotionnel.

      Il est notre assistant divin personnel. Il a été envoyé par le Père pour nous assister tout au long de notre vie.

      Illus Comme un ami avocat qui suit les dossiers, qui accompagne et apporte de bon conseil et qui devant le juge plaide pour toi.

      Le Saint Esprit est discret. Il travaille dans l’ombre. Il annonce Jésus mais ce qu’il fait il ne l’annonce pas toujours. On doit le découvrir.

      Illus. Pendant une période quelques personnes commençaient à venir au culte d’un secteur précis. Est-ce sans signification particulière ou le Saint Esprit est-il en train de faire une œuvre nouvelle dans le secteur ? On avance un pas à la fois.

      C’est lui qui nous fait ressentir la présence de Dieu.

      C’est lui qui nous donne la force quand on se sent faible, et la paix quand les choses ne se passent pas comme on le veut.

      1Corinthiens 2 :9-12

      « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a pas entendues et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

      Lequel des hommes, en effet, connait les choses de l’homme si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connait les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or, nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. »

      Dieu m’a donné beaucoup de choses par sa grâce mais je ne les comprends pas forcément.

      C’est le Saint Esprit qui m’aide à les comprendre et les vivre pleinement.

      La communion de l’Esprit c’est de parler avec le Saint Esprit de ces choses… de ce que Jésus a enseigné, de comment les mettre en application aujourd’hui, et de comprendre ce qu’il y a en réserve pour moi.

      COMMENT LE SAINT ESPRIT NOUS PARLE

      C’est une question importante, parce qu’il y a des personnes à qui il parle et ils ne se rendent pas compte

       et il y en à d’autres qui sont convaincus que le Saint Esprit leur a parlé quand c’est leur propre projection.

      Quelques règles à respecter pour ne pas se tromper :

      Entendre le Saint Esprit n’est pas une science exacte, on peut se tromper.

      Quelqu’un qui n’admet pas la possibilité de se tromper se trompe déjà.

      Le Saint Esprit ne contredira jamais la Parole de Dieu, ni l’esprit de la Parole. Quelqu’un qui parle au nom du Saint Esprit avec arrogance ou dureté… ne l’écoutez pas.

      Est-ce qu’une « parole » se confirme par les faits ?

      Il faut tester une parole avant de pouvoir dire « Dieu m’a parlé ».

      Utiliser un langage plus nuancé « Je crois que Dieu me met quelque chose à cœur. »

      Finalement il n’y a qu’une façon sûre de savoir si c’était le Saint Esprit. C’est après coup, avec du recul, en voyant les fruits.

      Illus. A une certaine époque Denise et moi, avons mis en vente notre maison en région parisienne. Mais plutôt que passer par une agence nous avons décidé d’essayer de vendre de particulier au particulier. J’ai donc accroché un panneau à la fenêtre au premier étage. C’était un lundi. Le vendredi soir je rentre de ma journée à mon bureau à Paris et dans la voiture, dans ma tête et non d’une façon audible, j’entends : « Tu peux ranger ton panneau. La maison est vendue. ». En arrivant à la maison je l’ai expliqué à mon épouse, mais je n’ai pas enlevé le panneau, non pas par désobéissance mais pas prudence au cas où c’était une projection de ma part. Le samedi soir nous avons reçu un appel. Le lendemain, dans l’après-midi, un couple est venu pour visiter. Le lundi la maison été vendue.

      En fin de compte, il y a une autre façon de reconnaître quelqu’un qui parle avec le Saint Esprit et à qui le Saint Esprit parle …il devient plus comme Jésus…par son amour, son humilité et sa joie.

      La communion avec le Saint Esprit est possible pour toute personne qui la recherche. N’est-ce pas merveilleux !

       


      Comprendre la puissance de Dieu

    • COMPRENDRE LA PUISSANCE DE DIEU

       

      Texte : Matthieu 22 : 23-29

      Pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures ET la puissance de Dieu.

      Pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures…c’est clair, MAIS la puissance de Dieu, que faut-il comprendre ?

      Paul dit que dans les derniers temps les hommes auront une forme de piété mais ce qui manquera sera la puissance, parce ils renient cette puissance. 2Timothée 3 :5

      Il dit à Timothée…attention, attends-toi à une religion chrétienne qui n’a plus de puissance.

      Dans ce qu’il dit il y a contraste entre deux piétés : une est sans puissance l’autre est puissante.

      Illu. Un des grands plaisirs d’un repas pris au restaurant est de lire le menu et être tenté par le descriptif d’un plat. Une fois commandé nous sommes dans l’attente d’un plat qui excitera les papilles. Le serveur arrive avec le plat. Il à l’air appétissant.  Mais malheur, il est sans goût. Quelle déception !

      Le menu de la vie chrétienne peut donner vraiment envie. Mais si le plat n’a pas de goût quand il arrive, la déception est grande.

      Le plat chrétien c’est l’homme qui se construit une religion chrétienne, une institution.  Le plat qui ne déçoit pas c’est une expérience du Dieu vivant.

      La forme de piété sans puissance : c’est chanter sans ferveur, prier sans conviction, c’est prêcher sans impact, c’est aimer sans donner, croire sans agir. C’est être mou… plutôt que fort.

      Paul lutte contre cette piété quand il dit aux Corinthiens « Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles mais en puissance ». 1Corinthiens 4 :20

      Pourquoi une vie peut-elle changer à la rencontre de Jésus ?...parce qu’il y a une puissance surnaturelle à l’œuvre.

      DIEU CHERCHE UN CERTAIN TYPE D’ADORATEUR

      Quand Jésus annonce à la samaritaine que le Père cherche des adorateurs qui l’adoreront en Esprit et en vérité, la vérité n’est pas une doctrine MAIS une réalité de dimension spirituelle.

      Etre dans la vérité, c’est vivre une expérience avec le Dieu puissant.

      Pour cette raison Jésus dit pour être dans la vérité il faut comprendre les Ecritures ET la puissance de Dieu.

      On peut avoir une grande connaissance des Ecritures mais ce n’est que vérité lorsque ton expérience est avec un Dieu puissant.

      Dieu est un Dieu puissant. Si quelque chose n’est pas puissant ce n’est pas Dieu.

      Jésus était conscient de la puissance de Dieu présente dans un certain lieu.  Le potentiel de guérison était là.

      Luc 5 :17

      «  et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons ». Pourtant Jésus était en train d’enseigner. Le texte devrait plus justement être traduit :

      « La puissance du Seigneur était présente pour opérer des guérisons. »

      Est-ce que cela était éphémère pour Jésus ?

      Un coup, la puissance est là, un coup, elle ne l’est pas ? NON.

      A tout moment, Jésus guérissait des malades. MAIS à cette occasion, pendant qu’il enseignait, Jésus a pris conscience que la puissance de Dieu est présente.

      Illus La puissance de Dieu est comme avec l’EDF… quand ils n’ont pas alimenté une maison avec le courant, tu peux avoir les meilleurs appareils mais rien ne marche. Une fois le courant branché, partout dans la maison, tous les appareils peuvent fonctionner selon les besoins.

      On est tellement dépendant de l’électricité mais quand il y a coupure de courant tout s’arrête : plus de lumière, télé, ordinateur, cuisine. Imaginez retourner à une vie sans électricité !

      Quand le courant est établi il suffit de se brancher sur une prise

      Ne nous contentons pas d’une vie chrétienne fade et sans puissance. Ce n’est pas celle que Jésus a établie pour ses disciples.

       

       

      Vivre avec la puissance du Saint Esprit

    • VIVRE AVEC LA PUISSANCE DU SAINT ESPRIT

      Texte : Luc 4 :18, 19

      « L’Esprit du Seigneur et sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les captifs, pour publier une année de grâce du Seigneur. »

      Jésus parlait de l’effet dans la vie des autres du Saint Esprit qui était sur lui.

      Suivons le fil dans l’Evangile de Luc :

      Dans Luc 3 :21,22 nous avons le baptême de Jésus où le Saint Esprit est descendu sur lui en forme de colombe. 

      Luc 4 : 1,2 « Jésus, rempli du Saint Esprit, revient du Jourdain et il fut conduit par l’Esprit dans le désert où il fut tenté par le diable pendant 40 jours… »

      Luc 4 :14 Après les 40 jours de jeûne et les tentations dans le désert…« Jésus revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée… »

      Et dans Luc 4 :18,19 il est dans la synagogue de Nazareth et il parle de la puissance du Saint Esprit qui est sur lui.

      C’est cette puissance du Saint Esprit qui lui a permis de faire des miracles, chasser les démons, ressusciter les morts et transformer les vies.

      Cette puissance du Saint Esprit continue à se manifester dans les Actes des Apôtres particulièrement dans les ministères de Pierre et de Paul.

      Mais les premières églises vivaient elles aussi, cette puissance spirituelle au quotidien notamment dans les guérisons et les révélations.

      Et la promesse du Saint Esprit est pour nos jours

      Actes 2 :39

      « Car la promesse (le don du Saint Esprit) est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur, notre Dieu, les appellera. »

      Alors comment comprendre la puissance du Saint Esprit ?

      NOUS VIVONS DANS UN MONDE DE PUISSANCES

      On connaît tous, les puissances physiques, comme la loi de la pesanteur… on vit avec cette puissance naturellement.

      D’autres puissances sont présentes, surtout à la Réunion :

      Le soleil, le vent, la houle…toutes ces puissances qu’on peut canaliser en énergies renouvelables.

      Le bronzage, c’est quoi ? Et le kite surf ? Le surf ? Chose que je ne ferais jamais…le parapente ?

      Dans chaque cas on s’expose à ses puissances naturelles et on les canalise.

      Il y a d’autres puissances qu’on ne voit pas mais on peut les capter. Tels que les ondes radio, les signaux des satellites, le Wifi.

      Illus. Quand j’allume mon portable, je capte une puissance dans l’air. Mais s’il n’y a pas de réseau à capter le portable ne sert à rien.

      LE ROLE DE LA FOI

      La puissance du Saint Esprit est disponible par la foi.

      La foi c’est l’élément essentiel pour voir la puissance de Dieu se manifester.

      Plus que la prière, la connaissance biblique, l’imposition des mains.

      Ce sont des éléments qui dépendent avant tout de la foi.

      Illus. La foi est comme le chargeur pour ton téléphone. Le courant pour faire fonctionner ton téléphone ne vient pas de vient pas DU chargeur mais quand le chargeur est branché à une prise de courant, le courant passe PAR le chargeur.

      Et quand ton téléphone ne marche pas parce que la batterie est à plat. Que faut-il faire ? Jeter le téléphone NON ! Rebrancher, recharger.

      La puissance du Saint Esprit est particulièrement présente à certains moments.

      Je préfère prier pour quelqu’un dans une réunion qu’en dehors d’une réunion.

      Pour voir davantage la puissance de Dieu se manifester il faut favoriser ces moments où la foi est activée et libérée.

       

      LES EFFETS DE LA PUISSANCE DU SAINT ESPRIT

      Quand on prie avec quelqu’un, comment la puissance de Dieu se manifeste-t-elle ?

      Jésus a dit à Nicodème que le Saint Esprit agit comme LE VENT. Jean 3 :8

      On ne peut pas voir le vent. Il est invisible mais on peut expérimenter ses effets.

      On peut sentir le vent. Il peut être un vent fort qui chamboule tout ou une brise légère

      La puissance de l’Esprit se manifeste de différentes façons. 

      Il y a la façon spectaculaire, impressionnante

      Illus  Dans notre première église en Australie. Nous avons fait des travaux importants à la salle. Juste avant de les commencer, un maçon, chef d’entreprise, s’est converti, juste au bon moment pour nous ! Et il a accepté de faire les travaux à bas prix. Je me rendais souvent sur le chantier et j’ai fait connaissance d’un des ouvriers. Il s’appelait Bob. Bob était grand, fort, blond et bronzé, un vrai mec australien. Le patron l’invitait régulièrement à venir à la réunion du dimanche soir. Cela ne l’intéressait pas vraiment mais pour que le patron lui laisse un peu tranquille il a accepté de venir une fois. Ils étaient assis au deuxième rang et je voyais pendant que je prêchais que Bob se moquait de moi. Mais fur et à mesure, je voyais qu’il commençait à m’écouter. Quand j’ai fait l’appel plusieurs se sont avancés mais pas Bob. Je me suis tourné vers lui et je lui ai dit en indiquant avec l’index. « Bob, Jésus, t’aime ». Quand je lui ai dit cela il a été littéralement soulevé et propulsé vers l’arrière, trois rangés de chaises sont parties en éclat. Les gens ont du s’écarter vite. Bob était par terre complètement assommé. Je suis allé vers lui. On l’a ramassé et placé sur une chaise. Je lui ai expliqué que c’était la puissance de Dieu. Il a donné sa vie à Jésus. 8 jours plus tard il était dans les rues de la ville avec moi, partageant sa foi en Jésus avec les jeunes. Plus de 100 personnes étaient témoins de cette manifestation spectaculaire de la puissance de Dieu.

      Cependant il faut reconnaître que c’est quand même exceptionnel.

      La puissance du Saint Esprit se manifeste aussi par ce que nous pouvons ressentir.

      Voyons comment elle s’est manifestait pour la femme avec la perte de sang

      Marc 5 :25-34

      Elle s’approche de Jésus dans la foule et elle touche le bord du vêtement de Jésus. Jésus ne la voit pas. Mais il a senti une puissance sortir de lui. La femme, quand elle l’a touché, a senti quelle était guéri.

      Le point de contact de la foi…elle a touché le bord du vêtement de Jésus. La puissance de l’Esprit est entrée dans son corps par sa main et cette puissance a traversé son corps pour aller dans la région du bas ventre.

      Et elle a été guéri. Elle l’a senti !

      Comment peut-on sentir la puissance de l’Esprit ?

      Chaleur : parfois sur tout le corps parfois dans un endroit précis.

      Courant électrique : pour cette raison on peut voir des gens trembler ou tomber

      Une paix : comme une rosée rafraichissante qui descend du ciel.

      Souvent quand je conduis quelqu’un à Jésus il témoigne avoir senti cette paix sur lui.

      Mais la puissance du Saint Esprit peut être présente sans aucune manifestation, aucune sensation mais le résultat est là

      Illus. Dans une des premières réunions que j’ai faites à Paris j’ai prié pour plusieurs malades. A la fin de la réunion, j’ai demandé des témoignages de ceux qui pouvaient déjà constater une guérison. Plusieurs ont levé la main dont une dame qui ne s’était pas avancée. J’ai dit « Madame je ne crois pas avoir prié pour vous. Elle m’a répondu toute gênée, je souffre d’une douleur intense à la nuque et la nuit je ne dors pas beaucoup. Pendant la réunion je me suis endormie. Et quand je me suis réveillée j’étais guérie !

      Ce n’est pas pour cela que je vous encouragerai à vous endormir dans une réunion !

      En conclusion,

      Oui, la puissance de Dieu est présente.

      Elle est présente pour guérir.

      Elle est présente pour libérer.

      Elle est présente pour renouveler.

      Elle est présente pour transformer une vie.

       

       
    • L'ONCTION QUI EST EN NOUS

      Texte : Actes 10 :38

      « Vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’emprise du diable, car Dieu était avec lui. »

      Dieu a oint Jésus du Saint Esprit et de force.

      Cela lui a permis de faire deux choses : du bien de lieu en lieu et guérir ceux qui étaient sous l’emprise du diable

      La notion que Dieu oint quelqu’un d’une force ou d’une capacité pour accomplir quelque chose est très intéressante.

      Etre oint, c’est avoir une onction.

      C’est être différent de ceux qui n’ont pas cette onction. C’est la consécration d’une personne à un rôle particulier.

      DES EXEMPLES NATURELS

      Dans la langue française, on utilise cette expression pour parler de nommer son successeur…la transmission d’autorité 

      Illus. En Belgique et l’Espagne les rois ont abdiqué et ils ont oints leur fils comme roi. En Angleterre la reine Elisabeth, elle n’oint personne. Elle s’accroche et le pauvre prince Charles attend toujours. Depuis le début de son règne on lui a tellement souhaité « Longue vie » c’est ce qui se passe !

      Illus. Pour l’équipe de France de foot actuelle, Didier Deschamps a été oint sélectionneur et Hugo Lloris a été oint capitaine de l’équipe. C’est lui qui porte le brassard. C’est lui qui a une autorité pendant le match.

      Une onction peut être également un talent particulier ou un rayonnement particulier 

      Illus . La première fois que j’ai entendu Jacques Brel chanter j’ai été frappé non pas par une belle voix mais par ce qui dégageait de lui. Il chantait avec ses tripes. Contrairement aux autres chanteurs, avec Brel on veut comprendre les paroles.

      Illus. Les grands leaders de nations avaient quelque chose qui dégageait d’eux et qui donnait envie au peuple de les suivre…Winston Churchill, Charles de Gaulle, Martin Luther King même le contre exemple d’Adolphe Hitler.

      Le problème de l’homme politique de nos jours c’est du pré fabriqué. Ils sont préparés par des grandes écoles et des créateurs d’image médiatique. Ils n’ont pas d’onction. On n’a pas envie de les suivent 

      L’ONCTION DE JESUS

      Pendant 30 ans, Jésus a vécu sur la terre dans l’anonymat le plus total. 

      Il y a eu un bref aperçu de sa sagesse à l’âge de 12 ans mais sinon il était incognito à l’école, et dans l’atelier de son père, Joseph le charpentier. Les weekend, il était un jeune avec son skate du village de Nazareth.

      Un jour il est dans la foule qui écoutait prêcher Jean-Baptiste et il s’avance pour se faire baptiser. Et c’est la où le Saint Esprit descend sur lui sous forme d’une colombe. C’est à ce moment qu’il est oint du Saint Esprit.

      C’est à ce moment précis qu’il reçoit l’onction du Saint Esprit pour accomplir le projet de Dieu.

      Jésus comprenait l’onction qu’il avait reçue.

      Luc 4 :18,19  

      « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour … »

      Cette onction était une dimension du Saint Esprit qui était en lui pour parler et pour libérer des vies.

      L’onction de Jésus :

      • pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      • pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

      C’est pour cela, qu’à la rencontre avec Jésus, des vies sont transformées. Et ça c’est une bonne nouvelle !

      C’est pourquoi être chrétien n’est pas juste une question culturelle où les parents élèvent leurs enfants dans leur religion.

      « CE QUE J’AI, JE TE LE DONNE »

      Il y a des conversions puissantes à Jésus parce qu’il a une onction pour transformer une vie.

      MAIS C’EST PAS TOUT !

      Si Jésus avait lui une onction, nous aussi nous avons une onction

      Actes 3 :1- 8

      Pierre dit a cet homme paralysé « ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche »

      Pierre dit à cet homme « moi aussi j’ai une onction, Dieu m’a oint :

      •  pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      •  pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

      « Cette onction qui était en Jésus, elle est en moi et je peux te la donner en son nom. »

      Jean, qui était avec Pierre ce jour là, l’explique de cette façon

      « Pour vous, l’onction que vous avez reçu de lui demeure en vous… » 1Jean 2 :2 

      Illus. Cette onction du Saint Esprit n’est pas comme ASTERIX et la potion magique. Astérix doit toujours se balader avec sa gourde parce qu’il n’est jamais sûr quand il aura besoin de cette force. Malheur à lui s’il perd sa gourde  

      Quant à Obélix, il est tombé dans la marmite quand il était petit et maintenant l’onction demeure en lui. Il n’a pas besoin d’être rechargé.

      Concrètement, cela veut dire quoi ?

      Quand tu as compris que tu as cette onction du Saint Esprit en toi alors tu peux faire comme Pierre et Jean « Ce que j’ai, je te le donne ».

      Ce jour-là, ils n’étaient pas en mission pour guérir des malades. Ils étaient en route pour le temple pour prier. MAIS ils étaient prêts à réagir à toutes éventualités.

      Quand tu comprends que tu as reçu la même onction du Saint Esprit que Jésus,

      quand tu comprends que l’onction demeure en toi,

      quand tu comprends que tu peux la communiquer à quelqu’un d’autre,

      Dieu peut se servir de toi pour libérer les captifs. 

      Illus. Dans notre toute première église en Australie, une dame commençait à venir aux réunions mais son mari qui se disait chrétien, ne venait pas souvent. Il était un bon gars et je m’entendais bien avec lui. Un jour il est venu à la maison mais il n’était pas en forme. Il était bien grippé. J’ai proposé de prier avec lui. Il était d’accord et quand j’ai prié avec lui, je lui ai communiqué l’onction qui était en moi. Le Saint Esprit l’a visité puissamment. Il était complètement bouleversé. A partir de ce jour il est devenu embrassé pour le Seigneur. Il était un sergent dans l’armée de l’air. Il était un technicien dans l’électronique. Jamais pouvait-il imaginer l’onction qui était en lui. Mais en progressant il a commencé à la comprendre. Je lui ai demandé de devenir mon pasteur adjoint. Aujourd’hui il a compris l’onction qui est en lui. Il fait un travail pastoral auprès des pasteurs en Australie et 3 mois de l’année il va en Hongrie, son pays d’origine, pour former des pasteurs dans ce pays. Qui l’aurait cru possible ?

      Si toi, tu commences à comprendre l’onction qui est en toi, le Seigneur se servira de toi aussi pour

      • pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres
      • pour guérir ceux qui ont le cœur brisé
      • pour proclamer aux captifs la délivrance
      • pour proclamer aux aveugles le recouvrement de la vue
      • pour libérer les opprimés
      • pour publier une année de grâce du Seigneur

       


      L'imposition de mains

    • L'IMPOSITION DES MAINS

      Texte : Actes 8 :9-2O

      Il y a plusieurs Simon dans le Nouveau Testament.

      Nous avons ici une confrontation entre deux Simon…Simon Pierre, apôtre de Jésus-Christ et Simon le magicien. Les deux sont des hommes de puissance spirituelle.

      Comme dans les Western…

      Simon Pierre dégageait une telle puissance de Dieu qu’on apprend que les malades venaient le long de la route où Pierre passait et quand son ombre passait sur eux ils étaient guéris.

      Un ministère de l’ombre…pour l’instant je n’ai pas vécu cela.

      L’autre Simon, le magicien, captivait la foule avec sa magie. Des enfants aux vieillards, ils étaient très étonnés par sa magie, à tel point que les gens de la Samarie l’appelaient « la puissance de Dieu » 

      LA VENUE DE PHILIPPE EN SAMARIE

      L’histoire commence avec Philippe, l’évangéliste, qui vient en Samarie. Il prêche l’Evangile et beaucoup se tournent vers Jésus.

      Simon le magicien est lui-même étonné par les miracles et les grands prodiges qu’opérait Philippe. Il se convertit et se fait baptiser.

      Quand Pierre et Jean arrivent de Jérusalem pour que les nouveaux convertis à Christ reçoivent le Saint Esprit, ils imposent les mains.

      Il y a un tel impacte que Simon le magicien veut acheter le pouvoir d’imposer les mains pour que les gens reçoivent le Saint Esprit. Mais Pierre l’envoie balader.

      Simon le magicien, a découvert la puissance d’imposer les mains à quelqu’un au nom de Jésus.

      Ce simple geste avec foi et la prière a plus d’importance que l’on peut imaginer

       

      LES FONDEMENTS DE LA VIE CHRETIENNE

      L’épître aux Hébreux nous donne une liste de 6 fondements de la foi chrétienne Hébreux 6 :1,2

      la repentance des œuvres mortes, la foi en Dieu, la doctrines des baptêmes, la résurrection des morts, et le jugement final. Et situé en 4ème position dans la liste des fondements…l’imposition des mains. 

      C’est, donc, important

      REGARDEZ VOTRE MAIN !

      Beaucoup de choses se passent avec la main

      C'est avec la main que nous recevons mais aussi c’est avec la main que nous donnons.

      Avec la main nous communiquons quelque chose à une autre personne :

      Main agissante pour dire bonjour, au revoir. Poignée fermé pour exprimer la colère.

      Main tendue pour serrer la main de l’autre ou taper comme font les jeunes.

      L’affection s’exprime avant tout par la main.

      Illus. J’ai célébré un mariage et j’ai observé comment l’épouse aimait son mari. Je la voyais tenir son épaule, son coude, la main dans le dos. Elle communiquait son amour pour lui. C’était beau, c’était la tendresse. Et tout cela se faisait par la main.

      On dit de quelqu’un, il est tactile. Il communique par le touché.

      Illus. Roxy, le chien qui m’aime, quand il me voit, il gémit de joie. Il veut me communiquer sa joie et son affection. Mais il n'a pas de mains. Il n'a que les pattes et la langue. Alors il s'approche et il saute sur moi. 

      Ce qui est étonnant avec l’imposition des mains c’est que pour faire ces miracles Dieu veut qu’il y ait un contact humain

      Actes 5:12 

      « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. »

      LA TRANSMISSION DE LA PUISSANCE DE DIEU 

      La notion de prière traditionnelle est… je prie pour toi à distance, Dieu entend ma prière, Dieu te touche au niveau de ton besoin parce que j’ai prié.

      MAIS Jésus n’a jamais fonctionné comme cela.

      Il ne priait pas le Père pour que Dieu les guérisse. Il leur imposait les mains.

      Il savait que la puissance du Saint Esprit était en lui et avec foi, il imposait les mains pour libérer cette puissance de Dieu dans la vie d’une personne.

      Les magnétiseurs, les radiesthésistes, les guérisseurs travaillent eux aussi avec leur main.

      MAIS il y a une grande différence. Ils puissent d’une puissance occulte qui n’est pas celle du Saint Esprit. Ils utilisent les mains et disent qu’ils possèdent un don.

      Le chrétien qui prie avec l’imposition des mains n’a pas reçu un don de guérison mais il a reçu la personne du Saint Esprit et c’est lui qui guérit. C’est SA puissance qui est transmises.

      C’est le malade qui reçoit le don de guérison et non celui qui prie.

      C’est surprenant ce qui peut se passer quand tu imposes les mains aux gens au nom de Jésus.

      Illus. La première fois que j’ai vu la puissance de Dieu agir par l’imposition de mes mains, c’était lors d’une mission. J’avais peut-être 22 ans et j’accompagnais un pasteur qui était mon père spirituel. Il a prêché et il a fait un appel. Les gens se sont avancés en fonction de leurs besoins personnels. Et le pasteur m’a demandé de venir prier avec lui. Alors j’ai essayé de faire comme lui qui mettait les mains sur la tête. Et je me retrouve devant la femme du pasteur de l’église qui s’était avancée. J’étais bien embêté, je voulais lui imposer les mains mais je ne voulais pas déranger sa belle coiffure. Alors j’ai placé ma main très légèrement sur ses cheveux et j’ai prié. Quand j’ai ouvert les yeux elle n’était plus là. J’ai regardé autour de moi. Je ne la voyais pas. C’est alors que j’ai baissé le regard et elle était là par terre, visitée par le Saint Esprit.

      Illus. Bien des années plus tard, je faisais une réunion dans la ville de Nancy en métropole et ce jour là le Saint Esprit agissait avec puissance. Je me promenais dans la salle et je posais ma main sur la tête des gens en priant.  A un certain moment, en passant devant un homme, il a saisi ma main et il l’a placé avec fermeté sur sa tête. Il découvrait la puissance de l’imposition des mains au nom de Jésus. 

      PRIER « AVEC » PLUTOT QUE PRIER « POUR » 

      Aujourd’hui tout se fait par télécommande.

      Illus. A Paris, chez mes amis, quand nous voulons sortir en voiture, mon ami sort la télécommande et le moteur démarre. Il est plus avancé que moi. Avec ma voiture, quand je fais fonctionner la télécommande les portes sont déverrouillées. J’ai encore du chemin à faire.

      C’est vrai que Jésus a parfois guéri des gens à distance avec une parole. MAIS sa façon habituelle de fonctionner était le contact physique. Il imposait les mains aux malades pour les guérir.

      J’ai souvent remarqué qu’avec des personnes non chrétiennes quand tu dis je prierais pour toi, ils sont contents et ils disent merci. Mais quand je propose de prier avec eux, ils sont un peu déstabilisés.

      La puissance de Dieu n’est pas principalement communiquée en priant POUR une personne mais AVEC une personne.

      Si tu as à cœur une personne et tu voudrais que Dieu la touche, ne te contente pas de prier POUR elle mais cherche une occasion et le courage de prier AVEC elle en lui imposant les mains.

      Illus. La dame bossue d’Alotau

      Cette dimension de l’imposition des mains était assez théorique jusqu’au jour où j’ai conduit une mission en Papouasie Nouvelle Guinée. Le premier soir une cinquantaine de personnes sont venues dans une salle bien aéré parce qu’elle n’avait qu’un toit. Il n’y avait pas de murs. J’ai invité les personnes qui demandaient à Dieu la guérison de s’avancer. Au milieu de ceux qui se sont avancés il y avait une vielle dame, c’était la bossue de la ville. Tout le monde la connaissait. Quand je me trouve devant un cas comme celui-là je ne me pose pas de questions. Si c’est moi c’est impossible. J’ai posé mes mains sur son dos et elle s’est redressée. Le public criait sa joie et une vague de gens se sont avancés pour la prière. Le lendemain il y avait 300 personnes dans la réunion. Toute la nuit les gens venaient frapper à notre porte pour demander que je leur impose les mains.

      Les mains en elles-mêmes n’ont rien de spécial. Mais imposés au nom de Jésus tout devient possible.

      Jésus a bien fait cette promesse

      « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, en mon nom…ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris. » Marc 16 :17,18