• LES AIGLES ET LE CADAVRE

    LES AIGLES ET LE CADAVRE

    Texte : Matthieu 24 :27,28

     

     

     

    « Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. »

     

    Le verset 28 n’est pas facile à interpréter, mais étant donné que c’est une image avec des symboles, elle rentre dans la catégorie des paraboles. Les acteurs de cette parabole sont un cadavre et des aigles.

    Ce n’est pas un sujet très agréable au premier abord, mais comme c’est Jésus qui prononce cette phrase, nous avons besoin de la comprendre.

     

    LES AIGLES

     

    La première chose à éclaircir, c’est la présence des aigles. Les aigles ne se nourrissent pas de cadavres d’animaux.  C’est donc plutôt au sens large du terme « rapace », et faisant plus particulièrement référence à des vautours qui eux, se précipitent sur des carcasses d’animaux morts, que nous allons aborder le propos de Jésus.

     

    Pour mieux saisir le sens de cette phrase énigmatique, nous pouvons nous tourner vers un passage très proche de cette image dans l’Apocalypse.

    Il s’agit d’Apocalypse 19 :17,18

    « Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. »

     

    L’expression « Le grand festin de Dieu » dans le Nouveau Testament (v17) fait surtout référence aux noces de l’agneau, le mariage de Jésus et de son église au Ciel. Cependant, selon ce passage de l’Apocalypse, il y a clairement une dimension de jugement associée au grand festin.

    On peut en déduire que la parabole des vautours et du cadavre traite du jugement de Dieu.

    Dans cette parole de Jésus, nous apprenons qu’un monde arrogant, rebelle contre Dieu, est mort dans ses pêchés et attire le jugement comme une carcasse pourrissant au soleil attire les vautours.

     

    « Le salaire du péché, c’est la mort (…) » avertit l’apôtre Paul dans Romains 6 :23

    La mort spirituelle par le péché est le cadavre qui attire les charognards.

    Avec cette image terrible, Jésus nous indique comment le jugement de Dieu va tomber.

     

    LES FORMES DU JUGEMENT

     

     Le jugement symbolisé par les vautours peut prendre plusieurs formes :

     

    La première fois, les vautours sont venus au temps de Noé sous la forme du déluge.

    La méchanceté régnait sur toute la terre, Genèse 6 :5. Le jugement est tombé sur ce monde défiguré par le péché. Mais après le déluge, Dieu a promis de ne plus juger la terre par les eaux. C’est plutôt une bonne nouvelle pour ceux qui ne savent pas nager ! Et l’arc en ciel qui est jusqu’à ce jour, le signe de cette alliance de paix. Genèse 9 :11-13

     

    Les vautours sont revenus pour la destruction de Sodome et Gomorrhe, à cause de leurs perversions sexuelles. Cette fois, ils sont venus par le feu.

    Genèse 19 :24 « Alors l’Eternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et Gomorrhe du soufre et du feu par l’Eternel. »

     

    Les vautours sont venus en Egypte quand Pharaon a endurci son cœur et refusé de libérer le peuple d’Israël de l’esclavage. Ils sont arrivés dans la nuit et le lendemain au réveil toutes les familles égyptiennes étaient en deuil. Leurs premiers nés étaient tous morts.  Exode 12 :29,30

     

    De nouveau, les vautours sont arrivés quand le peuple d’Israël s’est rebellé contre Dieu et Moïse dans le désert. Cette fois ils ont pris la forme de serpents venimeux.

    Nombres 21 :6  « Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple et il mourut beaucoup de gens en Israël. »

     

    Et à d’autres moments dans l’Ancien Testament, les vautours se jetaient sur la carcasse du péché et de la rébellion sous la forme d’une armée étrangère ou d’une épidémie ou même d’une catastrophe naturelle, comme quand la terre s’est ouverte pour avaler Koré et ses complices avec lui. Nombres 16 :32

     

    Dans le Nouveau Testament, on trouve seulement un exemple de jugement qui tombe immédiatement sur les fautifs : Ananias et sa femme Saphira. Actes 5 :5.

    Il faut attendre l’an 70 après J.-C.  pour que les vautours refassent leur apparition. C’est la destruction de Jérusalem et de son temple par l’armée romaine.

     

    LE RETOUR DES VAUTOURS

     

    Dans cette parabole des vautours et du cadavre, Jésus prophétise le retour des vautours à la fin du monde, au jour du jugement.

    Mais alors, que peut-on dire de la forme que les vautours prendront pour juger le péché et la rébellion contre Dieu, au retour de Jésus et à la fin du monde ?

     

    Pierre reçoit une vision de cette destruction dans les derniers temps.

    2Pierre 2 :4-6 « Car si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement ; s’il n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé Noé, lui huitième (un de huit), ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies ; s’il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir… »

     

     Et 2Pierre 3 :10-12  « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. Puisque donc, toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! »

    Il est clair dans les prophéties de Pierre que les vautours reviendront avec le feu, la destruction de Sodome et Gomorrhe. Genèse 19 :24

    L’hypersexualisation de notre société, comme celle de Sodome et Gomorrhe, pourrait bien préparer ce jugement. C’est une belle carcasse pour les vautours !

     

     

    LES PRÉDICTIONS DE LA SCIENCE

     

    Mais que dit la science par rapport à la fin de ce monde ?

    Le célèbre physicien et cosmologiste britannique Stephen Hawking identifie plusieurs causes possibles pour la fin du monde.

    La deuxième possibilité pour la fin de ce monde après la guerre nucléaire, selon Hawking, c’est le réchauffement climatique :

    « Le réchauffement planétaire continue sans que nous puissions arrêter l'escalade et sans savoir jusqu'où iront les choses. Le pire scénario serait que la Terre devienne comme sa planète sœur Venus avec une température de 250°C et des pluies d'acide sulfurique. La race humaine ne pourrait pas survivre dans de telles conditions. »

     

    Quelques éléments à partir d’un article sur le site : preservonslaplanete.com

    Les risques sont nombreux et planent au-dessus de nos têtes comme autant d’épées de  Damoclès :

     Le réchauffement risque d’entraîner des périodes graves de sécheresse où l’approvisionnement en eau va être menacé. La baisse des réserves en eau douce aurait des conséquences catastrophiques pour l’humanité.

     Des régions entières du continent africain sont sérieusement menacées.

     La montée du niveau des mers dû à la fonte des glaciers peut entraîner la disparition de nombreuses régions côtières du monde et donc, des déplacements massifs de populations.

    En France par exemple, des régions telles que la Camargue, risquent d’être gravement touchées, les scientifiques prévoient la submersion de près de la moitié du territoire français d’ici 200 ans si rien n’est fait pour enrayer le réchauffement.

     La dégradation des sols due à la sécheresse, à la déforestation et à une agriculture intensive mal adaptée, pourrait entraîner une baisse des ressources alimentaires et donc provoquer des famines

     La prolifération d’insectes tels que les moustiques qui sont à l’origine de nombreuses maladies tels que le paludisme, la dengue, la fièvre jaune, …

     

    Les vautours se rassemblent.

     

    ET LE CHRÉTIEN FACE A LA VENUE DES VAUTOURS ?

     

    Mais devant cette inévitable réalité, comment doit réagir le chrétien ?

    Il est rempli d’espérance et garde toujours   ses yeux fixés sur les promesses de Dieu !

    Matthieu 24 :33 « De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. »

     

    Jésus est à la porte. Il n’est pas chez lui au Ciel, il n’est pas en route... Il est là, sur le seuil, sur le point d’entrer.

    Luc 21 :28 « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance est proche. »

     

    Au milieu des vautours, Jésus va se manifester pour rassembler les siens

    Paul l’avait vu : 1Thessaloniciens 4 :16,17

     « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

     

    Nous ne sommes pas des cadavres. Les vautours ne nous concernent pas.

    Nous serons enlevés de ce monde qui s’embrase et nous serons toujours avec le Seigneur.

    Quelle espérance glorieuse pour la personne qui met toute sa foi en Jésus !

    « Office/Culte dimancheSERVICE DIMANCHE 10H »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :