• CEUX QUI ONT RENCONTRE JESUS
    DANS LES EVANGILES

     Réflexion de Vincent Esterman



    MARIE DE MAGDALA


    Marie de Magdala (dite Madeleine) est l’une de plusieurs « Marie » que nous retrouvons dans les textes des Evangiles. Il y a également
     Marie, la mère de Jésus
     Marie, la mère de Jacques et Joseph – Jacques, fils d’Alphée, était un des
    12 disciples de Jésus.
     Marie de Béthanie, sœur de Marthe et de Lazare.

    COMMENT RENCONTRA-T-ELLE JESUS ?
    Aucun des auteurs des Evangiles ne le précise.
    Cependant, nous pouvons déduire des éléments donnés que Marie a fait partie de la foule
    qui a suivi Jésus en Galilée, la ville de Magdala se situant dans cette région.
    Nous apprenons que Jésus l’avait délivrée de la puissance de sept mauvais esprits. Ceci était le fait marquant de sa conversion – Marc 16:9. A la suite de sa délivrance, elle est admise dans le cercle des proches de Jésus – Luc 8:1-3. Elle l’accompagnera dans ses déplacements en Galilée et le suivra jusqu’à Jérusalem pour assister à sa mort
    Marc 15:40,41.
    Une délivrance de 7 démons révèle à quel point sa personnalité avait été tenue captive par le diable, l’intensité du combat pour la libérer et la glorieuse transformation de sa vie.

    Il n’est pas du tout difficile de comprendre sa profonde reconnaissance à Jésus et son attachement à son ministère. Un autre démoniaque libéré aurait voulu en faire autant
    Marc 5:18-20.

    MARIE DE MAGDALA DEVANT LA CROIX
    Elle sort de l’anonymat et attire l’attention des auteurs des Evangiles par son remarquable courage au moment de la mort de Jésus.
    Elle ne succombe pas à la peur des Juifs qui a fait fuir les disciples.
    Elle est présente avec Marie, la mère de Jésus, pour écouter les dernières paroles de Jésus prononcées de la croix – Jean 19:25.
    Quand le corps de Jésus fut déposé par Joseph d’Arimathée dans un sépulcre Marie de Magdala était présente pour accompagner Jésus dans sa mort comme dans sa vie – Marc 15:42-47 ; Luc:23:55.

    ELLE APPREND LA RESURRECTION DE JESUS
    Quand Marie de Magdala retourne au sépulcre après le Sabbat dans le but d’embaumer le corps de Jésus, elle découvre avec les autres femmes qui l’accompagnaient que le corps de Jésus avait disparu.
    L’ange annonce que Jésus est ressuscité – Marc 16:1-8 ; Matthieu 28:1-8.
    A Marie de Magdala et l’autre Marie est confiée la mission d’annoncer la résurrection de Jésus aux disciples. Elle devient donc la première évangéliste témoin, de la résurrection.

     

    LES DEUX ERREURS FAITES AU SUJET DE MARIE DE MAGDALA

    1. Elle n’a pas été une prostituée
    S’il y a eu confusion entre Marie de Magdala et la prostituée qui a lavé les pieds de Jésus c’est parce que les passages concernant ces deux femmes se suivent dans l’Evangile de Luc
    Luc 7:36-50 – la prostituée
    Luc 8:1-3 – première mention de Marie de Magdala.
    Quand une femme est présentéé comme pécheresse dans les Evangiles, son anonymat est préservé par les auteurs. Marie de Magdala était uniquement la femme délivrée de sept démons par Jésus.

    2. Il n’y avait aucun lien romantique entre Jésus et Marie de Magdala
    Ceux qui veulent faire croire que Marie de Magdala était la femme de Jésus se basent sur des écrits fantaisistes et apocryphes, des textes purement allégoriques qui n’ont aucune valeur historique.
    Ils essaient également de donner une dimension romantique à la rencontre de Jésus et de Marie de Magdala dans le jardin après la résurrection – Jean 20:11-18.

    Ce qui est important de souligner par rapport à ce passage

    1. L’attachement de Marie de Magdala à Jésus était un amour de reconnaissance tout comme celui de la prostituée qui « a beaucoup aimé » parce qu’on lui a pardonné beaucoup – Luc 7:47.

    2. Si Marie de Magdala a voulu toucher Jésus c’était pour l’adorer à ses
    pieds – voir Matthieu 28:9.

    3. Quand Jésus a prononcé le nom de Marie elle a répondu « Rabbouni » (v16) ce qui signifie « Mon grand Seigneur ». Elle exprime non pas une intimité amoureuse, mais un profond respect.

    4. Jésus a choisi de se révéler en premier à Marie de Magdala après sa résurrection pour la simple raison qu’elle était présente et ne quittait pas le lieu de la tombe. L’intensité de ses larmes (v11) provoque la compassion de Jésus.

    Plutôt qu’une femme follement amoureuse de Jésus, Marie de Magdala est un modèle de reconnaissance et de dévouement à Jésus qui a transformé sa vie. Elle est l’exemple pour nous tous de consécration, service, amour et la passion de l’évangéliste qui annonce au monde entier que Jésus, son Seigneur et Sauveur, est vivant.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique