• Olivier 2018

     C’est leur histoire : OLIVIER 

    Soyez les bienvenus

    Olivier, vendeur polyvalent dans le BTP, c’est la joie de vivre communicative. Il est contagieux ! C’est l’enthousiasme même, un garçon ouvert, vif, serviable, ponctuel, enseignable, respectueux des générations …. une encyclopédie vivante quant à la musique, le cinéma, les séries, le sport… (surtout le foot – Nous n’oublierons jamais la coupe du monde 2018 vécue à ses côtés !!!!) et avec Rima son épouse, il forme un super couple rayonnant de l’amour de Dieu. Etre à leurs côtés, ça fait du bien ! Il nous tirent vers le haut.

    PEUT MIEUX FAIRE MAIS S’AMUSE ! 
    Olivier est né sur l’ile à Terre-Sainte dans une famille aimante catholique - il grandit aux côtés de son frère ainé Fabrice , d’un papa qui fera carrière aux PTT, lequel parallèlement enseigne le catéchisme, très strict quant à l’éducation des enfants, et d’une maman au foyer. Olivier est un élève dissipé. Depuis ses premiers pas à l’école et jusqu’au bout ce sera l’élève qui s’amuse, qui imite, qui remue, qui s’exprime et de l’avis général, sur les bulletins de notes apparaît souvent la mention « Peut mieux faire mais s’amuse ! ». Le système scolaire n’est pas vraiment adapté à ce garçon plein d’énergie, intelligent, avec un potentiel certain, mais qui travaille selon l’humeur, selon les matières et selon les profs . Dès la seconde il dit stop, il a 16 ans, et entre dans la vie professionnelle ….il apprendra, comme on dit, sur le tas !

    MEDAILLE D’OR EN KARATE/COMBAT 
    Avec les parents ça se gâte quelque peu, chacun voulant avoir le dernier mot et Olivier avoue aujourd’hui « J’étais en rébellion et animé systématiquement d’un esprit de contradiction ».Il a quelques copains importants et se passionne pour les arts martiaux / Karaté, boxe etc - dès l’âge de 8 ans il est insccrit dans les clubs . Médaillé d’or en karaté/Combat, il pratiquait aussi le kravmaga (auto défense russe) – C’était se souvient-il, trois heures d’entrainement par jour , du lundi au vendredi auquel s’ajoutait la course à pied - Le sport lui apprend la rigueur, l’endurance, la persévérance et aussi la bagarre ! Oui, Olivier était un bagarreur. Il réagissait, vite, très vite en paroles et avec les mains ! La musique prend une large place aussi – Guitare – piano- flûte ….

    AH LES FILLES AH LES FILLES ! 
    Les filles à l’époque ne le laisse pas indifférent et finalement il entame une relation qui durera plus de trois ans - « On parlait même mariage, mais rien ne correspondait à la façon dont j’envisageais l’avenir » - Pas de happy ending pour les deux tourtereaux. La jalousie prend le dessus et c’est la rupture …. La belle demoiselle ne sera pas la femme de sa vie. Et c’est un passage compliqué. Olivier du coup se pose des questions, beaucoup de questions quant à son avenir et surtout quant à sa vie spirituelle …

    MADRID C’ET FINI 
    C’est alors qu’il s’inscrit au JMJ (Les Journées mondiales de la jeunesse ) un rassemblement de jeunes catholiques du monde entier qui se déroule à Madrid et il fait partie de ces 2 millions de jeunes qui participent à l’événement. Durant le séjour il entre dans une cathédrale bondée et pourtant là, assis au milieu de centaines de jeunes, il se sent comme seul, isolé, mis à part. Il regarde, l’orgue, puis les vitraux, la chaire, les statues, les tableaux, et une pensée s’incruste dans son esprit « si on enlève tout ce qu’il y a sur les murs, on pourrait nourrir le tiers monde, tous ces pays en carence de développement. ! Que de richesses ! ». La pensée se fait insistante puis s’arrête nette …Mais restera ancrée ! Il le sait, il a un cœur pour l’autre, pour son prochain - Qui est son prochain ? Et c’est le retour sur l’ile avec la délégation réunionnaise - La vie reprend son cours après l’escapade espagnole. Madrid c’est fini ….

    LE CŒUR EN BANDOUILLIERE 
    Un dimanche matin il parcourt une brocante à Saint-Pierre, et il entend de la musique, attiré, il se laisse guider…C’est une assemblée chrétienne, il entre …il y a du monde, beaucoup de monde, la musique est puissante ! Il viendra durant trois mois, mais dit-il pour de mauvaises raisons ! Et oui « il y avait des filles, des filles toutes plus belles et attrayantes les unes que les autres ! » Après une période de papillonnage il comprend que sa motivation n’est pas bonne et trouve une autre assemblée, puis une autre et ainsi de suite ….Ce sera comme ça pendant quelque temps il ne fait qu’entrer et sortir !

    CE QU’IL A JE LE VEUX 
    Un soir dans chambre il est sur You Tube écoutant de la louange – c’est Luc Dumont – puis s’en suit une prédication dans le cadre de l’émission « Ze rencontre » . L’enseignement lui parle , un message d’inspiration « quitter sa terre stérile pour aller vers une terre fertile » aussitôt olivier est interpelé par le message et impressionné par le prédicateur et il se dit « ce qu’il a je le veux - Rayonnement, décontraction , sérénité, complètement déjanté pour Dieu » - « C’est à ce moment-là que j’ai décidé moi aussi d’être quelqu’un de déjanté pour Dieu et de lui offrir ma vie - dans ma chambre, face à mon écran j’ai donné ma vie à Jésus » (comme quoi internet a du bon) … 
    Dès la semaine suivante sur les conseils de sa tatie, il l’accompagne dans une nouvelle assemblée- Il s’implique rapidement, sono, message, diverses tâches ici et là, se fait quelques amis, mais … « Il manque une pierre à l‘édifice » comme dit Olivier, il n’est ni nourri, ni édifié ni par les messages, ni par les enseignements.

    UNE EGLISE C’EST COMME LES VESTIAIRES D’UNE EQUIPE DE FOOT 
    II effectue de nouveau une recherche sur internet ! Il est attiré par les pages colorées et vivantes d’un site, les messages motivants, les photos ( c’est celui d’EFSF) et il décide d’envoyer un email au pasteur - Il aime à dire qu’il a été étonné de la rapidité avec laquelle le pasteur a répondu . Soit : le jour même. Deux jours plus tard il assiste à une première réunion au Patio à Saint-Pierre et il reviendra de semaine en semaine. Jusqu’au jour où il décide de quitter l’assemblée dans laquelle il est pour rejoindre Espace Foi Sans Frontières. 
    Il en est sûr il a enfin trouvé ce qu’il cherchait – Il veut être là – « cette conception d’église me va bien – (Cf. Une église c’est comme les vestiaires d’une équipe de foot ! dit le 
    pasteur ) » Et Olivier s’intègre très vite . le 7 octobre 2017 il épouse Rima, une pétillante Mauricienne . Nous sommes tous conviés à la fête. Nouveau départ.

    EN FORMATION 
    Depuis Olivier a intégré l’équipe de louange, avec son épouse, il est entré dans une période de formation d’un an en tant que pasteur stagiaire aux côtés du pasteur Vincent Esterman, participe à l’atelier prédication et les débuts sont plus que prometteurs. (ses messages percutent) . « Je me régale avec la découverte de l’évangélisation, j’apprends comment procéder avec l’accueil des nouveaux , j’entre dans un travail d’écoute , de relationnel et d’entraide - « Je suis à bonne école - A l’école de Dieu - j’apprends, j’apprends, et je sais qu’un jour je serais prêt pour le pastorat à temps plein » - « Je veux vraiment consacrer ma vie au service de Dieu, et notamment à celui de gagner es âmes à Jésus et j’ai de bons modèles autour de moi ».

    Ce garçon est intarissable lorsqu’il s’agit de parler de son église, de la proximité avec son pasteur … je cite « un homme enthousiaste, à l’écoute et disponible » … « Un homme pour lequel j’ai le plus profond respect et je suis très reconnaissant pour le privilège que j’ai d’apprendre à ses côtés » … « il nous communique le cœur de Dieu dans un style simple, dynamique et teinté d’humour » … « Plus j’apprends , plus je me rends compte que j’ai beaucoup à apprendre ».

    Olivier a plus d’une corde à son arc. L’agenda est bien rempli. Il est loin le temps où l’on disait de lui « Peut mieux faire mais s’amuse » … Un garçon sérieux, enseignable et appliqué dont le cœur déborde d’amour pour Jésus et tellement joyeux, tellement vivant….

    « Mon but n’est pas d’acquérir une notoriété, d'obtenir une place, mais d’être un canal pour la volonté de Dieu » conclut-t-il. 
    Merci Olivier . Propos recueillis par Chantal Villageon

    Contact : 
    Pasteur Vincent Esterman 06 92 79 7 0 26
    EFSF/Communication (Chantal.V) 06 93 40 44 47
    Suivez-nous sur  
    http://espacefoisansfrontieres.eklablog.com/

    facebook : pasteur vincent eserman

    Soyez les bienvenus