• parabole LA REINE DU MIDI

    Ile de la Réunion – Espace Foi Sans Frontières ouest – Les soirées du jeudi à Saint-Paul sont toujours source de joie. Quel privilège d’être au bénéfice d’enseignement solide de la Parole de Dieu chaque semaine – Ce soir le pasteur Vincent Esterman nous a enseignés autour de la parabole LA REINE DU MIDI - Matthieu 12 :42 Si « le candidat au salut » s’approche de Jésus comme la reine de Saba s’est approchée de Salomon, et comme Nathanaël s’est approché de Jésus, il sera glorieusement sauvé.                                 

    C’est la 3ème parabole historique après « Noé et Lot » et « Jonas et les Ninivites ».

    Il y a un rapprochement intentionnel entre cette parabole de la reine du midi et celle de Jonas et les Ninivites. La reine du midi condamnera cette génération au jour du jugement, tout comme le feront aussi les habitants de Ninive.

     Avec Jésus, il y a plus que Jonas.  Avec Jésus, il y a aussi plus que Salomon.

     

    LA REINE DE SABA ET SALOMON

    Il s’agit de la reine du midi qui a rendu visite à Salomon. Elle était reine d’Ethiopie, appelée aussi reine de Saba.

    Son histoire est racontée dans 2Chroniques 9 :1-9,12

    Jésus met en avant l’approche de la reine de Saba par rapport à Salomon, roi d’Israël.   

    Si les gens de sa génération avaient eu la même approche vis-à-vis de Jésus, le roi du Royaume de Dieu, que la reine de Saba avait eu vis-à-vis de Salomon, cette génération ne serait pas condamnée.

     

    QUELLE ÉTAIT DONC CETTE APPROCHE EXEMPLAIRE DE LA REINE DE SABA ?

    Ceci a toute son importance pour le chrétien parce la reine de Saba est une photographie remarquable de quelqu’un qui s’approche de Jésus aujourd’hui.

     

    Les 12 étapes de l’approche de la reine de Saba 

    Elle a entendu parler de la sagesse et de la gloire de Salomon. Elle est interpellée.

    Elle se déplace

    Elle vient avec ses énigmes et toutes ses questions.

    Elle ouvre son cœur et ne cache rien.

    Elle est impressionnée par tout ce qu’elle voit. « Hors d’elle-même » v5

    Elle reconnait la sagesse et la gloire de Salomon à leur juste valeur.

    Elle reconnait son propre scepticisme avant de venir voir par elle-même.

    Elle est humble, elle reconnait qu’elle est dépassée par la sagesse et la gloire de Salomon.

    Elle bénit l’entourage de Salomon

    Elle bénit Dieu.

    Elle donne tout ce qu’elle a apporté à Salomon

    Elle reçoit de Salomon tout ce qu’elle désirait, tout ce qu’elle demandait, et bien plus que ce qu’elle lui a donné.

    Si la génération de Jésus, et notre génération, avaient eu cette approche vis-à-vis de Jésus, elles ne seraient pas condamnées mais sauvées. Cependant, étant donné qu’elles ont refusé d’accueillir Jésus, au jour du jugement, c’est la Reine de Saba qui se lèvera et condamnera ces générations.

     

    La reine de Saba a été au bénéfice de Salomon et notre génération est au bénéfice de Jésus. Et Jésus a plus de gloire et de sagesse que Salomon. Nous sommes des privilégiés !

     

    LES 12 MARQUES D’UNE PERSONNE QUI REÇOIT LE SALUT

    Etonnamment, la conversion de Nathanaël correspond trait pour trait à l’attitude   de la reine de Saba Jean 1 :45-50 

    Nous basant sur l’exemple de la reine de Saba et sur la démarche de Nathanaël, nous pouvons retracer les étapes vécues par celui que le Saint Esprit attire à la conversion. On l’appellera « le candidat au salut ».            

    Le candidat est interpellé par les témoignages de l’amour de Dieu et de sa sagesse.             

    Nathanaël écoute le témoignage de Philippe.

    Le candidat veut se faire sa propre opinion, alors il se déplace pour découvrir ce qu’il en est.

    Nathanaël se déplace. Il veut voir par lui-même. Un déplacement pour mieux comprendre est toujours un très bon signe.

    Le candidat vient avec toutes ses interrogations, ses énigmes personnelles. 

    Nathanaël vient à Jésus avec ses doutes.

    Le candidat ouvre son cœur, il ne cache rien.

    Nathanaël, « un Israélite dans lequel il n’y a point de fraude. » Jean 1 :47

    Le candidat est impressionné par ce qu’il voit.  

    Nathanaël comprend la vraie valeur de celui qu’il voit.

    « Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. » Jean 1 :49

     

    Un homme tombe sur un tableau dans une brocante. Il le trouve pas mal alors il décide de l’acheter pour 20 dollars. Il l’accroche sur l’un des murs de sa cuisine et ce tableau y reste pendant 44 ans. Un jour son fils qui a toujours connu ce tableau dans la cuisine, pose la question à son père : ce tableau a-t-il de la valeur ?... Après expertise, père et fils découvrent que c’est un original, celui d’un peintre français, qui n’est autre que Gauguin. La valeur du tableau est alors estimée à $41million ! Pendant 44 ans, le père n’a eu aucune idée de la très grande valeur de ce qu’il possédait.

     

    Le candidat au salut est touché par la sagesse de la Parole de Dieu.

    Nathanaël est frappé par la parole prononcée par Jésus.

    Matthieu 7 :28 La foule, elle, était frappée par les paroles de Jésus.

    Être « frappé » par la Parole de Dieu, en avez-vous déjà fait l’expérience ?  Le mot grec traduit par « frappé » signifie littéralement « mettre un coup de poing à quelqu’un » ou « être un peu groggy ! »

     

    Le candidat reconnait avoir été incrédule mais maintenant il croit. 

    Nathanaël est l’incrédule qui devient croyant.

     

    Le candidat est émerveillé par ce qu’il découvre.

    Nathanaël est impressionné parce que Jésus l’a vu « sous le figuier » sans qu’il soit physiquement à proximité. Jean 1 :48

     

    Le candidat au salut bénit ceux qui servent le Seigneur 

    Ce n’est pas mentionné dans le texte mais on peut facilement imaginer la gratitude de Nathanaël envers Philippe.

     

    Le candidat bénit Dieu, comme Marie qui a béni Dieu lors de la rencontre avec Elisabeth :

    Luc 1 :46-49 « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint. »

     

    Le candidat donne tout ce qu’il a. Il consacre entièrement sa vie à Jésus. 

    Nathanaël devient un des 12 disciples de Jésus, sous le nom de Barthélemy selon les commentateurs bibliques.

     

    Le candidat reçoit beaucoup plus qu’il n’a donné, tout ce que son cœur désire. 

    Jésus promet à Nathanaël « beaucoup plus » v50

     

    Si « le candidat au salut » s’approche de Jésus comme la reine de Saba s’est approchée de Salomon, et comme Nathanaël s’est approché de Jésus, il sera glorieusement sauvé.

     

     

    « Pourquoi avons-nous besoin du salut Les échos du jeudi »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :