• Patricia 2019

    Patricia 2019

    La Réunion -  Témoignage église Espace Foi Sans Frontières Ouest - C'est leur histoire aujourd'hui PATRICIA - Au fil des jours , sur nos pages FB et nos sites, nous partageons des histoires courtes, des histoires vraies. .Chacun son parcours et pourtant, chacun faisant la même déclaration – « J’ai découvert la réalité de la grâce de Dieu », « Dieu a changé sa vie ! » … En témoignant il n’y a, aucun désir de convaincre. C’est comme toute bonne nouvelle – elle est trop belle pour la garder pour soi.Et, qui le sait, l’expérience de l’un peut ouvrir une fenêtre, ou même une porte, pour un autre être humain qui pense, lui aussi, « que l’homme ne vivra que par pain seulement… »

     

     

    PERPIGNAN/SAINT-DENIS

    Patricia voit le jour en métropole, à Perpignan, une ville au centre de la plaine du Roussillon, dans un foyer catholique très pratiquant. Papa fera le petit séminaire, organiste pianiste, il parlera jusqu’à la fin de sa  vie d’une vocation détournée. Il deviendra  militaire. Un papa qui voyage beaucoup. Maman fille d’inconvertis musulmans, est au foyer en charge d’élever ses enfants. Une maman bien occupée mais qui garde du temps  entre couture, tricot , cuisine et ménage pour accueillir en ouvrant sa maison (déjà) et conduire un groupe de prière une fois par semaine.

    Patricia est la petite dernière comme on dit et elle a six mois lors du retour de la petite famille à la réunion, direction Saint-Denis.

     

    … TOMBEE DANS LA MARMITE

    C’est dans un établissement privé catholique à la Réunion que Patricia obtient son bac et les études se poursuivront à la fac de lettres de Nice durant 6 ans -  

    Après un master 2 de lettres elle prépare un doctorat interrompu pour passer le capes qu’elle obtient -  

    C’est durant cette période qu’elle Intègre le renouveau charismatique par le biais de la communauté Emmanuel Elle est appelée à la consécration pour Christ et à servir - Elle découvre les groupes de maisons, participe à des rassemblements mensuels par région, s’inscrit pour une année à l’EIFE (Ecole internationale de formation et évangélisation ) de Paray-le-Monial - qu’elle intégre grâce à la communauté de Nice – Pendant un an avec 32 élèves de nationalité différentes elle parcourt l’Europe , l’ Italie, l’Allemagne, la Belgique … évangélisation sur le modèle de jeunesse en mission. Beaucoup d’évangélisation de rue et dans les écoles – Sa foi sera renforcée lors d’une session, atteinte de claudication suite à un accident elle sera guérie et ne boitera plus

     

    La foi elle l’a toujours eue – Elle a le sentiment dit-elle, « d’être tombée dans la marmite » depuis toute petite , dès son plus jeune âge – Elle reconnait n’avoir jamais fait un pas de foi publiquement, répondant à un appel et prenant la décision de suivre Jésus dans une assemblée, mais elle a toujours su que Jésus était dans son cœur … avec elle, et en elle. Elle se fera baptiser par immersion par le biais d’une cousine –

     

    SUR LES RAILS  OUI,   … MAIS

    Puis, bye bye Paray-le-Monial, bye bye Nice  c’est le retour à la réunion elle doit faire face à la maladie de son papa lequel en quelques mois sera emporté et elle s’occupe de sa maman.

    Il y aura un mariage tardif, 2 enfants naîtront de cette union puis ce sera un divorce. Pas toujours simple une vie monoparentale. C’est beaucoup de responsabilité des charges et énormément de soucis –

    C’est alors qu’elle dresse un bilan de sa vie, le tournant escompté n’est pas au rendez-vous - «Certes », dit-elle, « Je suis sur les rails, j’ai une religion héritée de ma famille… Mais… »    il y a ce fameux mais ! Ce retour à  la Réunion est tellement tellement difficile. Elle n’a plus de repères, pas d’amis …. Le vide total. La communauté Emmanuel lui manque …Il y a un manque, un grand manque - son cœur parle  « OUI, rester chrétienne à tout prix  et ce malgré les circonstances »   Quelle grande solitude.

     

    OU ME POSER ?,

     …C’est alors qu’elle découvre les protestants …. Elle veut en savoir un peu plus et  petit à petit assiste à la naissance d’un groupe Maranatha à Saint-Leu, devenue association dynamique - Prière , louange, enseignement  et elle s’implique en enseignant la parole, ce sera son premier enseignement ! Puis il y aura une période d’errance ….Une communauté ici, puis une autre là, et d’autres encore, elle navigue entre Saint-Pierre, Saint-Leu et la Saline, puis Saint-Pierre de nouveau….parfois pour des raisons professionnelles ou géographiques, parfois en raison de dissolution des assemblées. Oui elle a du mal à se poser et prendre racines dans l’une d’elles.

     

    MIRACLE … UN PROSPECTUS… ALLO ALLO !

    Puis un jour, elle trouve dans sa boîte à lettrs à Saint -Leu un prospectus, une invitation lancée par un pasteur ….et ça concerne le secteur. Et c’est alors que Marianne la maman entre en jeu. Marianne est tout de suite frappée par le nom dudit pasteur figurant sur le prospectus …. Elle croit le connaître. Et elle appelle …. Effectivement Vincent Esterman ledit pasteur est bien celui qu’elle a rencontré lors d’une de ses nombreuses missions à la Réunion il y a 20 ans . Et elle se rappelle « Ce pasteur avait prié pour moi, je n’ai jamais oublié, j’ai été guérie de mes peurs, des peurs puissantes qui empoisonnaient ma vie »   OUI Dieu a guéri. Marianne  cette petite dame tellement dynamique , attachante et sympathique, (un peu plus de 80 an) n’a jamais oublié ce que Dieu a fait pour elle ce jour-là …Rendez-vous est pris …..Patricia et  Marianne  décident  d’ouvrir leur maison et ce sera la naissance d’un groupe de maison …..

    Le groupe grandit de semaines en semaines, juste assez pour que l’implantation d’une église soit envisageable …..et ce sera le début d’Espace Foi Sans Frontières » .Quelle bénédiction

     

    ESPACE FOI SANS FRONTIERES

    L’église Espace Foi Sans Frontières Ouest était née et depuis a fait des petits dans différents secteurs de l’ile !

    Patricia ajoute «  J’ai rencontré une église agréable, une ambiance conviviale avec un pasteur expérimenté, soucieux des inconvertis. L’enseignement de la parole qu’il apporte est solide transmise avec une formidable approche : simplicité, finesse, humour et profondeur - et je dois dire que c’est à partir des réunions dans notre maison que les bénédictions ont été au RDV dans ma vie .

    Mutation tant attendue et voulue en tant que prof de français dans un grand lycée à Saint-Pierre , progrès dans la vie de mes deux grands garçons, une réussite miraculeuse sur leur vie (obtention du bac pour l’un, licence pour l’autre) et ils avancent avec Dieu là où ils sont.

    Je participe aussi à l’atelier prédication que conduit le pasteur Vincent: J’ai prêché mes premières 10 mn il y a quelques semaines - « le partenariat selon le cœur de Dieu ».

    Une vie bien remplie et Patricia n’en néglige pas pour autant ses passions - la généalogie, l’histoire, le chant lyrique, ( Plusieurs années de conservatoire en classe de piano et solfège) les cours d’art dramatique, école de chant lyrique…

     

    UN CHANT NOUVEAU

    « Un chant nouveau résonne dans mon cœur après avoir longtemps vécu l’échec » …OUI, nous avons un Dieu de miracles .

    L’objectif de Patricia -  « suppléer au manque de mes enfants et leur rendre la vie  la moins pénible possible -  Favoriser des moments de qualité avec ma famille - l’appel de Dieu sur ma vie c’est, m’occuper de ma famille,  Dieu a été bon pour moi, quand j’ai traversé la vallée de l’ombre de la mort, il détient Al’issue de mes combats, oui l’appel de Dieu sur ma vie c’est m’occuper de ma famille en priorité, c’est mon ministère premier … le reste suivra en son temps, en son temps à lui ».

    MERCI PATRICIA. Propos recueillis par

    chantal villageon