• UNE VILLE SUR UNE MONTAGNE

    UNE VILLE SUR UNE MONTAGNE Ile de la Réunion - Espace Foi Sans Frontières - C'était hier , la 100 ème et ultime PARABOLE de Jésus a été dévoilée par le Pasteur Vincent Esterman à EFSF Sud - UNE VILLE SUR UNE MONTAGNE - Matthieu 5 :14

    « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située su

    r une montagne ne peut être cachée ; »

    Jésus parle à ses disciples de leur rôle dans le monde. 
    Ils doivent être la lumière du monde pour éclairer les hommes. 
    Cette lumière doit être positionnée afin que son effet soit maximal. 
    C’est une lumière qui doit être vue de tous, à l’image d’une une ville sur une montagne.

    DIEU ET LA MONTAGNE

    Dieu aime particulièrement la montagne.

    Il s’est révélé à Moïse sur la montagne de Sinaï Exode 19 :20
    Dieu s’est révélé à Elie sur la montagne à Horeb 1Rois 19 :11
    Dans les psaumes, Dieu déclare le mont de Sion comme sa montagne sainte. Psaume 2 :6
    Pour Esaïe, c’est du haut d’une haute montagne que la bonne nouvelle doit être annoncé. Esaïe 40 :9 
    La montagne était le lieu de prière pour Jésus Matthieu 14 :23
    La montagne était le lieu de la transfiguration de Jésus Matthieu 17 :1
    Jésus est remonté vers le Père du haut du mont des Oliviers Actes 1 :12
    Jésus doit revenir sur cette même montagne Zacharie 14 :4

    Et Jésus veut que son église soit une ville sur la montagne.

    J’ai voulu mieux comprendre ce qu’était une ville sur une montagne, alors j’ai entrepris une recherche.
    Quelle est la ville la plus haute de France ? 
    Réponse : Briançon dans les Hautes Alpes à 1326 mètres d’altitude. 
    La ville est particulièrement connue pour ses fortifications. Ce système fortifié en montagne est le plus important d’Europe. 
    Sa construction a été pensée pour multiplier les obstacles face à l’ennemi : des fossés, des doubles portes à franchir, des postes de garde, des pont-levis, de lourdes portes cloutées, des pointes. Il y a de nombreux forts à Briançon. La ville était imprenable. 
    Mais aujourd’hui ce n’est plus l’ennemi qui menace la ville. Ce sont les touristes !

    La motivation de construire une ville sur une montagne était justifiée, il fallait protéger la population contre l’ennemi.

    Est-ce que l’image de la ville fortifiée nous est utile pour comprendre l’église de Jésus ? NON !
    Une église n’est pas sur la défensive et ne vit pas une espèce de protectionnisme spirituel où les chrétiens doivent se barricader pour se protéger d’un diable puissant et d’un monde méchant.
    La secte c’est ça. C’est vouloir enfermer les adeptes contre toutes influences extérieures.

    Mais l’église de Jésus est tout le contraire. C’est elle qui rayonne sur le monde. 
    Elle envahit le monde de sa lumière.
    Les chrétiens parcourent le monde avec le message de l’Evangile et invitent ceux qu’ils trouvent sur leur route, à venir à la montagne de Dieu.

    Le prophète Esaïe l’a prophétisé :
    « Des peuples s’y rendront en foule et diront : Venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob afin qu’il nous enseigne ses voies et que nous marchions dans ses sentiers (…) » Esaïe 2 :3

    C’était le message de Jésus : « Viens, suis-moi ! »

    C’est comme lorsque l’on invite des gens à la maison. « Qu’est-ce que tu fais samedi ? Viens à la maison et on cassera la croûte. » 
    « Mon ami, qu’est-ce que t’as prévu pour l’éternité ? Rien ? Eh bien, viens avec nous à la maison de Dieu ! »

    Fort heureusement l’éternité ne correspond pas à un certain panneau publicitaire. Pour indiquer une église à l’entrée de la ville de Gladstone, en Australie, en grandes lettres, bien visibles pour les passants, on peut lire ceci : « Où allez-vous passer l’Eternité ? ». En plus petits caractères, en-dessous il était écrit : « Bienvenue à l’Eglise Baptiste de Gladstone. » L’invitation de Dieu n’est pas simplement celle qui conduit à l’Eglise baptiste de Gladstone mais « à la montagne de l’Eternel, à la maison de Dieu » !

    LA CITÉ DE DIEU

    La Bible parle de la cité de Dieu. Elle est construite sur une montagne afin que sa gloire soit vue de tous. 
    La cité de Dieu s’appelle Sion.

    Sion est un nom dans la Bible qui produit une certaine confusion parce que pour ce même mot, il y a plusieurs sens.

    Sion géographique : c’est le nom de l’une des collines de Jérusalem considérée comme montagne sacrée. On pense que cette colline était l'emplacement historique du palais du roi David et du temple de Salomon qui ont été détruits.

    Sion symbolique : trois possibilités existent : c’est un symbole de la ville de Jérusalem ; un symbole du pays des Hébreux, les terres d’Israël, ou encore du peuple d’Israël lui-même.

    Sion spirituel : la demeure de Dieu au ciel.

    Au Psaume 48 il s’agit de la demeure de Dieu au ciel
    Psaume 48 :1-3
    « L’Eternel est grand, il est l’objet de toutes les louanges, dans la ville de notre Dieu, sur sa montagne sainte. Belle est la colline, joie de toute la terre, la montagne de Sion ; le coté septentrional, c’est la ville du grand roi. Dieu, dans ses palais, est connu pour une haute retraite. »

    Et versets 13,14
    « Parcourez Sion, parcourez-en l’enceinte, comptez ses tours, observez son rempart, examinez ses palais pour le raconter à la génération future. »

    Si la cité de Dieu, est bâtie sur la montagne de Dieu, c’est pour qu’elle soit admirée: Nous sommes tous invités à la parcourir, l’étudier, l’observer, l’examiner et la raconter.

    A maintes reprises la question m’a été posée : le ciel, ce sera comment ?
    Je donne une réponse simple : ce sera une ville glorieuse sur une haute montagne.

    LA JÉRUSALEM CÉLESTE

    A la fin de l’Apocalypse Jean relate une vision qu’il a eue de la Jérusalem céleste.
    Apocalypse 21 : 1,2
    « Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. »
    Et v9,10
    « Puis un des sept anges qui tenaient les 7 coupes remplies des sept derniers fléaux vint et il m’adressa la parole en disant : Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. »

    Avec la vision de l’Apocalypse, nous avons les mêmes éléments que la cité de Dieu dans l’Ancien Testament : la ville sur une montagne vue et admirée de tous pour sa gloire.

    Dans l’Ancien Testament il y a Sion, la cité de Dieu. 
    Dans l’Apocalypse c’est la Jérusalem céleste. 
    Mais Jésus crée un pont entre les deux, un lien qui les lie. 
    Le pont est Matthieu 5 :14 « VOUS êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. »

    Jésus dit à ses disciples « Vous êtes déjà cette cité de Dieu. Et c’est de vous que rayonnera la gloire de Dieu que le monde entier admirera. »

    La Jérusalem céleste, l’épouse de l’Agneau (Jésus), préfigurée déjà sur la terre, c’est nous, son église. L’église de Jésus-Christ, comme la Jérusalem céleste, est, elle aussi « l’épouse de l’Agneau ». Ephésiens 5 :25-27

    Jésus poursuit dans Matthieu 5 :16 
    « Que votre lumière brille ainsi devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

    UNE ÉGLISE QUI BRILLE

    Et maintenant je comprends l’impact qu’ont les photos de l’assemblée prises par notre secrétaire, Chantal.
    Les photos de réunions n’impressionnent pas vraiment les gens sauf s’il y a une grande foule. Des personnes qui prient, qui louent ou qui écoutent un prédicateur ne sont pas très marquantes.

    Un samedi dans le sud de La Réunion, nous avions la visite au culte du responsable de l’une des communautés catholiques charismatiques de l’île. Il m’a dit ceci : je suis de près vos photos sur Facebook ; soit vous êtes à table soit vous êtes dans l’eau (lors des baptêmes !). Elles sont belles.

    Les personnes de l’extérieur disent que nos photos respirent l’amour et la joie.
    Pourquoi cet impact ?
    Tout simplement, parce que partager un repas les uns avec les autres joyeusement dans l’amour et baptiser des personnes nouvellement converties à Jésus, ce sont nos visages qui brillent.
    C’est la ville sur une montagne que tout le monde regarde. 
    Et ils disent Dieu est sûrement au milieu d’eux.

    Pourquoi est-ce que notre « Lettre à l’habitant », distribuée dans les boîtes à lettres proposant la prière pour les besoins personnels, a eu un bel impact ? 
    Parce que des personnes les ont lues et elles y ont vu la gloire de Dieu qui brillait envers eux.

    Oui, nous sommes vraiment une ville située sur une montagne.
    Quelqu’un est venu récemment au culte pour la première fois. A la fin il m’a dit, « J’ai connu la religion. C’est un lac où rien ne se passe. Mais ici c’est un fleuve, c’est un torrent. » 
    Cet homme venait de donner sa vie à Jésus avec 3 autres personnes dans notre culte.

    Une église où il y a véritablement l’amour, l’accueil de tous, le partage et la joie de vivre sa foi en Jésus ensemble, c’est la plus belle chose qui puisse exister sur cette terre.

    Dans ce monde qui plonge chaque jour un peu plus dans les ténèbres profondes, cette église de Jésus est une ville sur une montagne.
    Contact 06 92 79 70 26 
    http://vincent-esterman.eklablog.com/

    « Parabole : les petits chiens »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :