• C’est leur histoire

    Ursula

     

     

     

    Ursula est une dame allemande, interprète, installée dans l’ouest parisien depuis1965, année de son mariage avec Philippe, écrivain fameux (qui ose ne pas se souvenir de la Toussaint Blanche un best seller dont on parle encore aujourd’hui), Maman et mamie comblées 3 enfants, 12 petits enfants. Elle a aussi une amie super, qui depuis 30 ans, lors de visites à Paris lui témoignait de sa foi … sans succès… Mais Dieu fixe des rendez-vous et il attendait Ursula au tournant. un soir dans une Brasserie réputée de l’ouest parisien cette dame zappe instantanément. Autrement dit elle va change de vie.

    ELLE COURT .. ELLE COURT

    Ursula, menait une vie très très parisienne. Elle courait elle courait, de musée en expo, de conférence en concert, de spectacle en salon, d’universités d’été en galeries d’art et j’en passe.. Son objectif était de remplir sa tête et vivre intensément. Jusqu’au jour où …. elle accepte enfin, pour la première fois, d’accompagner son amie de passage dans un temple, un temple réformé. Elle reste sourde complètement sourde au sermon l’esprit vagabond. mais paradoxe, a la sortie elle repère et récupère un prospectus annonçant des soirées bibliques le mardi soir dans une brasserie de cette coquette petite ville qu’est St Germain -en-Laye

    LA PARABOLE DES TERRAINS …

    Pourquoi pas J’irais par curiosité se dit-elle. Et elle vient, effectivement, accompagnée de sa fille Astrid. Ursula écoute, écoute avec attention l’orateur et elle est interpellée, transpercée par le message « la parabole des Terrains » Elle se rappelle « c’était tellement fort » et elle repart persuadée qu’elle n’est pas un bon terrain…Cette pensée ne la quitte plus. Dieu aurait-il ouvert son cœur ? Elle s’accroche aux soirées du mardi et y entraîne toute sa famille dans le sillage et ils viennent et reviennent tour à tour, le gendre, la fille, les fils puis le mari… Mais Philippe reste très cartésien, pour lui, ce ne sera que de temps en temps …Ursula commence alors à lire la Bible, régulièrement, y puise apaisement, encouragements, conseils, et très vite dans son cœur naissent de nouveaux désirs et une conviction et c’est plus fort qu’elle, elle doit parler autour d’elle de cette paix nouvelle qui l’envahit.

    TEMOIGNER, INVITER, RASSEMBLER, PARTAGER, ET ACCUEILLIR

    La vie trépidante perd de sa saveur, elle ralentit le rythme, devient plus calme, plus posée, plus sereine et décide de faire quelque chose de sa vie, « donner un nouvel éclat à ma vie avec de nouvelles priorités, voilà ce que je veux ».aimait-t-elle à dire. « Témoigner, inviter,, rassembler, , partager, accueillir, autour de la Parole de Dieu, en ouvrant sa maison, en ouvrant son salon »… et le projet voit le jour. Elle organise des concerts, des rencontres, des réunions conduite par le pasteur de son église. On se souvient, du salon comble un certain soir de juin des notables venus de communes avoisinantes, des communes comme on dit bon chic, bon genre ! et l’auditoire dans sa majorité touché….on se souvient aussi d’un cycle de café conférence toujours dans ce même salon toujours animés par le pasteur (petite confidence entre nous le pasteur n’était autre que Vincent Esterman, qui arrivait avec sa petite équipe, Vincent que vous retrouvez chaque mardi sur ce plateau et qui parlera tout à l’heure des salons qui s’ouvrent ici aussi dans l’ouest de l’Ile).

    PLUS DE TOUT …

    Depuis sa rencontre avec Jésus, Ursula reconnaît que tout va mieux i« j’ai plus de tout. Moins de timidité plus d’audace, plus de paix, plus de joie, moins d’ndifférence. Ma vie a changé mais quel gâchis d’avoir vécu tant d’années sans me préoccuper du spirituel. Maintenant c’est plus pour Dieu et moins pour moi. »

    TEL UN AIMANT …

    Attirée tel un aimant, le dimanche matin, elle se lève tôt et file avant le culte aux abords du jardin du Luxembourg qui jouxte la salle, elle va à la rencontre des autres une heure durant pour leur parler et les inviter « Je suis bien accueillie. j’ai des promesses… plusieurs m’ont dit qu’ils viendraient et je crois à leur venue un jour prochain au milieu de nous ». Écoute, je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai un repas avec lui et lui avec moi » Ap.3:20. « Ce verset m’a parlée pourquoi ne parlerait-il pas à d’autres ? » et c’es vrai plusieurs personnes ont débarqué au milieu de nous parfois le temps d’un culte, parfois pour deux, parfois plus, et certains sont restés. Dieu attire et il a toujours le dernier mot. L’histoire d’ursula est une histoire d’aujourd’hui qui nous montre que nous avons un Dieu agissant, Dieu en action . Ursula est devenue une femme hospitalière, hospitalière pour son prochain … une Lydie des temps modernes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique