•  
    EFSF -ILE DE LA REUNION - SAINT-DENIS - "METTRE DIEU AU CENTRE DE NOTRE FAMILLE "" - En tant que parents, comment pouvons-nous vivre pleinement notre vie chrétienne au sein de notre foyer ? Comment aider nos enfants à connaître et aimer Jésus ? Une approche pratique et concrète pour ceux qui cherchent à mettre Dieu au centre de leur famille. Cette soirée formation sera conduite par Denise Esterman A ne pas manquer - MERCREDI 26 AOUT 18H30 Salle de conférence 34, rue Mazagran - SOIREE OUVERTE A TOUS

     

    EFSF - ECHOS - C’est autour de Deutéronome 6 v.5à 9 et psaumes 78 v3 à11 que s’est articulée la « formation parents » proposée par Denise à l’église Malgache de Saint-Denis ce mercredi. Il nous a été rappelés combien il est important pour les familles de vivre quelque chose de spirituel ensemble « Elever ses enfants dans les voies du Seigneur ça n’arrive pas tout seul, cela doit être planifié, discuté afin que les parents, soient unis dans leurs démarches »– Une soirée studieuse avec une quinzaine « d’élèves » et au passage, un grand merci à J. Andrianarivo lequel, durant presque deux heures a joué les traducteurs. Le mot de la fin : « Dieu doit être un membre de la famille , faire partie de la famille »…

     


    votre commentaire
  • Le trône de la grâce LE TRONE DE LA GRACE

     

    Texte : 2 Corinthiens 12 :7-10

     

     

     

    L’apôtre Paul est très franc.

    Il raconte ces révélations mais parle aussi d’un combat qu’il a connu avec ce qu’il appelle « une écharde dans la chair » OU encore « un ange de Satan ».

    Et Paul dit carrément que le but de cette attaque du diable était de le « souffleter »… littéralement, « me mettre des coups de poings »

    De quoi parlait-il ?

    Certains commentateurs pensent qu’il faisait référence à ses problèmes de vu.

    MAIS ce qui suit nous donne une indication que c’était véritablement un ange de Satan qui le harcelait et qui produisait des faiblesses, des outrages, des calamités, des persécutions, des détresses.

    Nous pouvons comprendre pourquoi il a crié vers Dieu pour l’éloigner de lui.

     

    3 fois Paul a crié pour en être délivré.

    « Seigneur, chasse cet agent de Satan qui m’agresse avec des coups de poing ! »

    Dieu ne répond pas la première fois, ni la deuxième fois.

    Paul recommence, il crie avec urgence « Seigneur, chasse cet agent de Satan qui m’agresse ! »

    Et Dieu lui répond,

    « NON, parce qu’à travers ce que tu vis, tu vas découvrir la toute suffisance de ma grâce. 

    Je dois te permettre de subir ces difficultés pour que tu puisses apprendre la puissance de ma grâce dans ta vie. »

    C’est étonnant !

    Dieu manipule Satan pour que Paul devienne puissant dans son combat contre Satan.

    C’est l’école de Dieu.

    C’est comme faire de la musculation. ON va au gymnase pour se faire mal.

    Pour soulever les poids, le premier c’est facile mais après 3 c’est difficile et le corps proteste « arrête, tu me fais mal ! ». Les bras « Mais qu’est-ce que tu nous fais ! ». Quand on arrive au point où la faiblesse se manifeste, c’est à ce moment qu’il faut continuer si on veut que tes muscles deviennent plus forts.

    En anglais il y a une expression qu’on pourrait traduire en français « pas de gain sans chagrin » (no pain, no gain).

    Dans les dures épreuves que Paul a subi, que Satan a provoqué, que Dieu a permis, il allait devenir plus fort.

    Il allait découvrir pour sa vie, la puissance de la grâce.

    MAIS est-ce qu’il ne faut pas être maso pour réagir comme Paul, quand il dit,

    « C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages etc… »

    Il serait alors comme le fou qui se tape sur la tête avec un gros bâton. Quand on lui dit, Pourquoi tu fais ça il répond, parce que ça fait tellement de bien quand j’arrête.

    Quand Dieu lui a parlé « Ma grâce te suffit, ma puissance s’accomplit dans la faiblesse »

    Paul s’est dit, « il me faut cette puissance, la puissance de Christ qui repose sur moi. »

    Donc, en ce qui nous concerne, ce que nous traversons est la clé de notre puissance spirituelle,

    SI nous apprenons à recevoir la grâce de Dieu.

    Alors la question se pose, comment aller chercher la grâce de Dieu quand on est face au défi de la vie ?

    OU ALLER CHERCHER LA GRACE

    Il y a un lieu où nous pouvons aller chercher cette grâce … cela s’appelle le trône de la grâce

    Hébreux 4 :16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce pour être secourus dans nos besoins.

    Mais est-ce que nous connaissions le chemin qui mène au trône de la grâce Dieu ?

    Si nous apprenons le chemin qui mène au trône de la grâce, nous pouvons nous y rendre quand nous le voulons.

    Le chemin qui mène au trône de la grâce est la foi.

    « C’est par la grâce que vous êtes sauvé par le moyen de la foi ». Ephésiens 2 :8 FOI et GRACELa foi nous permet de faire 4 choses par rapport au trône de la grâce selon Hébreux 4 :16

    1. Nous approcher

    Dans les moments d’épreuves Dieu semble loin. Quand il n’y a pas de réponse à la prière on crie « Dieu vient à mon secours ».

    Mais celui qui doit bouger c’est toi !

    Dieu te répond « Viens chercher mon secours »

    Le problème de Dieu qui semble distant ne vient pas de lui.

    Il s’est approché de nous. Maintenant à nous de nous approcher de lui par la foi.

    Mt 8 :1-3

    Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivait. Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui et dit, « Seigneur si tu le veux, tu peux me rendre pur » Jésus étendit la main et le toucha et dit « Je le veux, sois pur. Aussitôt, il fut purifié de sa lèpre. »

    Cet homme savait que Jésus pouvait le guérir MAIS est-ce qu’il voulait le guérir ? Il s’est approché avec son problème de santé et son doute et la réponse était OUI !

    Ce qui est extraordinaire, c’est que ce trône de Dieu,

    que nous verrons de nos yeux un jour quand nous serons dans la gloire, ce trône nous est disponible dès aujourd’hui si nous nous approchons par la foi.

    Il peut et il veut !

    S’approcher c’est passer du temps dans la prière et la louange et réaffirmer les promesses que Dieu nous fait dans sa Parole.

    1. Avoir de l’assurance

    Avoir de l’assurance c’est d’en être convaincu.

    Ce n’est pas s’approcher timidement, craintivement.

    Assurance ce n’est pas l’arrogance. C’est savoir à qui nous avons à faire.

    Quand un jeune va pour sont premier entretien d’embauche. Il ne va pas avec assurance. Il ne connaît pas celui vers qui il va. Il va avec son cœur qui bat fort. Il sent le stresse. « J’espère que cela va bien se passer. »

    Mais si ce jeune veut emprunter la voiture de son père, il s’approche avec plus d’assurance…c’est son père

    1. Obtenir miséricorde

    Avec la foi, il obtient la miséricorde.

    S’il y a une chose sur lequel nous pouvons compter absolument c’est la miséricorde de Dieu. Nous ne méritons rien sauf le jugement.

    Ma seule chance d’hériter la vie éternelle c’est que Dieu soit miséricordieux.

    Cette miséricorde produit sa compassion, sa bienveillance envers moi et je peux l’obtenir chaque fois que je me rends au trône de la grâce.

    C’est comme aux USA, quand tu vas dans un resto tu paies une fois ton Coca et tu peux retourner autant de fois que tu veux. C’est pareil pour le café, ils appellent cela la choppe sans fond.

    Chaque fois que tu te rends à la fontaine de la grâce de Dieu, tu peux remplir ta coupe gratuitement. C’est fabuleux !

    1. Trouver la grâce

    Le mot « trouver » la grâce est intéressant.

    Pour trouver quelque chose il faut chercher.

    On a souvent l’impression que la grâce arrive d’une façon imprévisible et arbitraire.

    MAIS Dieu met sa grâce à la disposition de celui qui la veut et qui la cherche pour qu’elle se manifeste dans les circonstances de sa vie.

    Quand Jésus nous demande de prier

    « Donne-nous aujourd’hui, notre pain quotidien » …

    …c’est l’attente chaque jour pour que la grâce de Dieu se manifeste dans notre quotidien.

    C’était une référence à la manne qui tombait chaque matin dans le désert pour nourrir le peuple d’Israël. Il fallait chercher son pain chaque matin.

    Pour « trouver la grâce », nous allons donc à la boulangerie du Trône de la Grâce chaque matin pour chercher notre pain quotidien.

    Je cherche dans mon quotidien ce que Dieu a fait.

    Je cherche cette grâce auprès du trône de la grâce et je la trouve dans mon quotidien.

    Je suis dans l’attente du miracle.

    Attends-toi a quelque chose chaque jour de la part de Dieu.

    Il y aura des jours où il n’y aura rien de particulier mais en toi cela réveillera la foi dans un Dieu qui se manifeste dans ta vie.

    « Ma grâce te suffit » Dieu a dit à Paul et Paul était content.

    Il a arrêté de prier « Dieu délivre moi de cet ange de Satan. »

    Il a compris comment Dieu agit. Il a compris la grâce de Dieu.


    votre commentaire
  • Le trône de la grâce LE TRONE DE LA GRACE

     

    Texte : 2 Corinthiens 12 :7-10

     

     

     

    L’apôtre Paul est très franc.

    Il raconte ces révélations mais parle aussi d’un combat qu’il a connu avec ce qu’il appelle « une écharde dans la chair » OU encore « un ange de Satan ».

    Et Paul dit carrément que le but de cette attaque du diable était de le « souffleter »… littéralement, « me mettre des coups de poings »

    De quoi parlait-il ?

    Certains commentateurs pensent qu’il faisait référence à ses problèmes de vu.

    MAIS ce qui suit nous donne une indication que c’était véritablement un ange de Satan qui le harcelait et qui produisait des faiblesses, des outrages, des calamités, des persécutions, des détresses.

    Nous pouvons comprendre pourquoi il a crié vers Dieu pour l’éloigner de lui.

     

    3 fois Paul a crié pour en être délivré.

    « Seigneur, chasse cet agent de Satan qui m’agresse avec des coups de poing ! »

    Dieu ne répond pas la première fois, ni la deuxième fois.

    Paul recommence, il crie avec urgence « Seigneur, chasse cet agent de Satan qui m’agresse ! »

    Et Dieu lui répond,

    « NON, parce qu’à travers ce que tu vis, tu vas découvrir la toute suffisance de ma grâce. 

    Je dois te permettre de subir ces difficultés pour que tu puisses apprendre la puissance de ma grâce dans ta vie. »

    C’est étonnant !

    Dieu manipule Satan pour que Paul devienne puissant dans son combat contre Satan.

    C’est l’école de Dieu.

    C’est comme faire de la musculation. ON va au gymnase pour se faire mal.

    Pour soulever les poids, le premier c’est facile mais après 3 c’est difficile et le corps proteste « arrête, tu me fais mal ! ». Les bras « Mais qu’est-ce que tu nous fais ! ». Quand on arrive au point où la faiblesse se manifeste, c’est à ce moment qu’il faut continuer si on veut que tes muscles deviennent plus forts.

    En anglais il y a une expression qu’on pourrait traduire en français « pas de gain sans chagrin » (no pain, no gain).

    Dans les dures épreuves que Paul a subi, que Satan a provoqué, que Dieu a permis, il allait devenir plus fort.

    Il allait découvrir pour sa vie, la puissance de la grâce.

    MAIS est-ce qu’il ne faut pas être maso pour réagir comme Paul, quand il dit,

    « C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages etc… »

    Il serait alors comme le fou qui se tape sur la tête avec un gros bâton. Quand on lui dit, Pourquoi tu fais ça il répond, parce que ça fait tellement de bien quand j’arrête.

    Quand Dieu lui a parlé « Ma grâce te suffit, ma puissance s’accomplit dans la faiblesse »

    Paul s’est dit, « il me faut cette puissance, la puissance de Christ qui repose sur moi. »

    Donc, en ce qui nous concerne, ce que nous traversons est la clé de notre puissance spirituelle,

    SI nous apprenons à recevoir la grâce de Dieu.

    Alors la question se pose, comment aller chercher la grâce de Dieu quand on est face au défi de la vie ?

    OU ALLER CHERCHER LA GRACE

    Il y a un lieu où nous pouvons aller chercher cette grâce … cela s’appelle le trône de la grâce

    Hébreux 4 :16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce pour être secourus dans nos besoins.

    Mais est-ce que nous connaissions le chemin qui mène au trône de la grâce Dieu ?

    Si nous apprenons le chemin qui mène au trône de la grâce, nous pouvons nous y rendre quand nous le voulons.

    Le chemin qui mène au trône de la grâce est la foi.

    « C’est par la grâce que vous êtes sauvé par le moyen de la foi ». Ephésiens 2 :8 FOI et GRACELa foi nous permet de faire 4 choses par rapport au trône de la grâce selon Hébreux 4 :16

    1. Nous approcher

    Dans les moments d’épreuves Dieu semble loin. Quand il n’y a pas de réponse à la prière on crie « Dieu vient à mon secours ».

    Mais celui qui doit bouger c’est toi !

    Dieu te répond « Viens chercher mon secours »

    Le problème de Dieu qui semble distant ne vient pas de lui.

    Il s’est approché de nous. Maintenant à nous de nous approcher de lui par la foi.

    Mt 8 :1-3

    Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivait. Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui et dit, « Seigneur si tu le veux, tu peux me rendre pur » Jésus étendit la main et le toucha et dit « Je le veux, sois pur. Aussitôt, il fut purifié de sa lèpre. »

    Cet homme savait que Jésus pouvait le guérir MAIS est-ce qu’il voulait le guérir ? Il s’est approché avec son problème de santé et son doute et la réponse était OUI !

    Ce qui est extraordinaire, c’est que ce trône de Dieu,

    que nous verrons de nos yeux un jour quand nous serons dans la gloire, ce trône nous est disponible dès aujourd’hui si nous nous approchons par la foi.

    Il peut et il veut !

    S’approcher c’est passer du temps dans la prière et la louange et réaffirmer les promesses que Dieu nous fait dans sa Parole.

    1. Avoir de l’assurance

    Avoir de l’assurance c’est d’en être convaincu.

    Ce n’est pas s’approcher timidement, craintivement.

    Assurance ce n’est pas l’arrogance. C’est savoir à qui nous avons à faire.

    Quand un jeune va pour sont premier entretien d’embauche. Il ne va pas avec assurance. Il ne connaît pas celui vers qui il va. Il va avec son cœur qui bat fort. Il sent le stresse. « J’espère que cela va bien se passer. »

    Mais si ce jeune veut emprunter la voiture de son père, il s’approche avec plus d’assurance…c’est son père

    1. Obtenir miséricorde

    Avec la foi, il obtient la miséricorde.

    S’il y a une chose sur lequel nous pouvons compter absolument c’est la miséricorde de Dieu. Nous ne méritons rien sauf le jugement.

    Ma seule chance d’hériter la vie éternelle c’est que Dieu soit miséricordieux.

    Cette miséricorde produit sa compassion, sa bienveillance envers moi et je peux l’obtenir chaque fois que je me rends au trône de la grâce.

    C’est comme aux USA, quand tu vas dans un resto tu paies une fois ton Coca et tu peux retourner autant de fois que tu veux. C’est pareil pour le café, ils appellent cela la choppe sans fond.

    Chaque fois que tu te rends à la fontaine de la grâce de Dieu, tu peux remplir ta coupe gratuitement. C’est fabuleux !

    1. Trouver la grâce

    Le mot « trouver » la grâce est intéressant.

    Pour trouver quelque chose il faut chercher.

    On a souvent l’impression que la grâce arrive d’une façon imprévisible et arbitraire.

    MAIS Dieu met sa grâce à la disposition de celui qui la veut et qui la cherche pour qu’elle se manifeste dans les circonstances de sa vie.

    Quand Jésus nous demande de prier

    « Donne-nous aujourd’hui, notre pain quotidien » …

    …c’est l’attente chaque jour pour que la grâce de Dieu se manifeste dans notre quotidien.

    C’était une référence à la manne qui tombait chaque matin dans le désert pour nourrir le peuple d’Israël. Il fallait chercher son pain chaque matin.

    Pour « trouver la grâce », nous allons donc à la boulangerie du Trône de la Grâce chaque matin pour chercher notre pain quotidien.

    Je cherche dans mon quotidien ce que Dieu a fait.

    Je cherche cette grâce auprès du trône de la grâce et je la trouve dans mon quotidien.

    Je suis dans l’attente du miracle.

    Attends-toi a quelque chose chaque jour de la part de Dieu.

    Il y aura des jours où il n’y aura rien de particulier mais en toi cela réveillera la foi dans un Dieu qui se manifeste dans ta vie.

    « Ma grâce te suffit » Dieu a dit à Paul et Paul était content.

    Il a arrêté de prier « Dieu délivre moi de cet ange de Satan. »

    Il a compris comment Dieu agit. Il a compris la grâce de Dieu.


    votre commentaire
  •  
    EFSF - MISSION -  Le pasteur Vincent sera en mission à Madagascar du 25 au 30 août et  du 17 au 29 septembre - Plus de détails bientôt
     
     EFSF - MINISTERE EN DEPLACEMENT - Le pasteur Vincent était en déplacement cette semaine à Madagascar à l'invitation du pasteur Jules - - Ces images valent un commentaire. "J’ai passé 4 jours dans la capitale de Madagascar, Tananarive, à l’invitation du pasteur Jules - J’ai pu prendre la parole lors d'une conférence de pasteurs m'adressant à 1, 200 personnes en matinée tandis que mon bon ami, pasteur Jules, a parlé dans l'après-midi à la mission d'évangélisation devant 7000 personnes. Le Pasteur Jules est un homme remarquable. Il a apporté un réveil dans cette île , père spirituel de plus de 3000 pasteurs à travers le pays - On estime qu'il y a 2 millions de personnes qui sont venus à Christ par l'intermédiaire de son ministère et se trouve aujourd’hui dans des églises. Il a parlé simplement mais avec puissance et les foules qui sont venues pour l'écouter avec enthousiasme. Le programme musical était d’une grande qualité. Les meneurs de louange ont « allumé » la foule et tous semblaient connaître les chants et les gestes. C’était un beau spectacle! L'amphithéâtre a été ébranlé et de ma place du premier rang j'ai vécu ce moment avec grand plaisir de voir autant de ferveur. En septembre, avec le pasteur Jules, j’aurai beaucoup de joie à retrouver cette ile pour une tournée dans les principales villes pour y amener l'Evangile de l'amour de Jésus". (album de Narindrampamonjena Rakotonirina. - Antsahamanitra.)


    votre commentaire
  • LA GRACE DE DIEU 

    UN SOLEIL QUI BRILLE

     

     

     

     

    La grâce de Dieu est une force très active dans la vie d’un être humain.

    S’il fallait définir ce qu’est la grâce de Dieu je dirais que c’est Dieu agissant, Dieu à l’œuvre.

    Cette grâce est aussi puissante dans une vie que l’effet de la météo sur la terre…

    Pour comprendre l’effet de la grâce de Dieu dans une vie, Jésus établie un parallèle avec trois forces de la nature : la pluie, le soleil, et le vent.

    Matthieu 5 :45 «Car le Père fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »

    Nous ne pouvons pas produire le soleil ni la pluie.  Nous ne pouvons que les recevoir, les accueillir.

    C’est le cas pour la grâce.

    Nous avons vu que la grâce agit come la pluie sur un sol aride, sec. Cette grâce adoucit le cœur et le rend réceptif pour accueillir la semence.

    MAIS la grâce de Dieu agit également comme le soleil.

    LA GRACE DE DIEU COMME LES RAYONS DU SOLEIL

    Dieu qui éclaire les hommes est un des thèmes les plus importants de toute la Bible, ancien testament comme nouveau testament.

    Jésus a dit de lui-même. « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie. » Jean 8 :12

    Dans un passage important dans sa seconde lettre aux Corinthiens, Paul utilise l’image de LA LUMIERE pour expliquer l’expérience du salut qui se produit dans le cœur de l’être humain pour connaître Jésus. 2Corinthiens 4 :4-6

    V4 « Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ qui est l’image de Dieu. (v5…)

    V6 Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera au sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. »

    La conversion à Christ c’est Dieu qui fait briller sa lumière dans ton cœur.

    LA LUMIERE QUI BRILLE, C’EST COMPRENDRE

    Nous avons vu que la pluie adoucit le cœur dur MAIS la lumière éclaire l’intelligence

    Le dieu de ce monde (le diable) aveugle l’intelligence.

    Les non croyants de sont pas des gens mauvais…ils sont des gens aveuglés.

    Les gens aveugles n’arrivent pas à voir. Tu peux essayer d’expliquer avec des mots, mais ça reste des mots.

    Avez-vous fait l’expérience de parler avec quelqu’un de votre foi en Dieu et la personne te regarde comme si tu leur parlais en chinois.

    Tu leur expliques des choses belles est importantes MAIS ils ne comprennent pas un mot.

    L’intelligence de l’homme qui commence à comprendre la réalité de Dieu est un vrai miracle.

    LA GRACE CHASSE L’AVEUGLEMENT

    La grâce peut chasser l’aveuglement spirituel PROGRESSIVEMENT comme une ampoule écolo. Elle met du temps pour atteindre toute sa luminosité.

    MAIS la grâce peut aussi venir SOUDAINEMENT…comme dans le cas de la conversion de Paul.

    Il était totalement aveugle pensant faire la volonté de Dieu en persécutant et en tuant les chrétiens. Après sa conversion c’est lui-même qui a reconnu son aveuglement.

    Le ministère de Paul serait tellement marqué par la grâce de Dieu que maintenant éclairé, il éclaire les autres.

    Quand je prêche à des personnes non croyantes, c’est ce que je cherche…la grâce qui leur ouvre les yeux…et on voit la lumière sur les visages.

    Les gens montrent toujours ce qu’ils ressentent.

    Quels sont les signes de quelqu’un fatigué, qqn qui a du retard, qqn qui a faim, qqn de stressé, qqn qui est ennuyé ?

    La conversion, c’est un homme ou une femme qui est éclairé par Dieu.

    Et il y a des signes visibles quand cette lumière commence à pénétrer.

    Si tu veux apprendre à travailler avec Dieu, il faut apprendre à discerner les signes de quelqu’un touché par la grâce de Dieu, quelqu’un qui est en train de recevoir la lumière.

    LE BRIGAND SUR LA CROI

    Les 4 évangiles parlent des deux brigands qui étaient crucifiés avec Jésus.

    Matthieu relate que les deux hommes se moquaient de Jésus comme tous les autres au pied de la croix

    …les Pharisiens, les scribes, les soldats romains et la foule Mt 27 :44

    MAIS, Luc dans sa version de la crucifixion de Jésus, décrit l’éveil spirituel d’un des brigand…une lumière qui brille dans son entendement.

    Luc 23 :39-43

    Les deux hommes crachent leurs injures MAIS tout d’un coup l’un d’entre eux se tait.

    Il regard le visage de Jésus

    La lumière commence à l’éclairer, lui qui était complètement plongé dans les ténèbres.

    Son éveil spirituel sera marqué par 3 changements d’attitude :

    1. « NE CRAINS-TU PAS DIEU ? » v40

    Il crie cela subitement à l’autre brigand.

    Tout d’un coup il devient conscient de Dieu

    Cela est tout autre chose de simplement croire en Dieu

    Il se rend compte que Dieu l’observe

    Il réalise qu’il va devoir rendre des comptes à Dieu

    Il comprends qu’il y a des conséquences à tout ce qu’il a fait.

    Le brigand sur la croix devient conscient de la réalité de Dieu…

         C’est la conscience de Dieu

           Il peut le prier, il peut connaître sa présence,

           Il peut être bénit par Dieu, il peut entendre sa voix.

           Il peut connaître sa protection. Il peut être conduit par Dieu

    Un éveil spirituel commence par la conscience de Dieu

    1. « POUR NOUS, C’EST JUSTICE, CAR NOUS RECEVONS CE QU’ONT MERITE NOS CRIMES » v41

    L’éveil spirituel vient avec une prise de conscience de la personne que je suis.

    L’homme inconverti, non éclairé, est aveugle par rapport à la personne qu’il est.

    C’est comme le couple qui divorce et qui se trouve devant le juge pour la dernière fois. Le juge espère toujours une réconciliation et dit à l’homme, « ne pouvez-vous pas comprendre les erreurs que vous avez faites ? ».

    L’homme répond, j’ai beaucoup réfléchi sur cette question et j’ai compris que j’ai fait 3 erreurs. La première c’était de l’épouser, elle, la seconde c’était de la supporter pour tout se temps et la troisième de ne pas l’avoir divorcé plus tôt.

    L’homme qui n’est pas éclairé verra toujours la source du problème chez l’autre.

    Comme l’homme qui ne se lavait jamais qui se plaint de ne pas avoir beaucoup d’amis. Il dit « Tu sais, je trouve les collègue plutôt distant. Ils ne sont pas très chaleureux. Ils ne prennent jamais le temps pour parler. » Il pense que le problème est chez les autres. Si seulement il pouvait réaliser que le vrai problème c’est lui ! Ce serait tellement facile de régler le problème. Il commence a prendre une douche tous les jours, mettre un bon déodorant, un peu d’après rasage et tout change.

    Dans l’histoire du Fils Prodigue que Jésus a raconté

    C’est seulement quand le jeune devient honnête avec lui-même qu’il peut prendre le chemin du retour vers son père.

    En retrouvant son père il ne cherche pas à se justifier.

    Il n’a pas dit, « Ecoute, papa, il faut que tu comprennes. Ce n’est pas simple de grandir dans une famille aisée.

    NON, il a dit, « Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. »

    Etre conscient de la personne que tu es et des choses que tu as faites,

    ne cherchant pas à te justifier est un signe d’EVEIL SPIRITUEL

    Donc, le deuxième signe c’est L’HUMILITE…d’être honnête avec soi-même

    C’est vouloir apprendre, écouter, se remettre en question accepter de changer

    1. « SOUVIENS-TOI DE MOI QUAND TU VIENDRAS DANS TON ROYAUME » v42

    Quel contraste entre les deux brigands maintenant !

    Celui non éclairé demande à Jésus, « Sauve-toi toi-même et sauve-nous ! »

    Son seul souci, c’est de sauver sa peau pour continuer sa pauvre vie de voleur.

    Il est terrestre. Il veut descendre.

    MAIS le brigand éclairé veut monter. Il est surtout concerné par la vie éternelle.

    Ecclésiaste 3 :11 nous dit que Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité.

    Il est fait pour penser à l’éternité

    MAIS le diable fait tout pour sortir l’éternité de la pensée de l’homme.

    Il le fait surtout par le MATERIALISME.

    Le matérialiste ne pense quand la vie terrestre et temporelle. Sa dimension spirituelle, éternelle est éteinte.

    C’était le cas pour les deux brigands pendant toute leur carrière criminelle. Ils ne pensaient qu’aux biens des autres et comment les voler.

    Maintenant, pour l’homme éclairé son grand souci n’est pas de sauver sa peau mais de connaître le ciel et la présence de Jésus.

    La lumière qui a brillait dans son cœur a remis l’ETERNITE dans son cœur…

    c’est ça la GRACE, l’œuvre de DIEU.

    Maintenant touché par la grâce de Dieu il est attiré à Jésus et veut être dans son royaume avec lui.

    Quand cette lumière brille dans ton cœur tu vois un autre monde qui s’ouvre à toi, un autre Royaume, une autre vie.

    Quand j’allais à la pêche sur la plage à Sydney je me levais de bonne heure. Je commençais à pécher vers 4h30 et j’assistais à la levée du jour. Quel moment incroyable !

    J’arrive sur la plage et il fait nuit. Je suis englouti par le noir. Mais quand la première lueur du jour apparaît c’est juste une ligne très fine à l’horizon. Les objets commencent à apparaître et on voit les formes. Les couleurs changent toutes les quelques minutes et c’est à ce moment que les poissons mordent. On ne voit toujours pas le soleil mais progressivement la lumière du jour remplit le ciel. Au début on ne voit pas le soleil, seulement ses effets. Tout d’un coup il sort de la mer. Au début on peut l’observer mais très vite il devient une boule de feu trop puissant pour les yeux. Il brule rapidement toute la brume du matin, la rosé disparaît. Maintenant la lumière domine tout. Les ténèbres sont chassées.

    LA REPONSE DE JESUS

    Quand le brigand a manifesté un profond réveil spirituel Jésus lui a fait une promesse extraordinaire :

    « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi au paradis. » v43

    Jésus est prêt à dire cela à beaucoup de personnes aujourd’hui.

    Le brigand éclairé n’a pas connu un changement dans ces circonstances. Le vrai changement a eu lien EN lui.

    Quelques minutes plus tard il allait mourir au coté de Jésus. Mais il est mort avec la promesse du paradis.

     

     

     


    votre commentaire
  • GRACE DE DIEU 1 – LA PLUIE DU CIEL

    (Les messages du dimanche - Vincent Esterman)

     

     

    Ephésiens 2 :8 « Car, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. »

    C’est un verset fondamental pour comprendre comment une personne reçoit le salut de la part de Dieu.

    Il y a trois aspects clés dans cette déclaration :

    1. Le salut ne vient pas de nous. Nous ne pouvons pas l’atteindre part nous même. Le salut est le résultat de l’œuvre de Dieu dans le cœur d’un être humain.

     

    1. Le salut est un DON de Dieu. Il est accordé librement par Dieu. Il ne peut être mérité ni gagné. Il n’est pas un dû.

     

    1. Le salut est reçu par la foi. Pour être sauvé l’homme a besoin de répondre à Dieu.

    Si tu veux recevoir de la part de Dieu et apprendre à travailler avec Dieu la notion de GRACE doit être comprise.

    Le mot GRACE est un mot qui peut avoir plusieurs sens :

    Le mot grec traduit « grâce » dans le nouveau testament est le mot « charis ».

    Le premier sens séculier de ce mot

    parlait d’une qualité chez une personne… « Elle se comporte avec une certaine grâce et élégance »

    C’est une qualité qui fait que la personne sorte du lot.

    Dans les médias, ils parlent d’un personnage « charismatique »…ce n’est pas forcément une personne qui parle en langues.

    Le sens de « charis » a ensuite évolué.

    On l’utilisait pour parler de la gentillesse et de la bonté.

    On montrait le « charis » par la faveur et la bonté qu’on manifestait pour le plaisir d’un autre.

    DANS LE SENS BIBLIQUE DE CE MOT

    il y a plusieurs nuances.

    Dans le sens général, il s’agit de toute l’attitude et l’activité de Dieu envers les hommes… « la grâce »

    MAIS ce même mot est utilisé pour parler d’un acte précis de Dieu… « une grâce »

    Il peut y avoir…

    1. Une « œuvre de grâce » C’est Dieu qui agit sur le cœur d’un être humain pour l’attirer à Jésus, et dans sa vie pour le transformer à l’image de Jésus.

                    Nous sommes Son ouvrage. Ephésiens 2 : 4,5,10

    1. On peut être dans un « état de grâce ». On rentre dans cet « état de grâce » par la foi et on peut y demeurer.

    Paul parle de « cette grâce dans laquelle nous demeurons ferme » Romains 5 :2

    1. Ensuite, il y a « la puissance de la grâce » pour exercer le ministère.

    Ce sont les dons et les capacités que nous avons reçu pour servir Dieu                 Ephésiens 3 :7

    1. Et il y a « les paroles de grâce » que nous prononçons pour faire du bien à nos auditeurs et nos interlocuteurs. Ephésiens 4 :29

    Pour comprendre la grâce de Dieu, comment Dieu agit, la Bible nous donne trois images :

    La pluie du ciel,

    un soleil qui brille

    et le vent qui souffle

    LA GRACE DE DIEU COMME LA PLUIE DU CIEL

    Jésus a parlé de cette pluie du ciel dans Matthieu 5 :45

    « votre Père qui est dans le ciel…fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »

    L’épitre aux Hébreux nous parle de l’effet de cette grâce qui tombe comme la pluie :

    Hé 6 :7 « Lorsqu’une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu. »

    Adélaïde, la ville en Australie où nous habitions, est une ville aux portes du désert australien et connaît souvent des temps de sécheresse.

    Essayer de faire un beau jardin est presqu’impossible. La terre est aride, dure et il est difficile de faire pousser des belles plantes. Dans ces périodes il y a des restrictions d’eau tu ne peux pas arroser ton jardin. L’herbe n’est pas verte. Elle est jaune et rien ne pousse sauf les mauvaises herbes.

    Pour les arracher on n’y arrive pas parce qu’on arrache que la partie visible. Les racines restent dans la terre comme dans du ciment.

    Il y en a ceux qui, excédés, mettent du gazon artificiel, en plastique. Mais cela paraît tellement artificiel que ce n’est pas beau.

    MAIS quand les pluies arrivent enfin tout change. La couleur de l’herbe passe du jaune au vert. Elle commence à pousser. La terre devient souple. On peut la travailler. Les mauvaises herbes sortent facilement. On peut planter toutes les belles plantes et les fleurs apparaissent.

    La pluie du ciel qui tombe d’une façon persistante chasse la dureté de la terre.

    Quand la grâce de Dieu tombe comme la pluie continue du ciel, elle chasse la dureté dans le cœur d’un homme.

    Son cœur devient souple, humble, malléable et réceptif à la semence.

    LE CŒUR DUR

    Jésus a condamné les pharisiens, les responsables religieux de son époque, parce qu’ils avait un cœur dur.

    Ils étaient remplis de jugement. Ils ne manifestaient pas la grâce de Dieu.

    Et sur leur cœur dur ils mettaient le gazon artificiel que tout le monde pouvait voir que c’était du faux.

    Une chose que je ne peux pas supporter c’est des chrétiens qui ont le cœur dur.

    Ils essaient de le cacher avec un amour artificiel. Mais on le voit tout de suite.

    Ceux qui ont le cœur dur aiment critiquer, juger les autres.

    Il n’y a pas la preuve de cette pluie du ciel qui adoucit le cœur.

    MAIS quand il y a la grâce, comme la pluie, c’est l’œuvre de Dieu, cela produit de la bonté et d’une vraie gentillesse et une compassion.

    LES ALLIANCES

    C’était l’ancienne alliance…les 10 commandements qui étaient écrits sur des tablettes de pierres dures.

    Ce n’était que des jugements.

    MAIS la nouvelle alliance, c’est Dieu qui écrit ses lois sur les cœurs

    Ezéchiel a prophétisé Ezech11 :19

    « Je leur donnerai un même cœur et je mettrai en vous un esprit nouveau. J’ôterai de leur corps le cœur de pierre et je leur donnerai un cœur de chair. »

    MAIS si la grâce de Dieu n’agit pas nous resterons avec des commandements sur une tablette de pierre.

    Que notre prière sois « Seigneur, révèle toute dureté de cœur qui est en moi et arrose moi de la pluie du ciel pour que je sois tendre et bon avec tous. »

    JEAN, LE FILS DE TONNERRE

    Jésus a appelé Jean et son frère Jacques, « les fils de tonnerre ».

    Ce n’était pas un surnom mignon.

    Jean était rempli de jugements.

    C’est un choc…Il était tous les jours avec Jésus MAIS ce n’est pas pour cela qu’il n’était pas rempli de jugements.

    Quand un village samaritain a refusé d’accueillir Jésus, Jean pensait que c’était à lui de faire descendre le jugement de Dieu sur tout ce village.

    Luc 9 :54 « Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? »

    Il se prenait pour qui !!! Le prophète Eli ?

    C’était le terroriste chrétien qui voulait tuer ses « ennemis ».

    Il était vexé.

    Parce que son orgueil avait était touché, il était prêt à tuer tous les hommes, les femmes et les enfants dans ce village.

    MAIS les années sont passées et Jean est devenu un autre homme. On l’appelait dans l’église primitive « l’apôtre de l’amour ».

    C’est lui qui a écrit aux chrétiens 1Jean 4 :20

    « Si quelqu’un dit j’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? »

    Il pensait à lui-même, ce qu’il avait été par le passé !

    Comment Jean a-t-il pu connaître un tel changement radical ?

    La grâce, la pluie du ciel a adoucit son cœur dur et insensible.

    Curieusement, dans le début de son Evangile Jean parle de Jésus comme étant la source de la grâce venue du ciel.

    MAIS après ces premières références Jean ne va plus utiliser ce mot « grâce ».

    Il utilise le mot « AGAPE » - l’amour inconditionnel de Dieu.

    Finalement, « grâce » et « agapé » c’est la même chose – c’est un Dieu qui aime et qui communique sa grâce à l’homme.

    Et quand cette pluie tombe, tout devient possible.

     


    votre commentaire
  • EFSF - ILE DE LA REUNION - le dernier message de la série comprendre ce qu’est l’Eglise (*) : "LE FONDEMENT DE L'EGLISE " a été apporté ce dimanche par le Pasteur Vincent «…Jésus en qui nous croyons doit être le fondement de l’église de Jésus Christ » – Qui est le Jésus du Nouveau Testament ? Voici 12 déclarations faites soit pas Jésus lui –même, l’apôtre Paul ou les apôtres qui établissent qui est Jésus et quels sont les éléments essentiels , si on dit je crois en Jésus - un verset est lié à chaque déclaration .


    12 DECLARATIONS FONDAMENTALES CONCERNANT JESUS

    JESUS EST LE MESSIE, celui attendu par Israël depuis des siècles.
    Jean 4 :25 La femme lui dit, « Je sais que le Messie doit venir »
    26 Il dit a la Samaritaine : « Je le suis, moi qui te parle »
    On n’attend quelqu’un d’autre…un autre prophète

    JESUS EST LE FILS UNIQUE DE DIEU, pleinement Dieu, égal au Père
    Jean 5 :18 « … se faisant lui-même égal à Dieu. »
    Jésus déclare publiquement « Le Père et moi, nous sommes un » Jean 17 :22

    JESUS EST LE SEUL INTERMEDIAIRE ENTRE DIEU ET LES HOMMES
    1Tim2 :5 « Car il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme. »

    JESUS EST LE SEUL CHEMIN QUI CONDUIT AU PERE
    Jean 14:6 « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. »

    IL N'Y QUE DANS LE NOM DE JESUS QUE LES HOMMES PUISSENT ETRE SAUVES.
    Actes 4:12 Pierre déclare, « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devions être sauvé. »

    LA VIE ETERNELLE EST RESERVEE EXCLUSIVEMENT A CEUX QUI CROIENT EN JESUS.
    Jean 3 :36 « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

    AUJOURD’HUI, DIEU NE PARLE AUX HOMMES QUE PAR JESUS
    Hébreux 1 :1,2 « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils qu’il a établi héritier de toutes choses… »

    JESUS EST LE SEUL CHEF DE L'EGLISE
    Ephésiens 1 :22 « Dieu a tout mis sous ses pieds et il l’a donné pour chef suprême à l’église. »

    C’EST JESUS QUI A VAINCU LE DIABLE
    Hébreux 2 :14 « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que par la mort il anéantit celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable. »

    TOUT POUVOIR ET AUTORITE DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE ONT ETE DONNE A JESUS
    Matthieu 28 :18 « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre… »

    JESUS EST LA SEULE SOURCE DE GRACE ET DE VERITE DE LA PART DE DIEU
    Jean 1 :16,17 « Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. »

    JESUS REVIENDRA PHYSIQUEMENT SUR TERRE DANS LA GLOIRE POUR CHERCHER LES SIENS
    Matthieu 24 :30, « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire.
    31 Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ses élus des quatre vents depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre. »

     


    votre commentaire
  • CEUX QUI ONT RENCONTRE JESUS
    DANS LES EVANGILES

    Une réflexion apportée par Vincent Esterman

     

    NICODEME

    Texte : Jean 3:1-13

    La rencontre entre Jésus et Nicodème est de première importance pour comprendre la différence entre le religieux et le spirituel. La conclusion que nous pouvons tirer de cet échange est que le religieux ne comprend pas ce qui est spirituel et le spirituel se vit indépendamment du religieux.

    NICODEME LE PHARISIEN
    En tant que pharisien, il est un professionnel du Judaïsme. Il connaît parfaitement bien les Ecritures de l’Ancien Testament et les centaines de lois imposées par les pharisiens à la population.
    Ce sont les Pharisiens qui se sont opposés à Jésus tout au long de son ministère et qui ont demandé sa crucifixion.
    Cependant, Nicolème est une exception. Il reconnaît que Jésus est un envoyé de Dieu. Il manifeste beaucoup de respect en l’appelant « Rabbi » – Maître, docteur.
    Dans ce premier entretien, selon la réponse donnée par Jésus (v12) il semblerait que Nicodème n’ait pas accepté ce que Jésus lui avait dit ! La suite nous montre que le Saint-Esprit a fait son travail dans son cœur et qu’il est devenu un disciple de Jésus.
    Jean 7:45-52 – Nicodème prend timidement la défense de Jésus devant le Sanhédrin.
    Jean 19:39-42 – avec Joseph d’Arimathée, Nicolème prend la responsabilité de l’enterrement du corps de Jésus.

    LE CONTRASTE ENTRE NATUREL ET SPIRITUEL
    PREMIERE NAISSANCE NOUVELLE NAISSANCE v3
    NAITRE D’EAU v5 NAITRE DE L’ESPRIT v5
    NAITRE DE LA CHAIR NAITRE DE L’ESPRIT v6
    LA CONNAISSANCE v10 LES MIRACLES v2
    DOCTEUR D’‘ISRAEL v10 DOCTEUR VENU DE DIEU v2
    LES CHOSES TERRESTRES v12 LES CHOSES CELESTES v12

    Jésus situe le Judaïsme et la loi religieuse dans la catégorie naturelle. Le naturel ne comprend pas les choses du Royaume de Dieu, ne connaîtra pas le miracle et l’œuvre du Saint-Esprit et ne donnera pas accès au ciel.

    L’EXPERIENCE SPIRITUELLE
    Si la religion est transmise dans la famille ou dans la société, l’expérience spirituelle doit être vécue personnellement.
    Jésus a utilisé plusieurs images pour parler de cette expérience qui permet à une personne d’aller au ciel.
    Recevoir la lumière – Jean 1:9-13
    La nouvelle naissance – Jean 3:3
    L’eau vive qui jaillit – Jean 4:14
    Manger sa chair – (pain de vie) – Jean 6 :35-53
    Redevenir comme un enfant (se convertir) – Matthieu 18:3

    L’IMPERATIF
    Jésus fait une déclaration forte quand il dit « il faut que vous naissiez de nouveau » v7
    Sans la nouvelle naissance il sera impossible de voir le ciel et d’y entrer.
    L’accès au Royaume de Dieu ne se fait ni par sa bonté humaine, ni par ses œuvres, ni par ses pratiques religieuses.
    Ce n’est pas la seule fois dans les Evangiles que Jésus utilise l’impératif.
    Voir également Jean 4:24.

    L’EAU ET L’ESPRIT v5
    Quand Jésus dit « Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit il ne peut entrer dans le Royaume des cieux » plusieurs explications sont avancées.
    Certains pensent qu’il s’agit d’une référence au baptême d’eau et au baptême de l’Esprit – Actes 1:9. Nous ne pouvons retenir cette interprètation parce que le salut vient par la foi qui conduit à un baptême et non pas au baptême lui-même – Marc 16:16.
    D’autres voient dans cette image référence à l’action de la Parole de Dieu
    (l’eau – Ephésiens 5:26) et le Saint-Esprit (Tite 3:5) dans la régénération spirituelle d’une personne.
    C’est une explication intéressante, mais compte-tenu du contraste entre le naturel et le spirituel qui marque cet échange l’explication la plus simple est que l’eau est une allusion à la naissance physique et l’Esprit à la naissance spirituelle.

    LE VENT v8
    C’est une très belle image du Saint-Esprit qu’on retrouve dans d’autres passages Genèse 1:2 ; Job 32:8 ; Actes 2:1-4.

    Le Saint-Esprit, comme le vent, n’est visible que dans son effet sur les choses matérielles. On ne peut le produire ni le maîtriser. Nous pouvons le reconnaître dans son action et, en hissant une voile dans notre vie, nous pouvons être emportés par Lui.
    L’homme produit et maîtrise ce qui est religieux. Il doit apprendre à s’abandonner au Saint-Esprit qui souffle sur sa vie personnelle.

    NICODEME VERSION NOUVELLE
    A la rencontre de Jésus, cet homme de religion ne comprenait pas les choses de Dieu « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux » ? v4
    Il se laisse interpeller et bousculer par Jésus. Parce qu’il est humble, il est libéré de l’orgueil religieux pour devenir un homme spirituel, un homme de Dieu.


    votre commentaire
  • NATHANAEL : 

    l’homme dur, fermé, incrédule peut changer !

    Une réflexion apportée par Vincent Esterman

     


    Dans les 4 évangiles, nombreuses sont les personnes qui ont fait une rencontre tête à tête avec Jésus. Souvent ces personnes ne portent pas un nom mais elles sont identifiées par un qualificatif  – la Samaritaine, le centenier, la femme adultère.  Cependant, il y a une catégorie de personnes que Jésus a rencontrées qui sont identifiées par leur nom ou prénom. Dans quelques cas il s’agit d’une personne très connue dans la société de l’époque – exemple : Ponce Pilate. Mais plus souvent, le prénom est cité parce que la personne était bien connue des membres de l’église primitive.

    Dans, cette série nous allons découvrir les hommes et femmes identifiés par leur nom ou prénom qui ont fait la rencontre de Jésus.

    NATHANAEL Texte – Jean :1:43-51

    Quelques remarques d’introduction

              Nathanaël est un ami de Philippe, un des premiers disciples de Jésus.

              Son nom signifie littéralement « Dieu a donné ». C’est prometteur.

    Il n’apparaît qu’une autre fois dans les évangiles – Jean 21:2 après la résurrection dans la compagnie de 6 autres disciples.

              Bon nombre de commentateurs associent Nathanaël à Barthélémy,l’un des 12 disciples de Jésus, pour plusieurs raisons. Dans l’évangile de Jean, Philippe et Nathanaël sont des proches, mais Barthélémy n’est pas mentionné quand dans les autres évangiles Philippe et Barthélémy sont proches mais Nathanaël n’est pas mentionné.

    UN HOMME DIFFICILE

              Quand son ami Philippe lui témoigne de sa rencontre avec Jésus et sa foi en lui, Nathanaël se montre très septique – voir verset 47.

              Sa réponse révèle 3 aspects de la personnalité de Nathanaël

    1. Il ne connaissait pas les Ecritures

              Les prophètes avaient annoncé dans l’Ancien Testament que le Messie serait appelé Nazaréen – Matthieu 2:23.

              L’ignorance des Ecritures et l’incrédulité vont de pair. Jésus a dit que même des responsables religieux sont dans l’erreur parce qu’ils ne comprennent pas la Parole de Dieu – Matthieu 22:29.

              La foi vient par la découverte de la Parole de Dieu – Romains 10:17.

              Elle rend sage l’ignorant et éclaire les yeux – Psaumes 19:8,9.

    2. ll était moqueur

              Dans sa question sarcastique il y a un jeu de mot.

    Le mot « Nazareth » vient du mot « Netzer » qui signifie « rejeton ». Allusion est faite à Nazareth et le Messie dans Esaïe 11:1 et 53:2. Nathanaël fait une plaisanterie « de la ville des  faibles rejetons il ne peut y avoir quelque chose de bon ».

    On découvre un homme orgueilleux, hautain, méprisant – Dieu résiste à un tel homme 1Pierre 5:5.

    3. Il est méfiant et incrédule

         Il n’accepte pas le témoignage de son ami. Il ne respecte pas son expérience il ne veut pas comprendre ni savoir ce que Philippe a vécu avec Jésus.

         L’incrédulité est le fruit d’un esprit fermé          .

         L’apôtre Paul parle d’un aveuglement – 2Corinthiens 4:3,4

         Jésus, citant le prophéte Esaïe, associe l’incrédulité et un cœur dur

    Jean 12:37-40.

         On pourrait penser que Nathanaël était un cas trop difficile !

     

    L’approche de Philippe :        

         Un témoignage personnel simple et clair v45

         Une invitation à faire sa propre découverte et son expérience « viens et vois » v46

         C’est la meilleure approche avec l’incrédule.

    L’approche de Jésus

         Il ne condamne pas mais prononce une bonne parole sur la vie de Nathanaël.

         Il voit un homme qui malgré son orgueil a un cœur honnête v47

     

         Jesus a une parole de connaissance sur Nathanaël. Il l’a vu sous le figuier– v48

    Que faisait-il – du mal ou une prière sincère ?

     

    La réponse de Nathanaël

         Il est touché par la bonne parole personnelle de Jésus « d’où me connais-tu ? v48. Il passe de l’incrédulité à la foi en un instant. Comme la déclaration de l’autre incrédule Thomas – Jean 20:28, Nathanaël fait sa déclaration de foi – v49

    La promesse de Jésus

         La déclaration de foi de Nathanaël reçoit une promesse de Jésus concernant la démonstration de choses surnaturelles v 50.

         Il fait référence à l’echelle de Jacob Genèse 28:12.

         Comme Jacob qui a lutté avec Dieu – Genèse 32:24-32 et a été béni, Nathanaël le sera aussi.

         La leçon que nous tirons de la rencontre de Nathanaël avec Jésus est celle-ci  

    l’homme dur, fermé, incrédule peut changer !


    votre commentaire
  • CEUX QUI ONT RENCONTRE JESUS
    DANS LES EVANGILES

     Réflexion de Vincent Esterman



    MARIE DE MAGDALA


    Marie de Magdala (dite Madeleine) est l’une de plusieurs « Marie » que nous retrouvons dans les textes des Evangiles. Il y a également
     Marie, la mère de Jésus
     Marie, la mère de Jacques et Joseph – Jacques, fils d’Alphée, était un des
    12 disciples de Jésus.
     Marie de Béthanie, sœur de Marthe et de Lazare.

    COMMENT RENCONTRA-T-ELLE JESUS ?
    Aucun des auteurs des Evangiles ne le précise.
    Cependant, nous pouvons déduire des éléments donnés que Marie a fait partie de la foule
    qui a suivi Jésus en Galilée, la ville de Magdala se situant dans cette région.
    Nous apprenons que Jésus l’avait délivrée de la puissance de sept mauvais esprits. Ceci était le fait marquant de sa conversion – Marc 16:9. A la suite de sa délivrance, elle est admise dans le cercle des proches de Jésus – Luc 8:1-3. Elle l’accompagnera dans ses déplacements en Galilée et le suivra jusqu’à Jérusalem pour assister à sa mort
    Marc 15:40,41.
    Une délivrance de 7 démons révèle à quel point sa personnalité avait été tenue captive par le diable, l’intensité du combat pour la libérer et la glorieuse transformation de sa vie.

    Il n’est pas du tout difficile de comprendre sa profonde reconnaissance à Jésus et son attachement à son ministère. Un autre démoniaque libéré aurait voulu en faire autant
    Marc 5:18-20.

    MARIE DE MAGDALA DEVANT LA CROIX
    Elle sort de l’anonymat et attire l’attention des auteurs des Evangiles par son remarquable courage au moment de la mort de Jésus.
    Elle ne succombe pas à la peur des Juifs qui a fait fuir les disciples.
    Elle est présente avec Marie, la mère de Jésus, pour écouter les dernières paroles de Jésus prononcées de la croix – Jean 19:25.
    Quand le corps de Jésus fut déposé par Joseph d’Arimathée dans un sépulcre Marie de Magdala était présente pour accompagner Jésus dans sa mort comme dans sa vie – Marc 15:42-47 ; Luc:23:55.

    ELLE APPREND LA RESURRECTION DE JESUS
    Quand Marie de Magdala retourne au sépulcre après le Sabbat dans le but d’embaumer le corps de Jésus, elle découvre avec les autres femmes qui l’accompagnaient que le corps de Jésus avait disparu.
    L’ange annonce que Jésus est ressuscité – Marc 16:1-8 ; Matthieu 28:1-8.
    A Marie de Magdala et l’autre Marie est confiée la mission d’annoncer la résurrection de Jésus aux disciples. Elle devient donc la première évangéliste témoin, de la résurrection.

     

    LES DEUX ERREURS FAITES AU SUJET DE MARIE DE MAGDALA

    1. Elle n’a pas été une prostituée
    S’il y a eu confusion entre Marie de Magdala et la prostituée qui a lavé les pieds de Jésus c’est parce que les passages concernant ces deux femmes se suivent dans l’Evangile de Luc
    Luc 7:36-50 – la prostituée
    Luc 8:1-3 – première mention de Marie de Magdala.
    Quand une femme est présentéé comme pécheresse dans les Evangiles, son anonymat est préservé par les auteurs. Marie de Magdala était uniquement la femme délivrée de sept démons par Jésus.

    2. Il n’y avait aucun lien romantique entre Jésus et Marie de Magdala
    Ceux qui veulent faire croire que Marie de Magdala était la femme de Jésus se basent sur des écrits fantaisistes et apocryphes, des textes purement allégoriques qui n’ont aucune valeur historique.
    Ils essaient également de donner une dimension romantique à la rencontre de Jésus et de Marie de Magdala dans le jardin après la résurrection – Jean 20:11-18.

    Ce qui est important de souligner par rapport à ce passage

    1. L’attachement de Marie de Magdala à Jésus était un amour de reconnaissance tout comme celui de la prostituée qui « a beaucoup aimé » parce qu’on lui a pardonné beaucoup – Luc 7:47.

    2. Si Marie de Magdala a voulu toucher Jésus c’était pour l’adorer à ses
    pieds – voir Matthieu 28:9.

    3. Quand Jésus a prononcé le nom de Marie elle a répondu « Rabbouni » (v16) ce qui signifie « Mon grand Seigneur ». Elle exprime non pas une intimité amoureuse, mais un profond respect.

    4. Jésus a choisi de se révéler en premier à Marie de Magdala après sa résurrection pour la simple raison qu’elle était présente et ne quittait pas le lieu de la tombe. L’intensité de ses larmes (v11) provoque la compassion de Jésus.

    Plutôt qu’une femme follement amoureuse de Jésus, Marie de Magdala est un modèle de reconnaissance et de dévouement à Jésus qui a transformé sa vie. Elle est l’exemple pour nous tous de consécration, service, amour et la passion de l’évangéliste qui annonce au monde entier que Jésus, son Seigneur et Sauveur, est vivant.


    votre commentaire
  • CEUX QUI ONT RENCONTRE JESUS
    DANS LES EVANGILES

    LA FEMME SAMARITAINE


    Texte : Jean 4:4-19, 25-30, 39-42

    L’apôtre Jean va utiliser cette rencontre pour développer un thème fondamental dans son Evangile … avec Jésus on fait une expérience spirituelle qui change profondément sa vie. Nous avons déjà vu un exemple de ceci dans sa rencontre avec Nicodéme – Jean 3:1-7.

    JESUS BRISE LES BARRIERES
    Cette conversation n’aurait jamais du avoir lieu si Jésus avait respecté les règles culturelles. Un homme ne parlait pas à une femme et un Juif n’avait aucune relation avec une Samaritaine. Jésus brise tous ces tabous.
    Paul le confirmera plus tard dans ses épîtres. « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclaves ni libres, il n’y a plus ni hommes ni femmes, car tous vous êtes un en Jésus-Christ »– Galates 3:28 ; Colossiens 3:11.
    Jésus est le premier à libérer la femme d’un joug religio-cultural et la mettre en valeur.

    LA RELIGION EST IMPUISSANTE
    La femme Samaritaine a eu manifestement une éducation religieuse. Elle connaît l’histoire de Jacob et ses troupeaux (v12), elle connaît la différence avec la religion des Juifs (v20), elle sait qu’un Messie doit venir (v25).
    Cependant sa connaissance religieuse est impuissante.
    Cette femme subira cinq divorces. Sa religion n’a rien fait pour empêcher ses échecs en série.
    Comme dans le cas de Niodème, la religion ne conduit pas à une compréhension des choses spirituelles dont Jésus parlait. Elle n’a strictement rien compris quand Jésus lui parle de « l’eau vive » qu’il donne et qui enlève toute soif spirituelle. La réponse de la femme est purement matérielle (v15).

    LES VERITES QUE JESUS A DECLARE :
    1. L’eau vie qui désaltère l’âme de l’homme est un don de Dieu v10
    Romain 6:23 ; Ephésiens 2:8

    2. L’eau physique, les choses naturelles, ne satisfont pas le soupir profond chez l’homme. Après avoir bu de cette eau, en peu de temps, son corps réclame davantage v13.

    3. En buvant l’eau vive que Jésus donne une personne sera pleinement satisfaite v14

    4. L’eau vive produit dans la vie de la personne qui la boit une expérience puissante, jaillissante envers Dieu et envers les autres pour l’éternité v14 ; Jean 7:39.

    JESUS MODIFIE SON APPROCHE
    La femme comprend le religieux mais ne comprend rien à ce que dit Jésus qui parle spirituellement. Il change brutalement dans la conversation et demande à la femme d’aller chercher son mari (v16). Jésus rentre dans sa vie privée et avec une parole de connaissance (voir 1Corinthiens 12:7,8) dévoile son triste passé.
    Comme avec Zachée, Jésus est très personnel. Il connaît tout de la vie de cette femme et sans aucun jugement ni condamnation, il l’interpelle.
    Maintenant qu’il lui parle personnellement, la femme est touchée. Elle reconnaît la place de Dieu dans leur rencontre. La femme est prête pour que Jésus se révèle à elle « le Messie ? … je le suis moi qui te parle » v26.
    Nous avons beaucoup à apprendre pour le témoignage : soyons personnels et
    communiquons quelque chose qui vient de Dieu à la personne – Ephésiens 4:29 ;
    Colossiens 4:5,6.

    LE TEMOIGNAGE DE LA FEMME
    La femme devient une évangéliste. Elle laisse sa cruche qui avant était d’une grande importance pour sa vie. Elle retourne au village et elle parle à tous ceux qui veulent bien l’écouter de sa rencontre avec Jésus. Son message … ce qu’elle a vécu avec Jésus.

    L’effet de son témoignage est magnifique. Les gens viennent vers Jésus.
    Le premier niveau de la foi : ils ont cru au témoignage de la femme.
    Le second niveau de la foi : ils croient parce qu’ils ont rencontré Jésus eux-mêmes.
    Un village entier est transformé.

    Récapitulons en ce qui concerne un témoignage efficace
    1. Il touche la vie privée d’une personne
    2. Il lui communique quelque chose de la part de Dieu
    3. Il est sans jugement
    4. Il conduit à une expérience avec Jésus
    5. La personne change de motivation et devient elle-même un témoin de Jésus pour d’autres.


    Que l’eau vive jaillisse de chacune de vos vies.


    votre commentaire
  • CEUX QUI ONT RENCONTRE JESUS

     DANS LES EVANGILES

    (Une réflexion de Vincent Esterman)

    ZACHEE

    Texte : Luc 19:1-10

    L’histoire de la rencontre de Jésus et Zachée et de la conversion de ce dernier est remarquable. Zachee est littéralement cueilli de son arbre comme on cueille le fruit d’un arbre fruitier. La rencontre est unique pour d’autres raisons.

    L’HOMME RICHE
    Zachée est appelé un homme riche (v2) et nous apprenons la source de sa richesse. En tant que chef des publicains il était celui chargé par l’armée romaine d’occupation de prélever des taxes auprès de la population. Il était tenu de verser aux Romains une certaine somme. Tout ce qu’il arrivait à faire entrer au-dessus de cette somme lui revenait. L’extorsion faisait partie du métier. Le poste de chef des publicains était synonyme d’avidité et d’impopularité.
    La transformation de Zachée est surnaturelle. Jésus avait dit qu’il était quasiment impossible qu’un homme riche entre dans le Royaume de Dieu – Marc 10:23-27.
    Le jeune homme riche de Marc 10:17-22 en était l’exemple. Mais ce qui est impossible à l’homme est possible à Dieu. Zachée en est la preuve.

    LA CURIOSITE
    La recherche spirituelle dans les premières étapes s’exprime souvent par la curiosité. Zachée était curieux. Il n’était pas demandeur. Il n’est pas venu à Jésus, mais il voulait simplement voir celui dont on parlait beaucoup.
    La curiosité demande à être satisfaite. Elle pousse la personne à faire ce qu’elle ne ferait pas autrement. Dans le cas de ce publicain cette envie de voir le pousse à surmonter le problème de sa petite taille et de la honte d’être vu dans un arbre. Finalement, Jésus se sert de la curiosité humaine pour sauver une âme perdue.

    L’EMPRESSEMENT DE JESUS
    Il y a tout un enseignement à tirer de ce que Jésus dit à Zachée.

    1. Il utilise son prénom. Jésus est très personnel. Il n’est pas protocolaire. Il est le bon berger qui appelle chaque brebis par son nom – Jean 10:3.

    2. Il le met sous pression. Il faut qu’il descende tout de suite. Ce n’est pas Zachée qui a choisi Jésus mais Jésus qui l’a choisi – Jean 15:16.

    3. Il utilise le mot « aujourd’hui ». « Aujourd’hui » c’est le jour du salut. « Maintenant » est le moment de Dieu pour une vie – 2Corinthiens 6:2 ; Luc 23:43.
    « Aujourd’hui » remplace le Sabbat comme le jour du Seigneur – Hébreux 4:7,8.

    4. Jésus veut entrer chez Zachée. Il veut demeurer dans sa maison. Il veut demeurer dans la vie personnelle de tout homme – Jean 14: 23.

    5. Il s’invite lui-même chez Zachée. A ce dernier de l’accueillir ou de le rejeter
    Apocalypse 3:20.


    LA REPRENTANCE
    Dans la réaction de Zachée nous avons un exemple de la repentance qui doit accompagner la foi en Jésus.
    Zachée quitte son arbre sans hésitation.
    Il reçoit Jésus chez lui – Jean 1:12.
    Il éprouve une réelle joie dans cette conversion – Esaïe 12:3
    Il reconnaît ses torts et veut faire une restitution. Ce sont les fruits de la repentance Matthieu 3:8.
    Son attitude vis à vis de l’argent est transformée.
    Avant il servait Mammon (les riches) maintenant il veut servir Dieu – Matthieu 6:24.
    Il devient généreux avec son argent. C’est l’indication d’une vraie repentance
    1Timothée 6-:17-19.

    LA BREBIS PERDUE
    Un détail qui ne doit pas nous échapper est le niveau de restitution que Zachée propose spontanément à ceux à qui il a fait tort…. « Je lui rends le quadruple » v8
    Pourquoi le quadruple et non le double ou le triple ou le centuple ?
    La restitution au quadruple avait une signification particulière pour ceux qui connaissaient l’Ancien Testament. C’était ce que la loi exigeait pour celui qui avait volé une brebis à un autre – Exode 22:1.
    La connaissance de cet article de loi est confirmée par la réaction du roi David devant la déclaration du prophète Nathan-2Samuel 12:4-6.
    Dans son désir de restituer le quadruple, Zachée reconnaît avoir volé des brebis.
    Quel contraste avec la dernière phrase de Jésus « car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » v10. Allusion est clairement faite à la parabole de
    la brebis perdue – Luc 15:3-7.
    Zachée volait des brebis aux autres mais il était lui-même une brebis perdue que Jésus a cherchée et sauvée.

    Nous avons dans cette phrase (v10) la raison même de la venue de Jésus sur la terre… « Chercher et sauver ce qui était perdu ».

    Celui qui s’implique dans cette mission sera toujours au cœur de la volonté
    de Dieu.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires